Jugement : la révolte gronde à Trestles

World Tour - Ambiance tendue à Trestles après des résultats de séries très discutées. #corruptjudgeswsl

Par Romain Ferrand - @romainferrand - lundi 12 septembre 2016 à 16h10
Partager sur :   

Les cadres de la WSL doivent être pressés que le Hurley Pro Trestles se termine. D'abord endeuillés par la brutale disparition de Woody, le responsable de la sécurité, dans la nuit de mercredi à jeudi, ils essuient depuis de vives critiques quant au jugement de quelques séries déterminantes de la compétition. Des critiques formulées sur les réseaux sociaux par des surfeurs du Tour, et pas n'importe qui : Matt Wilkinson, Julian Wilson ou Jeremy Flores. Résumé :

Wilko s'est fait éliminer dès le round 2 par la wildcard Brett Simpson à 0,24pts près (13,80 contre 13,56). Un résultat discuté, y compris par l'intéressé après sa série sur son profil Facebook :

Dans le round 3, le même Brett Simpson élimine un John John Florence visiblement pas dans le rythme. Dès la série suivante, Gabriel Medina rencontre l'autre wildcard, Tanner Gudauskas. Le Californien élimine Medina avec 0,21pts d'écart (17,34/17,13) grâce notamment à un 8,67 pour 3 turns plaqués à quelques secondes de la fin du heat. Problème : la vague prise par Medina quelques minutes plus tôt (= 6 turns backside) a, elle, été notée 8,30pts. La Toile crie au vol et au scandale. Même les commentateurs de la compétition ont eu du mal à cacher leur surprise à l'annonce du score.

La série de Medina contre Tanner :



> Retrouvez le replay de la série sur le site de la WSL.

Mais ce n'est pas fini.

Car Julian Wilson, n°5 mondial, a été éliminé au round 2 par Alex Ribeiro à... 0,04pts près (14,83/14,87). L'Australien a décidé de monter au créneau sur Instagram. D'abord en commentant un post de la WSL :

"Les juges doivent prendre leurs responsabilités quant aux scores de ces deux derniers jours. Il est peut-être temps de les passer au microscope, comme ils le font pour nous".

Avant d'enchaîner avec un nouveau post sur son propre compte :

Avec des nuits sans sommeil, d'innombrables heures de préparation et les leçons tirées de précédentes déceptions, c'est dut de ne pas se sentir frustré  quand on n'est pas récompensés dans des moments-clés comme celui-ci. Il serait peut-être temps de briser la frontière entre ce que les juges pensent être du bon surf et ce que les meilleurs surfeurs de la planète pensent être du bon surf, et les choses pourraient être un peu différentes ? @wsl @mattwilko8@gabrielmedina”

Matt Meola l'a imité à son tour, puis Jeremy Flores, tout comme d'anciens compétiteurs comme Tom Carroll ou Toby Martin, et surtout des milliers de fans criant à leur tour au scandale. Tous remettent en cause les capacités des juges à noter le surf actuel, voire crient au complot : celui de la WSL pour permettre à John John Florence - leader actuel du classement et éliminé prématurément - d'accéder au titre mondial.

Pour Jeremy Flores, déjà sanctionné par le passé pour avoir dit tout haut ce qu'il pensait du jugement, cette prise de conscience collective arrive un peu tard :

Mise à jour : le post de Jeremy Flores a été supprimé

C'est marrant de voir ce que tout le monde poste sur les réseaux sociaux à propos des mauvais jugement absolument partout... Ça fait juste 6 ans que je le dis et j'ai reçu des amendes un million de fois pour avoir demandé des explications. Maintenant tout le monde se réveille. Le jugement ces temps-ci est vraiment trop amateur comparé à la taille qu'a atteint notre sport. On a des contrats, des dettes, des sponsors, des bonus. On a tout donné pour atteindre ce niveau. On a tous contribué à développer notre sport. Faisons en sorte d'améliorer ça pour que la prochaine génération n'ait pas à y faire face. Que ce soit clair : ça doit être dur d'être juge, c'est un travail difficile, mais s'il n'y a pas de jugement à la hauteur, il ne devrait pas y avoir autant d'argent en jeu. C'est aussi simple que ça. #JeMeSuisTuPendantTropLongtemps #TannerDechire #MedinaDechire #ToutLeMondeDechire

Depuis, le hashtag #corruptjudgeswsl tombe en cascade sur les publications de la World Surf League. Dernier exemple en date : les commentaires publiés sur un live Facebook un peu plus tôt cet après-midi :

Ce n'est pas la première crise que rencontre la WSL, mais celle-ci est différente des autres : initiée par les surfeurs du World Tour eux-mêmes, elle bénéficie d'un soutien sans faille de fans qui, plus de 48 heures après les faits, semblent toujours aussi remontés. Seul Gabriel Medina, l'un des intéressés, n'a pas tenu à s'exprimer publiquement sur le sujet. A peine s'est-il fendu d'un post Instagram dans lequel il évoque sa tristesse après tant d'efforts : “C'est l'heure de rentrer à la maison. Très triste, je consacre ou j'ai consacré ma vie pur ça. Ca me fatigue !

A suivre.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (27)
Yann - le 12/09/2016 à 16:32
Merci Romain!
https://www.youtube.com/watch?v=CEnH220M0ek
Dire, après ça et après la demie à Fiji, que la WSL n'essaie pas de faire de JJF le champion 2016 c'est se voiler la face.
Et SVP ne venez pas me dire que Tanner à plus attaqué la vague..gigoter dans ts les sens en tapant à mi-hauteur de vague ne veut pas dire attaque radicale. Qd Medina attaque ça paraît facile, on va pas le lui reprocher qd meme
Répondre
Tom - le 12/09/2016 à 16:41
Jeremy Flores, quand lui il se plaignait il n'y avait aucune erreur de jugement…
Là clairement il y a un problème avec la série de Médina, pour le reste, ça reste un sport "artistique" donc tout le monde n'a pas la même perception d'une même vague
Répondre
Yann - le 12/09/2016 à 17:33
Celle de Wilko aussi est scandaleuse, il éclate vraiment la vague contrairement à Tanner qui en fait des caisses pr pas grd chose, rien à voir..et 6.qqchse..
Répondre
RD - le 12/09/2016 à 19:06
Je ne parlerai que de la série du R3 Medina vs Gudauskas. LE PLUS GROS VOL JAMAIS VU, une farce grossière comme seul le chef juge ritchie porta en est capable, mais là... il a battu tous ses précédents records, ce qui n'était déjà pas évident. Ce mec devrait demander la nationalité chinoise et devenir juge de patinage artistique. Et les commentateurs WSL sont absolument pitoyables, des giruettes inconsistantes capables de se renier à 10 secondes d'intervalle avec le plus grand sérieux du monde. Alors qu'ils étaient en train d'annoncer que c'était la plus belle vague de la série voire du round, que ça allait faire "minimum un 9", voilà que nos white anglo saxons de la wsl ont octroyé un ridicule 8.30 à une vague qui aurait tapé 10 si le surfer s'était appelé JJF (perso je mettais entre 9.3 et 10). Comme le dit Yann, la WSL ne se cache même plus de vouloir contre vents et marées faire de JJF le champion du monde 2016. Et honnêtement c'est un p... de cadeau empoisonné qu'ils lui font : un titre (probable) entaché de triche grossière sur fond d'ethnocentrisme anglo-saxon, pour ne pas dire de racisme anti-brazzos. Ça pue ! Là où c'est pitoyable c'est quand strider wasilewski (mais quel biiiip celui-là), a affirmé que le gudau avec son style de cochon, 2 fois moins de turns, 4 fois moins maîtrisés sur une vague nettement plus petite que celle de medina avait été soi-disant plus radical. Radical ne veut pas dire en vrac blondin. Medina a surfé cette vague à la perfection avec un rythme impeccable (loué en direct par ces buses de commentateurs !) et le gag c'est que ces (autocensure) de juges vont nous dire que c'était trop smooth, trop maîtrisé... Ok et parko alors ??? ces vagues elles valent quoi à ce compte-là ? 1,5 pt ? Les juges wsl se paient la tête du peuple en changeant les critères à chaque série en fonction du bonhomme. si Parko surfe alors le critère devient le flow et le Joel pourra surfer comme ma grand-mère il prendra 10. Si c'est un brésilien, a fortiori en course pour le titre mondial, les critères seront nécessairement ceux qui avantageront son adversaire. J'ai vu des milliers de heats dans ma vie, et je peux dire que c'est la plus grosse escroquerie au jugement jamais observée. cette WSL pue : juges commentateurs etc. Je crois que je vais arrêter de regarder cette mascarade honteuse malgré ma passion pour le surf de compétition.
Répondre
rai - le 12/09/2016 à 20:24
ça fait des années que ça dure; ça tourne au foot...
Répondre
clo - le 12/09/2016 à 21:44
Pour moi la question est simple: Si gudauskas prd 8,67, comment medina peut prendre 8,30?
Répondre
Olive - le 13/09/2016 à 00:18
Bon, dommage surfsession, y avait du mieux dans vos articles y a quelques temps, mais là sa sent un peu le copier/coller... puis surtout c'est quand même dommage que vous réagissiez 10 ans trop tard ! L'important ce n'est pas tellement le nombre de turns de medina, c'est surtout la manière dont ils sont exécutés ! Il met un turn monstrueux parmi 5 très beaux turns, ça ne peut être en dessous d'un 9 pour personne et c'est encore plus gênant que même les commentateurs de la WSL ne peuvent pas dire le contraire. Ca pu tellement la magouille cette histoire... C'est dommage car ça foire complètement le championnat. J'étais vraiment pour john john mais j'en viens à souhaiter qu'il ne gagne pas tellement c'est énorme ce qu'ils font à medina
Répondre
Yann - le 13/09/2016 à 09:18
Pour se "rattraper" ils vont surnoter Toledo, normal il n'est pas dans la course, donc ils vont lui filer des 9 et je parie même qu'il aura un 10 généreux d'ici la fin de la compet. Histoire de dire "comment ça on saque les brésiliens?! c'est un Brésilien qui gagne avec des notes de fou!"
Exact RB, les commentateurs ne peuvent pas cacher leur étonnement à chaud mais après s'être probablement fait remonter les bretelles par la WSL ils exposent toutes excuses possibles pour justifier le 8.3. C'est tellement gros! J'adore JJF (bien évidemment) mais ils sont en train d'arriver à m'en dégoûter..
Répondre
Fab - le 13/09/2016 à 10:12
On est d'accord que c'est assez scandaleux et qu'ils veulent que JJF gagne. Par contre ne parlons pas de racisme anti bresilien car de memoire, De souza gagne l'an dernier et le titre de Medina lui a été offert juste sur des vagues à 1 manoeuvre donc bon...
Répondre
debz - le 13/09/2016 à 10:17
je propose qu'au quick France on lance des oeufs et des tomates pourries sur la cabine des juges...mais faudra courir vite après ;-) ...sinon manif...c'est bien une spécialité française !!!
Répondre
Fab - le 13/09/2016 à 12:15
Je valide ! :D je vais m'entrainer au footing
Répondre
méd34 - le 13/09/2016 à 12:31
entièrement d'accord, wilko se fait vraiment enfler, médina pareil, honteux cette wsl ...
Répondre
RD - le 13/09/2016 à 13:26
Je comprends ta remarque mais as-tu déjà lu les commentaires us et oz sous tous les articles traitant des brésiliens ? une majorité de propos plus ou moins racistes qui relèveraient du tribunal correctionnel en France, va jeter un œil camarade tu vas halluciner (la liberté d'expression est absolue chez les anglo-saxons, pas comme chez nous où l'on doit éviter l'incitation à la haine raciale). Cet perception des brésiliens, comparé à "une horde de rats" ou autre (oui, ça revient souvent), est sans aucun doute le reflet d'une mentalité générale qui ne doit certainement pas épargner la WSL. Par ailleurs te souviens-tu du traitement spécial réservé il y a 10 ans environ au brésilien jihad khodr ? Bloqué sur les épreuves us (à cause de son prénom pas top dans l’Amérique post 11 septembre) et l'asp ne faisait absolument rien pour qu'il puisse participer aux épreuves us... quant à adriano de souza il a été plus qu'à son tour moqué par les commentateurs us et oz et grugé par les juges, on ne parle même pas d'andré etc. Cela dit, ces derniers temps, bizness surf au Brésil oblige, on est passé d'un racisme à peine voilé à une attitude poliment condescendante. Ex- journaliste surf j'ai fait un long papier à l'époque sur le sujet... Bref, cela peut paraître surprenant mais je peux t'assurer qu'il existe un racisme anti-brésilien dans le monde du surf anglo-saxon, même si, évidemment on ne peut considérer que tous les surfers anglo-saxons le soient (la preuve un certain nombre de commentateurs us et oz taclent les racistes quand ils se lâchent un peu trop sur articles et forums)...

Triste monde...
Répondre
M-PhD - le 13/09/2016 à 14:11
Pour rappel, la WSL est gérée par une boite de marketing sportif dont l'objectif (c'est eux qui l'on dit au moment du rachat) est de faire du spectacle ... pas du sport.
On est dans la logique des émissions de télé réalité : du beau storytelling (là encore c'est eux qui emploient le terme)
Et comme le surf est un sport où on peut influer sur le résultat ils ne se gênent pas
Quel beau scénario : le gamin élevé par sa mère sur la plage, pris en charge par les cadors du North Shore, qui fini worldchamp : ça à de la gueule et ça fait vendre des tee-shirts et des téléphones
WSL vs les fédés de boxe, c'est le même business
Répondre
Yann - le 13/09/2016 à 14:34
Les titres de De Souza et Medina sont amplement mérités. Tu as peut-être oublié mais Medina détruit le plus gros Teahupoo en compet de l'histoire cette année-là, il gagne Fiji haut la main et perd en finale à Pipe contre Wilson avec un 10 et et un 9.20 dans un série qu'il aurait du gagner selon Slater (c'est pas moi qui le dit...). On dirait que tu ne fais que répéter l'argument de base des haters de Stab sans trop savoir.. Il y a évidemment du racisme, je ne sais pas à quel niveau et ni si la WSL en est mais en ce qui les concerne ce qui est sûr c'est qu'il y a du biz, de fric à faire. Laisser gagner 2 Brésiliens pour booster un marché en plein essor ça se tient. Les laisser gagner une 3° fois d'affilée pour le coup c'est se tirer une balle dans le pied vis à vis des vrais consommateurs (avec un vrai pouvoir d'achat) que sont les Australiens et les Ricains.
Répondre
Benoît - le 13/09/2016 à 15:40
Je ne rate aucun event depuis un moment et il y a une nouvelle mode : le claim. LE claim consiste à s'autosatisfaire pour forcer la décision des juges, c'est une pratique courante à laquelle s'est donné également JJF en demi de Teahuppo (chose qu'il ne faisait pas avant). Je pense que les juges peuvent s'estimer floués qu'on force leur décision par ce biais (je pense à Wilko qui s'est adonné à cette pratique avant même que sa vague soit terminée face à Bret Simpson avec l'issue qu'on connait). Je pense que c'est jugé correctement, que les surfeurs fassent leur boulot ! Quant à Flores, il peut se plaindre tant qu'il peut, si vous le voyez plaquer un "air" en compétition officielle, faites-moi signe !
Répondre
clo - le 13/09/2016 à 18:43
Sinon lisez l'article "Brésil surf de demain" du surfer's journal n°103 écrit par un auteur anglo-saxon assez parlant.
Enfin, nier que les brésiliens n'aient pas un vrai pouvoir d'achat est une vue de l'esprit puisque beaucoup d'observateurs spécialisés estiment que d'ici 2020,la classe moyenne brésilienne(environ 35000 dollars/an) sera plus nombreuses que celle des Etats-Unis. Et ça, t'inquiète que la WSL l'a bien compris, ou bien il n'y aurait plus d'épreuve à Rio tout simplement. Et pour ma part cela n'enlève rien à la qualité de compétiteurs tels que Médina ou De souza...
Enfin dernière remarque mais il me semble avoir vu pour les JO, un certains Medina dans le spot publicitaire samsung?!!
Keep Surfing!
Répondre
rai - le 13/09/2016 à 21:57
Bien d'accord, Slater encore une fois volé... Il commence à avoir l'habitude...
Répondre
Notinmyclaim - le 14/09/2016 à 09:13
Même si je trouve que les juges font un boulot vraiment limite, particulièrement sur le heat Gudauskas/Medina, je partage l'exaspération de cette pratique vraiment énervante. Quant à JF, c'est sûr que dans les ce genre de vagues on s'attend pas à le voir en demis...
Répondre
tony - le 14/09/2016 à 09:33
Et si le problème ce n’était pas les juges, mais tout simplement la compétition ? Comment noter équitablement 2 vagues, sachant que chaque vague est différente. C'est un "sport" ou usuellement on se confronte a l’élément, pas a un adversaire comme au tennis ou autre, et ce ce qui fait du surf ce qu'il est ! Donc pourquoi vouloir en faire des compétitions...
Répondre
Yann - le 14/09/2016 à 12:33
OK mais hors sujet
Répondre
Fab - le 14/09/2016 à 16:13
Désolé mais je lis pas Stab, j'ai juste vu des compet où il gagne avec juste une manoeuvre et ca on peut pas le contredire. Qu'il se soit ameliorer par la suite est un fait non refutable et je n'ai rien contre le Medina de maintenant que je trouve plus mature (cf son comportement apres la serie). D'ailleurs il faut lire le commentaire de Slater à propos de ca ;)
Bref, le surf de compet est aussi un spectacle donc subjectif, parler de racisme, ok, il y a surement des elements que je ne connais pas car je ne lis pas tout, moi ce que je vois c'est qu'il y a eu un moment où le championnat etait chiant à cause d'un surf mal jugé avec des vagues à une manoeuvre et des claims à foison. Et bizarrement la majorité des brésiliens etaient dans ce cas la. (mais y avait pas qu'eux, effectivement)
Bref je crois que le commentaire de Jeremy Flores est l'une des choses les plus intelligentes qu'il y a debattre la dessus.
Répondre
Yann - le 14/09/2016 à 17:55
Oui c'est arrivé et alors? si la manœuvre est folle c'est normal qu'il ait une bonne note. Si tu veux parler de son air contre Fanning à Pipe, c'est un très bon exemple. Y'a 2 pieds de vague, à moins d'avoir une moule monstrueuse y'avait pas de tube à sortir. On fait quoi? on reste là dire "tube à Pipe et pi c tout" ou on récompense ceux qui arrivent à s'adapter et sortir une figure de folie? C'est sûr que Fanning en est incapable..
Répondre
Arno - le 15/09/2016 à 09:52
Je rejoins M-PhD. En suivant l'actualité et les lives de la WSL, j'ai de plus en plus de suivre une série de téléréalité, avec son storytelling, ses clashs... comme si tout était écris.

J'ai l'impression que la WSL est beaucoup trop proche de ses compétiteurs, il n'y a qu'à voir certains articles qu'ils publient, très centrés sur la vie perso des surfeurs. Et sur leur réseaux sociaux, certains sont clairement plus mis en avant que d'autres.

En même temps, les mecs, surfeurs, commentateurs, staff, juges... passent l'année à voyager autour du monde pour surfer. Comment ne pas imaginer que des relations plus personnelles que des simples rapports compétiteurs-organisateurs puissent se tisser ?
Répondre
Fab - le 15/09/2016 à 10:24
c'est là où on est pas d'accord et où on a pas la même conception du surf. Fanning a un plus joli surf que Medina pour moi et ce que je signale, c'est pas une epreuve c'est que l'année du titre de Medina, on recompensait les vagues à une manoeuvre sans qu'il y ait une vraie exploitation de la vague. Les juges étaient pas à la page dejà à ce moment la. Je dis pas que c'est moche, je dis que ca perd de son interet si tu renverses un heat en ne cherchant qu'à faire des gros airs pendant toute la série.
Et dernier point, si Pipe est une vague à tube et bien oui il faut chercher le tube, donc utiliser son sens marin pour chercher la meilleure vague. Ca fait parti du surf. Le surf c'est pas juste faire un gros air et lever les bras juste apres (je fais expres dans la provoque vu que c'est comme ca que le débat tourne semblet il ;) )
Répondre
Yann - le 15/09/2016 à 13:17
Pas de provoc, aucun prbl
Les goûts et les couleurs ok, passons. Mais privilégier le tube à tout prix même quand il n'y en a pas je trouve ça débile. Ca revient à récompenser celui qui aura la priorité au bon moment, aucun rapport avec le sens marin, c'est donner la victoire à celui qui aura de la chance, comme c'est deja trop le cas en surf. Après, s'il y a ce qu'il faut comme vagues, bien sur, tubes à fond à Pipe.
Répondre
Fab - le 16/09/2016 à 07:48
ca je suis d'accord avec toi, il faut pas s'enteter à faire quelque chose qui ne viendra pas. Tout comme je pense que certains se ratent des series à attendre des vagues qui ne viennent pas. Mais le sens marin permet au moins de choisir une vague exploitable et eviter de faire qu'une manoeuvre. Après on nous dira que la chance fait partie du jeu...
Répondre
Articles relatifs
2926  | 4 
19/11 - World Tour
C'est désormais officiel. CHAMPAGNE !
| 0 
17/11 - World Tour
ENFIN. Le Landais a engrangé assez de points pour espérer rejoindre l'élite la saison prochaine.
2196  | 0 
17/11 - World Tour
Un diaporama pour revivre la longue route qui a conduit l'Hawaïen vers son premier titre mondial.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...