La Réunion : Première attaque de requin à St Leu

Accidents - Un surfeur vient d'être grièvement attaqué par un requin cette fois sur le spot très connu de St Leu, deux semaines après l'attaque qui avait couté la vie à Alexandre.

Par - @romainferrand -
Conner Coffin / ASP  
Partager sur :   

Moins de deux semaines après l'attaque mortelle qui avait couté la vie à Alexandre Rassiga sur le spot de Trois Bassins, et deux jours après une attaque sans gravité sur le spot d'Etang Salé, c'est sur le spot renommé de St Leu qu'une nouvelle attaque vient d'avoir lieu en fin d'après-midi, aux alentours de 17h30. L'individu attaqué, âgé d'une quarantaine d'années, est apparemment un habitué des lieux prénommé Fabien qui avait l'habitude de surfer la vague en fin de journée. Il aurait réussi à regagner le bord par ses propres moyens avant d'être pris en charge par d'autres surfeurs, puis par les secours.

Le surfeurs aurait été mordu au mollet droit, qui aurait été sectionné, et se serait fait arracher la main droite en restant malgré tout conscient.

Cette attaque est la première sur la vague de St Leu et devrait relancer la polémique sur la gestion du risque requin à La Réunion.

Mots clés : requin, réunion, st leu
Partager sur :   
COMMENTAIRES (11)
Deslandes - le 05/08/2012 à 16:58
courage à la famille !
Répondre
Maxime ile de la reunion - le 05/08/2012 à 17:25
et oui !
Répondre
Alex - le 05/08/2012 à 20:25
Avant, encore de dire n'importe quoi :
«Les premiers résultats démontrent que les requins présents près des côtes réunionnaises sont des individus solitaires qui viennent occasionnellement près des côtes et passent l’essentiel de leur temps au large», explique Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement. «Contrairement à ce qui est relayé par la rumeur, ces requins ne sont pas sédentaires et ne se cachent pas dans les réserves naturelles.» Pour les associations de défense de l’environnement, les mesures d’abattage sont des «solutions émotives» qui permettent simplement aux autorités «de répondre à la pression sociale». Elles ne permettent en aucun cas de se prémunir contre le risque requin.

«D’après un de nos informateurs sur place, dimanche, il y avait une forte houle et des eaux dégueulasses dans la zone de l’attaque, deux éléments récurrents à chaque accident», explique Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France. D’après l’ONG de Paul Watson, personne ne veut s’attaquer au fond du problème: les déchets déversés issues d’usines, de bateaux de pêche ou de fermes aquacoles – qui, invariablement, attirent les squales. «Il est clair que l’augmentation de la fréquentation du littoral et l’expansion des activités nautiques multiplient aussi les risques», ajoute Hartmann. Les ONG appellent à des solutions réalistes permettant la cohabitation des hommes avec ces dinosaures des mers, vieux de près de 400 millions d’années. «Même si les dernières attaques ont eu lieu en milieu d’après-midi, les recommandations susceptibles de minimiser les risques, baignade de nuit ou au lever du jour, en eaux troubles, ou sur les sites connus de nourrissage des requins, doivent être largement diffusées. Il n’y a pas d’autres moyens pour éviter des accidents tout en préservant les requins qui jouent un rôle essentiel dans nos océans.»
Répondre
Lo (Réunion ) - le 06/08/2012 à 08:20
Paul Watson c celui qui est recherché par la police?
Répondre
ALeX - le 06/08/2012 à 09:10
Il faut arrêter avec les arguments : "les requins sont chez eux" et "des scientifiques expliquent que...".
Tout le monde sait que la venue des requins à la réunion n'a rien de naturelle et qu'effectivement c'est l'homme qui souhaitant jouer à l'apprenti sorcier a permis aux requins de se sédentariser en créant des parcs aquatiques à requins.
Il y en a marre d'écouter ces scientifiques qui ne recherchent que leur subvention nous expliquer comment fonctionne l'océan, sans jamais prendre en considération l'avis des utilisateurs des mers comme les pécheurs, surfeurs etc...

Comment encore croire que la venue des requins à la réunion est un phénomène naturel alors que cette île est en train de devenir la capitale de l'attaque de requin dans le monde ? L'Australie qui a un territoire aussi large qu'un continent et dont les vagues sont surfées par des milliers de surfers chaque année ne connait pas les mêmes soucis. Pourtant l'Australie possède dans ses eaux les espèces les plus dangereuses pour l'homme (tigre, bulldog et blanc).

Je suis surfer, j'aime la nature et je la respecte, mais je crois qu'il est temps de faire quelque chose pour la réunion et vite.
Répondre
Alex - le 06/08/2012 à 11:21
Pauvre vieux, renseigne-toi...
Répondre
Alex - le 06/08/2012 à 11:22
Oui, flinguer les requins quoi...
Répondre
Alain - le 06/08/2012 à 12:46
Primo j'étais à l'eau 1 heure avant l'attaque de mon pote et l'eau n'était pas dégueulasse (comme le fait croire l'extrémiste de Sea Shepherd France) c'était des conditions normales de forte houle et je voyait bien le reef à 3 mètres dessous... et secondo cela s'est passé sur le spot de Saint-Leu qui se trouve dans la réserve marine et distant du bord de 200 mètres et distant de la ferme aquacole de 30 km ! Sacré informateur va ! Je vais transmettre votre commentaire à Fabien mutilé et à sa femme... cela va les consoler.
Et puis heureusement que vous êtes tous des scientifiques qui lisent des livres, ça me remplie cœur de vous savoir à notre chevet.

Alain,
Local à St-Leu depuis 35 ans et père d'un bodyboardeur de 15 ans.
Répondre
pez - le 06/08/2012 à 15:51
l'australie n'arrete pas de subir des attaques sur la WA ...mais bon...l'émotion et la politique prime sur le recul et la logique...

tuons les tous cool !!! d'autres reviendront !!
Répondre
Alex - le 06/08/2012 à 22:40
Oui mais je pense que ces opérations deviennent de plus en plus inacceptables pour beaucoup. Tuer les requins pour compenser les conneries humaines... Combien de morts en bagnole, au boulot et d'autres causes encore durant le même laps de temps ? Indignation sélective, réactions épidermiques, sensationnalisme, bon vouloir égoïste... relire le charabia égocentrique de Flores.
Répondre
Brun Frédéric - le 10/08/2012 à 08:12
Pilote d'ULM je survole la côte ouest de l'île et comme l'aigle voit ses proies,il est indéniable que la côte ouest est vraiment polluée par les requins tigres et bouledogues depuis deux ans.Les dauphins que j'observais en grand nombres combattre les requins marteaux ont disparu .De plus cet été une gigantesque marée de boue s'est déversé à St Leu provenant d'une station d"épuration....Cette nappe de boue usée est encore visible vue du ciel des que les vagues se réveillent Mes enfants ont quitté l'île hier pour surfer des sites moins pollués .Oui les aigles voient bien...J'avais prévenu le poste de secours la veille de la présence de quatre très gros bouledogues qui chassaient à La Pointe des Châteaux mais ici les surfers attendent l'accident fatal pour réagir ...Oui l'île est bien polluée et des inconscients ont créé une réserve marine mortelle....Fabien je t'accompagne pour surmonter ta douleur,toi qui dansait à merveille cette vague que les hommes ont pollué....COURAGE
Répondre
Articles relatifs
| 0 
Il y a 10 jours - Accidents
Le surfeur de 46 ans surfait la section de la vague qui se trouve en-dessous de Snapper Rocks, juste avant Gre...
| 0 
15/08 - Accidents
"Un acte de bravoure extraordinaire" selon les secouristes. Mais qui ne ferait pas ça pour pour sa copine ?
| 0 
09/08 - Accidents
Et ce n'est vraiment pas une surprise quand on voit les vidéos de surf tournées dans la zone...
| 0 
01/08 - Accidents
L'attaque a eu lieu en Australie de l'ouest. Heureusement le requin a croqué plus de planche que de jambe...