Local focale : Clément Gerbaud

Actu Locale - La Bretagne à l'honneur avec ce photographe morbihannais de 19 ans. Il nous décrypte ses photos. Entretien.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Salut Clément ! Est-ce que tu peux nous raconter tes débuts, quand et comment as-tu été attiré par la photo ?

Clément Gerbaud - "Je m'appelle Clément Gerbaud, j'ai 19 ans. J'habite à côté de Lorient en Bretagne. Je pratique la photo de surf depuis que j'ai 14 ans. J'ai débuté avec une Gopro Hero 3 que j'avais eu pour mon anniversaire, j'avais suivi mon meilleur pote qui surfait. C'est à ce moment-là que j'ai été attiré par ce milieu.

J'ai concrétisé ma pratique lorsque je me suis fais opérer du genou fin 2015. Ma seule occupation était de prendre des photos depuis la plage. A l'époque j'avais un Nikon D3200. Au fur et à mesure du temps que je passais sur les sessions, des personnes plus ou moins proches de moi m'ont encouragé à me lancer dans la photo. C'est de là que tout à commencé.


Et aujourd'hui, ton matos ressemble à quoi ?

C.G - Aujourd'hui je travail avec du matériel Canon. En termes de boitiers, j'ai un Canon eos 5d Mark VI avec à côté un Canon eos 6d qui dépanne toujours.

Pour ce qui est des objectifs, chez Canon j'ai le 15mn f/2.8, le 16-35mn f/2.8, le 24-70mn f/2.8, le 24mn f/2.8, le 50mn f/1.2, le 70-200mn f/2.8 et le 400mn f/5.6. En dehors de ça j'ai mon objectif préféré qui m'accompagne partout, le Sigma 35mn f/1.4. Pour la photo aquatique j'utilise un caisson Aquatech Imaging Solutions.


Sur quels genres de couleurs ou de détails t'arrêtes-tu ?

C.G - Je ne m'arrête pas vraiment sur des détails. Ce que j'aime c'est photographier l'émotion, montrer le bonheur que tu as quand tu sors du tube ou le smile des gars sur le parking après la session. Pour ce qui est des couleurs je suis un fan incontesté des couleurs chaudes, les dernières minutes avant le coucher de soleil sont souvent celles qui m'inspirent.


Quelle est ta conception de la photo de surf parfaite ?

C.G - Elle me paraît compliquée mais pour moi ce serait un énorme barrel. Celui dont tu parles depuis longtemps avec tes potes et que tu passes ton temps à photographier dans des vagues plus ou moins bien. La vague dont on parle toute sa vie et qui arrive enfin.

Au-delà de l'aspect visuel c'est important pour moi d'avoir un lien avec le rider.


Quelles sont tes sources d'inspiration ?

C.G - Je suis beaucoup de photographes qui travaillent dans pas mal de milieux différents mais pour ce qui est du surf je dirais Leroy Bellet pour sa recherche de l'angle parfait et pour les couleurs et l'ambiance, Valentin Figuier alias Figueras.


Quelle est la meilleure session que tu aies vécue derrière l'objectif ?

C.G - Je dirais que la meilleure session que j'ai vécu derrière l'objectif est pour l'instant ce matin de février 2019, où une grosse houle accompagnée d'un vent-off était attendue sur un slab à côté de chez moi. On s'est mis à l'eau bien avant le lever du soleil. Après quelques minutes de nage, j'ai passé plusieurs heures devant des barrels énormes. Tout était parfait, de la lumière jusqu'à l'ambiance au pic. J'ai été contraint de sortir parce que ma carte était pleine. Ce qui en soit est bon signe !


Si tu devais choisir un spot en Bretagne à shooter ?

C.G - Annaëlle sans hésiter (même si ce n'est pas un spot pour les surfeurs). La vague me fait rêver et le slab est photogénique comme jamais. Aux dernières nouvelles, des discussions seraient en cours pour la reprise de la compétition, restez connectés !


Justement, y a-t-il des spots que tu t'interdis de shooter, de peur de révéler des indications géographiques ?

C.G - Aucun, de mon point de vue. On peut tout photographier mais il faut simplement faire attention à comment tu le photographie. Tu peux avoir une vague magnifique et ne rien voir autour.


Comment fais-tu pour innover dans tes prises de vues ?

C.G - J'essaie de changer des angles qui reviennent sans cesse sur certains spots ou encore de réaliser des séries plus complètes que de simples photos de surf. J'ai beaucoup d'idées auxquelles je réfléchis encore qui ne devraient pas tarder à voir le jour.


As-tu déjà voyagé pour la photographie ?

C.G - Oui j'ai déjà eu la chance de voyager pour la photographie, mais pas pour le surf malheureusement, ça ne serait tarder !


Quelle(s) destination(s) te font rêver pour shooter ?

C.G - Évidement la Polynésie française me fait de l'œil depuis pas mal de temps. Je suis également très attiré par le Portugal et l'Amérique du Sud. Des destinations ou des trips de plusieurs semaines pourraient s'organiser.


Des pros que tu rêverais de shooter ?

C.G - Sans hésitation mon rêve serait de faire un portrait de King Kelly ou Mick Fanning. En termes de ride, photographier Kanoa Igarashi ou Gabriel Medina serait un honneur. Pour l'instant Aurélien Buffet et Justin Favennec comblent mon rêve.


Tu serais intéressé par la vidéo ?

C.G - Bien sûr ! Je fais déjà un peu de vidéo. On a un ou deux projets dans les tiroirs qui ne devraient pas tarder à voir le jour. Je ne demande qu'à progresser dans ce domaine là.


Et voici 3 photos de son portfolio décryptées techniquement !


Surfeurs : Aurélien Buffet (premier plan) et Justin Favennec (second plan).

Lieu : La Torche - Bretagne 

Boitier : Canon eos 6d  

Focale : Sigma 35mn f/1.4 

Exif : 1/2500sec - f/1.4 - ISO 125 

Mode : Manuel 


Histoire : C'était un peu moins de une semaine après le déconfinement. C'était le premier jour où le soleil était au rendez-vous avec le vent et les vagues. On a passé la journée à l'eau. Alors que presque tout le monde était parti à cause des plages qui fermaient encore à 20h, on a décidé de se mettre à l'eau sur un pic avec du potentiel. Avec la marée montante les vagues sont devenues parfaites et la sensation d'enfin profiter après toutes ces semaines d'attentes était indescriptible. D'où la joie sur la photo. Pour l'instant je n'ai jamais voulu sortir cette photo car je voulais la garder pour une occasion particulière.




Surfeur : Inconnu 

Lieu : Région Lorientaise - Bretagne 

Boitier : Canon eos 6d 

Focale : Canon 40mn f/2.8 

Exif : 1/640sec - f/2.8 - ISO 100 

Mode : Manuel 

Histoire : Il faisait super froid autant dans l'eau qu'en dehors. Ce jour-là, j'avais beaucoup de mal à me placer et les vagues étaient très aléatoires. Un énorme set a pointé le bout de son nez. J'ai réussi à être au bon endroit au bon moment puis j'ai shooté.




Surfeur : Alexandre Roche 

Lieu : Le Porge Sud - Nouvelle Aquitaine 

Boitier : Canon eos 6d 

Focale : Sigma 35mn f/1.4 

Exif : 1/4000sec - f/2.0 - ISO 100 

Mode : Manuel 

Histoire : C'était cet été pendant les grosses chaleurs de Juillet. On avait dû marcher dans le sable brûlant pour au final arriver sur cette plage presque vide avec des peaks à perte de vue. On a dû rester une dizaine de minutes sur la dune à admirer le paysage tellement c'était beau.

>> Retrouvez Clément Gerbaud sur Instagram @clement_gerbaud  et sur son site clementgerbaud.fr

>> Retrouvez aussi nos autres épisodes "local focale"                    

       
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
15/10 - Actu Locale
Décryptage technique de ses photos, analyse de son univers... rencontre avec un jeune photographe charentais t...
| 0 
20/07 - Actu Locale
Rencontre avec une jeune photographe vendéenne remplie de talents.
| 0 
19/06 - Actu Locale
Rencontre avec ce photographe girondin, dont la passion est devenue métier il y a plus de 10 ans.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.