Big Wave Tour : première historique à Nazaré

Compétition - Jamie Mitchell remporte la troisième étape du BWT et première manifestation du genre en Europe.

Par Joddy Maguet - @surfsessionmag - mercredi 21 décembre 2016 à 09h32
Partager sur :   



Par Olivier Servaire 


Garrett McNamara a beau être à l'origine du renouveau du beachbreak portugais, il est à Nazaré en simple spectateur quand le jour se lève hier matin. Avec des vagues estimées à 35-45 pieds (10-14m), il aurait de quoi faire en tow-in, mais c'est l'élite du surf à la rame qui est appelé à inaugurer cette nouvelle étape du Big Wave Tour

La connaissance du spot semble être décisive quand on voit le local Joao de Macedo prendre 2 vagues à 2 minutes d'intervalle, puis une troisième, alors que certains peinent à ouvrir leur compteur. Le champion du monde en titre, Greg Long, fait partie de ceux-là. Lui qui est connu pour être capable d'attendre une bombe pendant plus d'une heure doit se résoudre à prendre 2 « petites » vagues qui ne suffiront pas à le hisser en demies. Damien Hobgood en revanche parvient à lancer son gun dans le creux d'une vague intense qui marque les esprits. Son 9,5 restera la meilleure note du jour.


Alors que la compet avance et que Nazaré se plait à envoyer successivement droites et gauches de tailles et formes semblant aléatoires, on est surpris de ne pas voir plus de boîtes. On a vraiment affaire à des mecs aguerris sur des planches adaptées, plus de 10 pieds pour pouvoir s'élancer, et bien lestées pour accrocher à la paroi.


Le leader du classement, Twiggy Baker, va quand même décoller sur un clapot, et rebondir plusieurs fois sur la face avant de se faire écraser. Et attention, assurer le drop ne veut pas dire être tiré d'affaire. Filer dans l'ouverture amène souvent les surfeurs à l'inside, où la vague vient fermer dans un paquet de mousse qui les oblige soit à s'envoyer en l'air, soit à plonger pour éviter l'impact. Tout ça pour émerger et faire face à un nouveau mur de mousse qu'ils ne peuvent esquiver s'ils ont déjà gonflé leurs gilets. Résultat des courses, ils se font trainer sur plusieurs centaines de mètres avant que les jet-skis, pourtant experts en la matière, ne parviennent à les récupérer. 

Logiquement, arrivé en finale la fatigue se fait sentir. Par deux fois, Nic Lamb reste coincé dans la lèvre avant de céder à l'appel de la gravité. Même Joao se fait surprendre et se fait éjecter avant d'atteindre le bas de vague. L'impact est violent.


Discrets mais efficaces, les Brésiliens assurent. Le jeune Pedro Calado (20 ans) signe ici sa troisième finale en 3 épreuves, tandis que son ainé Carlos Burle (49 ans) reste solide et termine deuxième en prenant une seule vague en finale.


Mais c'est le grand jour de Jamie Mitchell. On rappelle à chaque fois que c'est un rameur né car il a gagné 10 fois la course Molokai. Mais c'est aussi un excellent surfeur, qui sait partir late et tenir un drop vertical, avant de grabber sa planche au bottom pour mieux passer les sections critiques. Ultra dominant aujourd'hui, il signe 3 des 4 plus gros totaux du jour. Surtout, son nom restera à jamais associé à ce spot de Nazaré, qui dans sa version rame, nous a à nouveau régalés !


Résultats


1. Jamie Mitchell (AUS)

2. Carlos Burle (BRA)

3. Joao de Macedo (PRT)

4. Pedro Calado (BRA)

5. Nic Lamb (USA)

6. Antonio Silva (PRT)


Podium Nazaré Challenge

Nic Lamb en action

Nazaré

Le vainqueur Jamie Mitchell

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
206  | 0 
21/10 - Compétition
En 2012, l'édition a été marquée par des conditions épiques et des tubes...monstrueux !
| 0 
20/10/2014 - Compétition
Moche Rip Curl Pro Portugal : L'Hawaïen avait déjà scoré la note parfaite hier, il a remis ça ce matin...
| 0 
28/12/2009 - Compétition
L'épisode portugais de la série Euroforce...
482  | 0 
21/09 - Compétition
Terminés les clips de 10 s sur les réseaux sociaux, voici les highlights de cette journée historique.