Quiksilver Pro France : une journée qui fera date

World Tour - Airs énormes, man?"uvres solides, déceptions, surprises et foule conquise. Retour sur les faits marquants d'une journée de haut vol.

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - samedi 8 octobre 2016 à 21h28
Partager sur :   

La compétition a débuté ce matin, peu après 8h, dans un spot des culs-nuls pas évident à dompter, avec des vagues d'1m20 à 2m. Après le call, décision est prise de lancer le Roxy Pro, avant d'envoyer l'étape masculine un peu plus tard dans la matinée. A l'issue de cette journée bien chargée, le round 3 est bouclé chez les femmes, et les rounds 3 et 4 chez les hommes. Retour sur les faits marquants d'une journée pas comme les autres :

Toledo / Florence : le match de l'année ? Si vous n'êtes pas encore au courant, c'est tout simplement LE choc de titans de cette journée, et peut-être même de l'année, qui a eu lieu en fin de journée pendant la deuxième série du round 4. Stuart Kennedy était aussi dans ce heat, mais c'est bien entre JJF et Toledo que tout s'est joué. Profitant du caractère non-éliminatoire de ce round 4, l'Hawaïen et le Brésilien ont livré au public un air show magistral, donc ce dernier sortira vainqueur [d'un cheveu], notamment grâce à une rotation complète backside ahurissante qui lui vaudra une note parfaite de 10 points. Score final 18.50pts pour Toledo, 18.47pts pour Florence et 12.03pts pour Stuart Kennedy, combo de 18.51pts... Au final, John John et Stu devront sortir victorieux du round 5 pour rallier les phases finales, tandis que Toledo s'envole directement vers les quarts ! Mieux que des mots, un retour vidéo de la série du jour/de la compétition/de l'année [cochez la bonne réponse] :

https://www.youtube.com/watch?v=PIqgNENq9aQ

Wilko out au round 3 : coup dur pour celui qui aura porté le lycra jaune sur la première moitié de l'année. Matt Wilkinson, déjà 3ème du ranking [pas loin derrière Medina] à l'issue de Trestles, n'a su résister au surf de son compatriote Kai Otton. Derrière un John John en grande forme et à un Medina démontrant une adaptabilité à toute épreuve, les chances de titre de Wilko en prennent un coup et s'amenuisent lourdement. Ce dernier devra briller au Portugal pour espérer revenir au coude à coude avec Medina, ce qui semble compliqué. Mais pas impossible.

Medina en quart, mais mis en difficulté au round 3 : le double tenant du Quik Pro France a failli buter face à l'actuel leader du QS Leo Fioravanti. Auteur de la meilleure vague — un joli tube noté 8.57pts — l'Italien n'a pas su trouver une seconde vague décente dans un spot des culs-nuls assez fermant, alors qu'un 4.77pts aurait suffi à évincer Medina. Alors que d'autre surfeurs aériens comme Florence ou Toledo ont rayonné dans tous leur heats, Gabriel n'a pas su délivrer des scores astronomiques. Sans offrir le meilleur de son surf, il remporte quand même haut-la-main sa série du round 4 et fais donc route, lui aussi, vers les quarts. Sans grande surprise.

Les quarts [à moitié] décidés : A moitié, car Matt Banting, Filipe Toledo, Gabriel Medina et Kai Otton ne connaissent pas encore leurs opposants. Ceux qui ne sont pas sortis victorieux du round 4 devront se dépêtrer du Round 5 — éliminatoire et en man-on-man — pour espérer rejoindre les 4 cités plus haut. Parmi les séries de ce tour crucial, on se passera de pronostics, tellement il semble difficile d'imaginer qui sortira vainqueur de chaque série. Voir plus bas pour les matchs-up.

Chez les filles : Johanne Defay a bien surfé au round 3, mais pas autant que l'Hawaïenne Tatiana Weston-Webb, d'humeur électrique malgré l'heure matinale de la série [la toute première de la journée]. Même système que chez les hommes : la Française devra sortir vainqueur face à Sage Ericksson au round 5 pour gagner son ticket pour les quarts. En quarts justement, on connait déjà la moitié de la liste, avec Tatiana Weston-Webb donc, Tyler Wright en fait aussi partie, ainsi que son opposante dans la course au titre Courtney Conlogue et... Stephanie Gilmore ! La sextuple championne du monde réalise par ailleurs le meilleur total du jour, soit la note impressionnante de 17.37pts.

Des airs monstrueux, des tubes, des déceptions et une foule conquise : retour sur cette excitante journée avec les highlights du round 4 :

https://www.youtube.com/watch?v=2iPtkKQF4Zg

Les résultats :

ROXY PRO FRANCE - Round 3 :

Heat 1: Tatiana Weston-Webb (HAW) 14.00, Johanne Defay (FRA) 11.00, Alessa Quizon (HAW) 9.53

Heat 2: Tyler Wright (AUS) 11.37, Sage Erickson (USA) 10.10, Laura Enever (AUS) 8.46

Heat 3: Courtney Conlogue (USA) 10.30, Nikki Van Dijk (AUS) 10.14, Sally Fitzgibbons (AUS) 6.10

Heat 4: Stephanie Gilmore (AUS) 17.37, Carissa Moore (HAW) 12.66, Coco Ho (HAW) 12.64

ROXY PRO FRANCE - séries à venir du round 4 :

Heat 1: Johanne Defay (FRA) vs. Sage Erickson (USA)

Heat 2: Laura Enever (AUS) vs. Alessa Quizon (HAW)

Heat 3: Nikki Van Dijk (AUS) vs. Coco Ho (HAW)

Heat 4: Carissa Moore (HAW) vs. Sally Fitzgibbons (AUS)

QUIKSILVER PRO FRANCE - Round 3 :

Heat 1: Keanu Asing (HAW) 14.50 def. Adrian Buchan (AUS) 11.40

Heat 2: Adriano De Souza (BRA) 14.50 def. Conner Coffin (USA) 12.80

Heat 3: Matt Banting (AUS) 9.16 def. Italo Ferreira (BRA) 8.80

Heat 4: Filipe Toledo (BRA) 15.93 def. Davey Cathels (AUS) 14.53

Heat 5: Stuart Kennedy (AUS) 11.06 def. Nat Young (USA) 10.76

Heat 6: John John Florence (HAW) 16.80 def. Ryan Callinan (AUS) 15.50

Heat 7: Gabriel Medina (BRA) 13.34 vs. Leonardo Fioravanti (ITA) 12.90

Heat 8: Caio Ibelli (BRA) 12.23 vs. Kanoa Igarashi (USA) 10.90

Heat 9: Kolohe Andino (USA) 14.93 vs. Jack Freestone (AUS) 8.83

Heat 10: Julian Wilson (AUS) 15.43 def. Alejo Muniz (BRA) 10.93

Heat 11: Sebastian Zietz (HAW) 15.67 def. Miguel Pupo (BRA) 12.66

Heat 12: Kai Otton (AUS) 12.60 def. Matt Wilkinson (AUS) 10.43

QUIKSILVER PRO FRANCE - Round 4 :

Heat 1: Matt Banting (AUS) 14.43, Keanu Asing (HAW) 13.76, Adriano De Souza (BRA) 13.53

Heat 2: Filipe Toledo (BRA) 18.50, John John Florence (HAW) 18.47, Stuart Kennedy (AUS) 12.03

Heat 3: Gabriel Medina (BRA) 14.17, Caio Ibelli (BRA) 9.13, Kolohe Andino (USA) 8.74

Heat 4: Kai Otton (AUS) 15.50, Sebastian Zietz (HAW) 6.30, Julian Wilson (AUS) 2.33

QUIKSILVER PRO FRANCE - séries à venir du round 5 :

Heat 1: Keanu Asing (HAW) vs. Stuart Kennedy (AUS)

Heat 2: John John Florence (HAW) vs. Adriano de Souza (BRA)

Heat 3: Caio Ibelli (BRA) vs. Julian Wilson (AUS)

Heat 4: Sebastian Zietz (HAW) vs. Kolohe Andino (USA)

QUIKSILVER PRO FRANCE - les quarts de finale :

QF 1: Matt Banting (AUS) vs. ?

QF 2: Filipe Toledo (BRA) vs. ?

QF 3: Gabriel Medina (BRA) vs. ?

QF 4: Kai Otton (AUS) vs. ?

Live de la compétition en français : http://www.worldsurfleague.com/events/2016/mct/1513/quiksilver-pro-france/live?language=fr

Partager sur :   
COMMENTAIRES (18)
FORTUNE - le 09/10/2016 à 10:50
Mouais perso j'en ai marre des aerials, c'est sur noté, aujourd hui on peut etre champion du monde juste en maitrisant les aires....je ne sais pas si le surf prend la bonne direction
Répondre
Yann - le 10/10/2016 à 08:49
Pas d'accord avec toi, personne n'a jamais été champion juste en faisant des airs et Toledo ne sera pas le premier. Par contre pouvoir donner un peu de spectacle aujourd'hui en envoyant des airs quand les vagues sont pourries je trouve ça bien. Imagine comment in se ferait ch.. s'ils faisaient que des carves dans du 50cm
Répondre
Fab - le 10/10/2016 à 10:56
Meme si j'aime bien Toledo, je rejoins un peu Fortune. L'aerial est fou mais pour lui la vague est finie juste après sa demonstration et il claime pour que le jury lui file le 10. Pour moi, la vague est pas finie et il aurait pu l'exploiter plus. Et ca, ca suffit pour descendre la note même si l'aerial était magnifique. L'exploitation de la vague etait pas complète. Il fait un turn moisi à la fin pour faire genre.
Donc au lieu de claimer à tout va, il a toutes les qualités pour montrer que les brésiliens peuvent être énormes.
Répondre
Fab - le 10/10/2016 à 11:02
non mais gagner des events, si ;)
Bref comme je dis apres le choix de vague de Toledo dans ce heat est bon, il fait un tube sous noté avant et sur cette vague il aurait pu faire des beaux turns ensuite sauf qu'il a préféré claimer en se disant que son aerial suffisait. Pour moi c'est une mauvaise exploitation de la vague au final même si l'aerial est juste monstrueux.
Répondre
FORTUNE - le 10/10/2016 à 11:58
peut etre mais c'est a mon sens surnoté, et aujourd hui sans etre chauvun je prefere regarder un jeremy flores ou un michel bourrez surfé qu'un medina..
Répondre
debz - le 10/10/2016 à 12:31
Bien souvent ceux qui critiquent les airs sont ceux qui ne savent pas en faire ;-) , mais d'un point de vu purement sportif et physique c'est pas du tout à la portée de n'importe qui de faire ce genre de figures comme ces pros et de reprendre la vague comme si de rien était...mes potes skaters hallucinent pas les airs de Médima, Toledo et JJF...
Répondre
guy - le 10/10/2016 à 17:28
Oui, d'accord avec Yann.
Répondre
debz - le 11/10/2016 à 12:49
C'est pas faux Fab !...on peut comprendre qu'il était content mais bon la vague n'était pas finie et puis l'humilité devrait être mieux récompenser en contest...
Répondre
Yann - le 11/10/2016 à 13:23
:) il en faut pour tous les goûts
Mais avoue quand même qu'un énorme tube suivi d'un énorme alley hoop c'est sympa
Répondre
Yann - le 11/10/2016 à 13:27
Le jury n'a pas eu besoin de son claim pr lui filer le 10
Répondre
Yuyu - le 11/10/2016 à 20:17
L'an dernier Fanning a gagné Trestles sans faire un aerial. Arrêtez donc de faire les puristes. Toledo a 30 min pour surfé dans des vagues moyennes et il sort un air tout droit sorti d'une vidéo YouTube. Il a bien raison de claimer et on claim avec lui !
Répondre
michel - le 12/10/2016 à 13:37
par contre là je suis d'accord avec toi Yuyu
Répondre
Benoît - le 13/10/2016 à 08:04
Franchement cette compétition en France se termine en noeud de boudin dans des vagues de 80 cm, c'est juste décevant pour "the best surfers in the world". Ca profite évidemment à Asing, poids mouche bien compact étant en mesure de démarrer dans 50 cm chose que les plus grands ne peuvent pas faire faute de puissance apportée par la vague. A la vérité j'espérais comme bcp de monde une finale entre JJF et Médina, mais c'est vrai que dans des vagues merdiques (mais propres). Après JJF s'en sort pas mal puisque il ne perd que 1500 points dans la course au titre par rapport à Medina lequel l'aurait battu en finale je pense car c'est un formidable compétiteur.
Répondre
rd - le 14/10/2016 à 06:10
Plus fort que l'eau de boudin, le noeud de boudin lol !Merci pour ce moment ;-)
Répondre
gyz - le 14/10/2016 à 11:18
Le perte de la license WSL pour une épreuve en France serait pas mal.
Un prime a la même période serait bien.
Jamais au bon endroit au bon moment, tellement d'attente pour pas grand chose et des surfeurs pas mis en valeur années après années.
Combien de serie bidon avec des vagues molles, on shore, fermantes, et des commentateurs qui maquille le réel en permanence pour vendre leur came. C gens là tournent en rond.
Répondre
Abrabracourcix - le 15/10/2016 à 08:01
Sérieusement, dans 5 ans, la seule chose que je retiendrai de cette compète c'est l'air de Toledo.
Répondre
Fab - le 17/10/2016 à 10:58
si le jury n'en a pas besoin, il a pas besoin de faire un claim aussi enorme alors, vu qu'il est capable de faire ca, n'importe et n'importe quand (Toledo est juste un des meilleurs voire le meilleur pour ca.) Je fais un peu de mauvaise fois, mon point est juste que la vague etait pas fini et qu'il a pensé à claimer plutot qu'a la finir.
Répondre
Fab - le 17/10/2016 à 10:58
entierement d'accord avec toi Yann :)
Répondre
Articles relatifs
| 0 
16/10 - World Tour
"J'ai grandi! Quand tu gagnes, tu grandis!"
| 0 
09/10 - World Tour
Les meilleurs surfeurs et surfeuses du monde se sont férocement disputés l'accès aux demi-finales dans des pet...
| 0 
19/05 - World Tour
Opposé en finale à Jack Freestone, l'Hawaïen s'est de nouveau imposé sur l'étape brésilienne et s'assure une b...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...