Billabong Pipe Masters : Mick Fanning cède le premier

World Tour - L'Australien est out pour la course au titre mondial, laissant place au duel tant attendu entre Parko et Kelly Slater...

Par Romain Ferrand - @romainferrand - lundi 10 décembre 2012 à 17h13
Partager sur :   

Billabong Pipe Masters - Pipeline, Hawaii, du 8 au 20 décembre - Un de chute ! La course au titre mondial a perdu l'un de ses trois protagonistes. Mick Fanning devait absolument s'adjuger le Billabong Pipe Masters pour avoir une (maigre) chance de coiffer une troisième couronne planétaire : l'Australien n'aura finalement même pas dépassé le 3e tour, victime, dans la nuit de dimanche à lundi (heure française), d'un Shane Dorian justement déchaîné, et tellement à l'aise sur un spot – alimenté par des vagues de 2,5 m – qu'il connaît par coeur.

Le quadra hawaiien, titulaire d'une wild card, a ainsi d'entrée donné le ton en domptant un long barrel (8,17). Le réveil du "White Lightning" a été bruyant : deux tubes pris coup sur coup (8,07 et 7,00) pour reprendre la tête quelques instants avant que Dorian n'enfile un dernier barrel pas évident (7,50) à moins de neuf minutes du terme. Un de trop pour Fanning, battu 15,07-15,67.

"Shane (Dorian) est un de mes héros depuis que j'apprends à surfer", commentait l'Australien, pas plus abattu que cela de voir ses ultimes espoirs de titre s'envoler si tôt. "Je voulais être à l'eau avec lui, et on tenait d'abord à se faire plaisir. Je n'étais pas loin de revenir sur la fin, mais il a eu le dernier mot. Je suis venu détendu ici car je savais que le titre ne dépendait pas que de moi. Je n'avais pas de pression mais j'ai donné mon maximum pour essayer de bien finir." Au final insuffisant pour celui qui a néanmoins ajouté, en 2012, deux succès à son palmarès, à Bell's et à Tahiti.

Un duel Parkinson - Slater

Kelly Slater. Photo ASP/Kirstin

Fanning "out", Joel Parkinson(Aus) et Kelly Slater (USA,photo) vont désormais se livrer un duel à distance, avant de, qui sait, se retrouver en finale, titre mondial en jeu. À l'issue de ce deuxième jour à Banzaï Pipeline, l'Australien possède un temps d'avance sur le Floridien, en ayant déjà validé son ticket pour les quarts de finale. Au 3e tour, Parko n'a fait qu'une bouchée de Kalani Chapman (16,17-13,50), l'Hawaiien pourtant si fringant la veille, mais qui a connu cette nuit un sérieux retard à l'allumage. Il aura ensuite fallu moins de quinze minutes au leader du World Tour pour mettre sous cloche son heat du 4e tour "no loser" en shootant deux barrels notés 9,50 et 8,60 (lire résultats ci-dessous). Rédhibitoire pour ses deux adversaires, Kieren Perrow (Aus) et CJHobgood (USA), qui devront en passer par un 5e tour de repêchage.

Kelly Slater n'a eu, lui, l'opportunité de surfer que sa série du 3e tour. Suffisant néanmoins pour signer le meilleur total de la compétition (18,63) grâce à deux tubes, l'un sur Pipe (8,90), l'autre sur Backdoor (9,73), et ainsi ramener à la raison l'Hawaiien Billy Kemper. "À l'eau, je ne pense pas aux possibilités de gagner le titre. Sinon, vous perdez la concentration, et ça peut devenir dangereux", confiait le King, qui sera opposé au 4e tour "no loser" à Gabriel Medina (Bré) et Josh Kerr (Aus).

Dane Reynolds. Photos © ASP / Kirstin & Cestari

Parfait Reynolds, Florès passe au travers

Le premier 10 du contest hawaiien est tombé et il est l'oeuvre de Dane Reynolds : un interminable barrel juste creux comme il faut, et qui a permis à l'Américain de dominer le Brésilien Adriano de Souza (17,83-8,50) au 3e tour. Un stade de la compétition fatal à Jérémy Florès (photo). Le Pipe Master 2010 est passé à côté de son heat face au Brésilien Miguel Pupo (10,10-11,83). "J'ai choisi la mauvaise planche, je suis trop tombé et je me suis mis trop la pression. Vraiment désolé", concédait le Français sur Twitter. De Souza et JF ne sont pas les seules têtes de série à avoir pris la porte de Pipeline dès leur entrée en lice. Le même sort a fauché Owen Wright (Aus), Julian Wilson (Aus), Jordy Smith (AFS) et Taj Burrow (Aus). Sans parler de John John Florence (lire ci-après).

Auparavant, la suite et la fin du 2e tour avait été synonyme de terminus, entre autres, pour Heitor Alves. Sanctionné d'une interférence dans la série l'opposant à Perrow et défait 7,12-16,33, le Brésilien ajoute ainsi son nom à la liste des surfeurs non requalifiés pour le World Tour en 2013. À l'instar de ses compatriotes Raoni Monteiro et Jadson André, de Pat Gudauskas (USA), Taylor Knox (USA) et Dusty Payne (Haw). Qualifié lui pour le 4e tour "no loser" – face à Pupo et Dorian – à la suite de ses deux belles victoires contre Wilkinson (2e tour) et Burrow (3e tour), l'Australien Yadin Nicol peut encore espérer sauver sa place dans l'élite.

Sebastien Zietz succède au palmarès de la Triple Crown à John John Florence... qu'il a ensuite battu au 3e tour à Pipeline ! Photos © ASP / Dunbar & Cestari

Zietz s'offre la Triple Crown et dégomme Florence !

S'agissant de la victoire finale dans la Vans Triple Crown, le suspense aura été de courte durée. Sortis dès le 2e tour à Pipeline, Alejo Muniz (Bré) et Adam Melling (Aus) ont laissé la voie entièrement libre à Sebastien Zietz. Si impressionnant sur le North Shore depuis un mois, l'Hawaiien s'y est engouffré avec autorité, se qualifiant pour le 3e tour aux dépens de Travis Logie (AFS), pour faire sienne la Triple Couronne. "C'est tout simplement incroyable", exultait le surfeur de Kauai (24 ans), lauréat précédemment du Reef Hawaiian Pro et finaliste de la Vans World Cup of Surfing. "Tant de gens m'ont aidé afin que j'en arrive là. Merci à Andy (Irons, décédé en 2010, NDLR), tu es celui qui m'a donné le pouvoir d'en être là aujourd'hui. Je suis heureux."

Le temps d'une célébration express de sa victoire sur la plage et "Seabass" (photo) enfilait de nouveau son lycra de compétition pour défier John John Florence, au 3e tour du Pipe Masters. "Pas vraiment prêt pour repartir à l'eau", le futur pensionnaire permanent du Top 34 éjectait pourtant l'immense favori de l'épreuve (15,00-7,83), à qui il venait tout juste de succéder au palmarès de la Triple Crown.

Un Zietz décidément d'enfer qui prolongeait son état de grâce dans les tubes de Pipeline en remportant son heat du 4e tour "no loser" devant Damien Hobgood et Dane Reynolds, envoyés sans ménagement en repêchage. Et si l'arbitre de la course au titre mondial se nommait Sebastien Zietz ? Car l'Hawaiien pourrait retrouver un certain Joel Parkinson en demi-finales...

Malgré des conditions en baisse, un call a été fixé à ce lundi, pour une reprise possible de la compétition à 19 heures (heure française). Un nouvel épisode de houle plus conséquent est cependant prévu pour vendredi.

Suivez le Pipe Masters en live sur le site de la compétition et en Français sur MCS Extreme

RÉSULTATS ET SERIES A VENIR :

La suite du 2e tour (à élimination directe) :

Heat 4 : Shane Dorian (HAW) 13.77 def. Alejo Muniz (BRÉ) 11.10

Heat 5 : Bede Durbidge (AUS) 14.60 def. Ricardo dos Santos (BRÉ) 12.76

Heat 6 : Sebastian Zietz (HAW) 12.73 def. Travis Logie (AFS) 12.17

Heat 7 : Dane Reynolds (USA) 17.00 def. Kai Otton (AUS) 13.26

Heat 8 : Miguel Pupo (BRÉ) 15.66 def. Adam Melling (AUS) 9.90

Heat 10 : Yadin Nicol (AUS) 14.17 def. Matt Wilkinson (AUS) 12.17

Heat 11 : Kolohe Andino (USA) 9.47 def. Brett Simpson (USA) 3.83

Heat 12 : Kieren Perrow (AUS) 16.33 def. Heitor Alves (BRÉ) 7.12

Le 3e tour (à élimination directe) :

Heat 1 : Sebastian Zietz (HAW) 15.00 def. John John Florence (HAW) 7.83

Heat 2 : Damien Hobgood (USA) 16.10 def. Owen Wright (AUS) 10.83

Heat 3 : Dane Reynolds (USA) 17.83 def. Adriano de Souza (BRÉ) 8.50

Heat 4 : Kieren Perrow (AUS) 14.16 def. Julian Wilson (AUS) 13.17

Heat 5 : C.J. Hobgood (USA) 11.60 def. Jordy Smith (AFS) 8.87

Heat 6 : Joel Parkinson (AUS) 16.17 def. Kalani Chapman (HAW) 13.50

Heat 7 : Gabriel Medina (BRÉ) 18.50 def. Kolohe Andino (USA) 14.06

Heat 8 : Josh Kerr (AUS) 18.13 def. Bede Durbidge (AUS) 17.13

Heat 9 : Kelly Slater (USA) 18.63 def. Billy Kemper (HAW) 15.50

Heat 10 : Yadin Nicol (AUS) 12.83 def. Taj Burrow (AUS) 11.66

Heat 11 : Miguel Pupo (BRÉ) 11.83 def. Jérémy Florès (FRA) 10.10

Heat 12 : Shane Dorian (HAW) 15.67 def. Mick Fanning (AUS) 15.07

Vincent Martin

Plus d'infos World Tour sur le blog Planète Surf.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
152  | 0 
Il y a 3 jours - World Tour
La petite nouvelle du calendrier 2018 du CT avait déjà rugi en 2013, pour une édition épique.
528  | 0 
Il y a 3 jours - World Tour
Mais aussi J-Bay pour les femmes. Le Quik Pro France toujours bien là !
434  | 4 
Il y a 6 jours - World Tour
On ne parle plus de test, mais d'une épreuve intégrée officiellement au circuit 2018 !
| 0 
06/11 - World Tour
L'an prochain, l'Américaine sera la plus jeune surfeuse de l'élite.