Slab gigantesque en Galice

Slab - Outre Nazaré et Belharra, l'énorme houle a frappé la Galice où un slab a révélé toute sa démesure. Certains ont joué la sagesse, d'autres ont couru après le drame...

Par Baptiste Levrier - @surfsessionmag - mercredi 30 octobre 2013 à 16h48
Partager sur :   

Ambiance flippante sur ce spot espagnol de Galice découvert il y a quelques années par Axi Muniain (voir Surf Session 316 en kiosque)... Avec l'énorme houle de la tempête Christian, ce slab s'est réveillé lui aussi dimanche dernier. Muniain, accompagné de Alex Uranga, était sur place, paré à surfer, mais quand il a vu de près la taille des vagues et leur violence (les plus grosses qu'il ait jamais vues),  il a considéré que c'était insurfable et bien trop dangereux, malgré sa grande expérience du gros. Un peu plus tard d'autres équipages sont arrivés sur les lieux et malgré les avertissements de Muniain,  le Portugais Antonio da Silva, tracté par Ramon Laureado, s'est risqué. Il a pris deux vagues sur l'épaule, puis il s'est lancé sur une troisième à l'intérieur avec beaucoup de méprise et il chuta dramatiquement  en bas de vague. Le surfeur a cogné le fond, a eu le tympan percé et est resté deux vagues sous l'eau. Quasi KO quand il est remonté à la surface, il a passé le resté de la journée à remercier dieu de l'avoir sauvé des eaux...

Il y a des jours où il faut savoir reconnaître que les éléments sont plus forts. La quête de gloire ou d'images ne fait pas tout...

La vidéo :

Les photos :

 

Accueillant et sympathique pour la session du dimanche... Photo: Aneiros/Karpenorthcoast

 

Le wipe-out qui fait flipper... Avec une belle vue sur la lèvre. Photo: Aneiros/Karpenorthcoast

 

Mutant, un Shipstern énervé, les comparatifs ne manquent pas pour décrire ce slab. Photo: Aneiros/Karpenorthcoast

Mots clés : asier muniain, galice
Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
Pedro - le 31/10/2013 à 09:20
Clairement, ils n'ont pas le niveau. Quand tu vois le placement des jets par rapport aux sets qui rentrent, ça craint vraiment. Aucune discipline. Quand aux mecs en tow-in, rien qu'à voir comment ils chargent, ou plutôt ne chargent pas, tu vois qu'ils ne sont pas du tout habitués et qu'ils se mettent par conséquence en danger tous seuls. Ca n'a rien à voir avec le professionnalisme des aussies à Ours, Shipstern ou des irlandais.
Répondre
Articles relatifs
| 2 
03/02/2015 - Film
Un petit ovni cinématographique tourné entre autres de nuit à Safi.
| 1 
04/01/2015 - Culture
Compagnon de trip, à la journée ou au long cours, bichonnée ou maltraitée, la voiture devient parfois une deux...
| 0 
15/04/2014 - En Vrac
Le joli printemps landais attire les surfeurs au-delà de nos frontières. Les plus prompts à en profiter resten...
| 0 
04/04/2014 - Europe
Le surfeur anglais explore les côtes du Pays Basque et du nord de l'Espagne aux côtés de Lyndon Wake et d'Asie...