Session surf en Bretagne, vue du ciel

Amateur - Une jolie session en baie d'Audierne filmée depuis un drone.

Par Robin Guyonnet - @surfsessionmag - mardi 28 avril 2015 à 10h25
Partager sur :   

On n'a pas encore vu beaucoup de clips de surf en Bretagne filmés en drone. Mais comme partout, les bourdons de plastique débarquent peu à peu sur les spots. Mathieu Jonneaux est pilote de drone breveté et nous fait profiter de ses talents de pilotage sur une vague qui n'était pourtant pas censée marcher ce jour là, une belle surprise puisque la houle a doublé dans la journée.

Sinon, comment ça s'est fini ? A l'eau pardi ! Pas pour le drone on vous rassure, mais pour son pilote, “les conditions devenaient de mieux en mieux avec la marée... J'ai donc rangé le matos photo et me suis jeté à l'eau pour en profiter !” confirme Mathieu.

Ces images ont été réalisées dans le cadre du scénario S3 pour un survol en zone peuplée, le télépilote détenant toutes les autorisations de survol de la zone délivrées par la DGAC Brest.

Mots clés : bretagne, drone
Partager sur :   
COMMENTAIRES (7)
marc - le 28/04/2015 à 12:46
Surprenant ,pour une fois qu'une vidéo est réalisée par une personne qui est en règle avec la législation aérienne et administrative ,bravo ...!! Ce n'est pas le cas de pas mal d'individu mais ils vont s'exposer à cour terme aux sanctions ce qui me parait tout à fait normal...voilà pour ma remarque et bravo cette personne qui respecte le métier .
Répondre
yohann - le 28/04/2015 à 17:08
Cher Marc, je ne vois pas pourquoi il faudrait une autorisation pour survoler une plage ou pour survoler la mer ! Encore quand on survole une grande ville ok on sent bien qu'il y a aussitôt une pression qui s'installe, repéré par les caméras de surveillance la police ne tarde pas à venir vous voir et à vérifier les autorisations. Mais à la plage c'est encore un espace de liberté à ce que je sache!
Répondre
Mayol - le 28/04/2015 à 18:08
C'est tout de même une zone peuplée, donc autorisations obligatoire.
Imagine : tu voles, coup de vent, perte de contrôle du drone et il tombe sur un môme, une mère de famille ou un surfeur, qui fini aveugle.
Prison direct.
Rien que sur le principe de précaution, si tu ne veux pas avoir d'emmerde, il faut sortir la ceinture de sécurité...!
Répondre
Marc - le 28/04/2015 à 18:16
Mais pas du tout mon cher Yohann...La règlementation est très nette ,il est interdit d'utiliser un drone avec une caméra embarquée quelque soit l'endroit ou tu te trouves ,même dans ton jardin si tu n'es pas en règle avec l'aviation civile ,la préfecture .Il faut que tu saches qu'il y a des gens pour qui c'est leur métier ,qu'ils ont les diplômes pour exercer cette activité ,qu'ils payent des chargent a ce titre .De toute façon les entreprises de vidéos aériennes ne vont pas se laisser faire contre tout ces gens qui font du black et qui cassent le marché en croyant qu'il ont tout les droits .Voilà ,alors renseigne toi auprès de l'aviation civile et de la préfecture avant de dire des énormités.
Répondre
ManuPortet - le 29/04/2015 à 14:28
Marc occupe toi de toi, au lieu de faire ton justicier, c est bien tu viens d avoir ton diplome, on est content pour toi. On s en fout de savoir si le mec a une autoristaion, c est pas le sujet, là ce qui est commentable c est le resultat ! C est nice, jolie resultat, bravo a celui qui a filmé, diplôme ou pas.....
Répondre
Mayol - le 29/04/2015 à 16:15
Marc tu es pilote de drone aussi?
C'est moi qui ai fait le clip et les images ;)
Répondre
yohann - le 30/04/2015 à 15:43
Pour moi tant que ça reste un loisir et qu'on ne fait pas d'argent avec, que le drone ne dépasse pas un certain poids, de plus sur une plage en hiver qui est aussi bondé qu'un champ de patate, et bien il y aura toujours des gens pour s'amuser et décompresser de leur semaine de boulot en fesant quelques belles images sans avoir à passer une formation, demander une autorisation, payer, ect ...

Et Je ne pense pas que cela nuise aux entreprises de prestations de drones qui font de l'argent en grande partie grâce aux entreprises du BTP, ou en l'occurrence pour les tournages de surf grâce aux grandes marques, qui ont les moyens de payer 500euros pour une demi-journée.

Un particulier même si on lui interdit, il n'ira pas pour autant payer une prestation d'une demi-journée qui est quasiment équivalente au prix de son petit drone acheté à la fnac tout juste capable de porter une GoPro.

Après peut être qu'un jour ça sera démocratiser comme les vendeurs de glace sur la plage et qu'on pourra payer 30euros les 20minutes, sans avoir à payer le déplacement du pilote agréé, ect...Alors les gens arrêteront d'acheter des drones à la fnac pour qu'on leur dise après qu'ils ne peuvent même pas s'en servir au dessus d'un champ de patate ... Dans ce cas Il faut arrêter de vendre des drones aux personnes non-agrées mais je doute que ça plaise aux constructeurs ni même aux entreprises de prestations qui vont voir le prix des drones flamber.
Répondre
Articles relatifs
186  | 1 
15/11 - Culture
L'artiste dessine avec une précision impressionnante objets et autres symboles de la Surf Culture.
159  | 0 
10/11 - Livre
Après le film, Ronan Gladu prépare un ouvrage sur la scène surf bretonne. Et la campagne de crowdfunding carto...
| 0 
23/09 - Autres
1min30 d'images filmées en drone entre Quiberon et Plouharnel.
| 0 
20/04 - France
Des vagues wedgy à souhait au menu du 4ème épisode de la web-série du Breton.