World Tour : le titre mondial pourrait se jouer au Portugal

World Tour - Le point sur la situation et les différents scénarios pour la couronne mondiale, à l'aube du lancement du Rip Curl Meo Pro Portugal.

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - lundi 17 octobre 2016 à 18h49
Partager sur :   

Comme chaque année, la ville de Peniche accueille les pensionnaires de l'élite. Disputé sur le spot de Supertubos, le Rip Curl Meo Pro Portugal [dont la waiting period s'étend du 18 au 29 octobre] pourrait être le théâtre du sacre mondial 2016. La compétition portugaise sera également la pénultième chance, pour les surfeurs en bas du classement, d'assurer leur requalification.

Au sommet du classement provisoire : toujours John John Florence. Mais il serait erroné de dire que l'Hawaïen jouit d'une avance confortable. Éliminé en demi-finale du Quiksilver Pro France, ce dernier a ainsi laissé son principal rival, Gabriel Medina, se rapprocher dangereusement. Avec 48150 points en sa possession, JJF n'a qu'une mince avance de 2700 points sur le Brésilien.

Parlons statistiques. John John Florence deviendra champion du monde au Portugal si :

  • Il remporte la compétition tandis que Medina ne fait pas mieux qu'une 9ème place
  • il termine 2ème de la compétition alors que Medina ne fait pas mieux qu'une 13ème place ; que Matt Wilkinson ne fait pas mieux qu'une 3ème place ; et que Jordy Smith ne remporte pas la compétition

En revanche, si Medina parvient à se frayer un chemin jusqu'en quarts de finale, la course au titre se jouera automatiquement à Hawaii, ultime étape du calendrier. Sur le papier, Gabriel Medina (BRA), Matt Wilkinson (AUS), Jordy Smith (ZAF), Kolohe Andino (USA), Julian Wilson (AUS), Filipe Toledo (BRA), Kelly Slater (USA) and Adriano de Souza (BRA) ont tous une chance mathématique — plus ou moins grande — de décrocher le titre mondial. A savoir que pour ces 5 derniers, les chances de couronne sont infimes, et qu'il faudrait vraiment une énorme performance de leur part, doublée d'une contre-performance de la part des deux favoris : une double hypothèse peu probable donc, mais pas totalement impossible en somme.

A la fin de la saison, seuls les 22 premiers du classement seront requalifiés d'office parmi l'élite. Le Français Jeremy Flores semble au mauvaise passe pour rentrer dans ce top 22, puisque ce dernier pointe actuellement à la 34ème place. L'année dernière, Jeremy avait terminé 5ème au Portugal : même si le français parvient à renouveler une telle performance, il devrait encore décrocher un très bon résultat à Hawaii pour se requalifier directement. Heureusement, Flores peut compter sur sa très bonne position au classement QS – 7ème – qui, à ce stade, pourra assurer son maintien dans l'élite.

Les Portugais Miguel Blanco et Frederico Morais concourront en tant que wildcards dans cette étape du top 34. Une étape qui, pour eux, commencera fort, puisque le premier affrontera John John Florence et Jadson Andre au round 1, tandis que son compatriote, lui, devra faire face à Gabriel Medina et Conner Coffin.

Premier call à 8 heures locales [9h en France] demain matin, avec un possible lancement en fonction des conditions.

Le trailer du Meo Rip Curl Pro Portugal :



Meo Rip Curl Pro Portugal - les séries du Round 1 :

Heat 1: Julian Wilson (AUS), Nat Young (USA), Kai Otton (AUS)

Heat 2: Kolohe Andino (USA), Keanu Asing (HAW), Alex Ribeiro (BRA)

Heat 3: Jordy Smith (ZAF), Kanoa Igarashi (USA), Jeremy Flores (FRA)

Heat 4: Matt Wilkinson (AUS) Miguel Pupo (BRA), Ryan Callinan (AUS)

Heat 5: Gabriel Medina (BRA), Conner Coffin (USA), Frederico Morais (PRT)

Heat 6: John John Florence (HAW), Jadson Andre (BRA), Miguel Blanco (PRT)

Heat 7: Filipe Toledo (BRA), Wiggolly Dantas (BRA), Adam Melling (AUS)

Heat 8: Kelly Slater (USA), Stuart Kennedy (AUS), Matt Banting (AUS)

Heat 9: Adrian Buchan (AUS), Josh Kerr (AUS), Alejo Muniz (BRA)

Heat 10: Adriano De Souza (BRA), Caio Ibelli (BRA), Jack Freestone (AUS)

Heat 11: Joel Parkinson (AUS), Michel Bourez (PYF), Davey Cathels (AUS)

Heat 12: Italo Ferreira (BRA), Sebastian Zietz (HAW), Dusty Payne (HAW)

Partager sur :   
COMMENTAIRES (5)
laurent - le 17/10/2016 à 19:35
pénultième (définition du Larousse): Se dit de l'avant-dernière syllabe d'un mot ou d'un vers
conclusion, on peut se cultiver en lisant surf session (je ne vais pas non plus jouer les puits de science, j'ai du ouvrir mon dico pour vous déchiffrer...) Par contre lorsque l'on veut étaler la confiture, vaut mieux s'assurer de la teneur en fruit avant les gars :) Des bisous à l'équipe!
Répondre
Romain FERRAND - le 18/10/2016 à 09:03
@laurent Cherche bien dans le Larousse ou autre, "pénultième" signifie également "avant-dernier(e)", tout simplement :) Un mot, il faut le reconnaître, plutôt tombé en déconfiture ces derniers temps...
Répondre
laurent - le 18/10/2016 à 10:36
http://www.la-definition.fr/definition/penultieme

effectivement, autant pour moi... Et bien! Qui a dit que la WSL était abrutissante???
:)
Répondre
brabraguette - le 18/10/2016 à 20:57
et l'étape d'Hossegor l'antépénultième...
Répondre
Rai - le 19/10/2016 à 06:42
En italien "penultima" = avant-dernière...
Répondre
Articles relatifs
| 0 
22/10 - World Tour
Après avoir simultanément évincé WIlko et Medina, Flores doit cette fois passer par la case repêchages pour ra...
| 0 
16/10 - World Tour
"J'ai grandi! Quand tu gagnes, tu grandis!"
| 6 
12/10 - World Tour
Venant à bout de Medina en finale et déjouant tous les pronostics, l'Hawaïen s'est imposé à Hossegor. Retour s...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...