Billabong Pro Tahiti : Backstage #2

Autres - La vie suit son cours à Tahiti, dans l'attente du lancement de la compétition...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Voilà déjà 3 jours qu'a débuté la "waiting-period" du Billabong Pro Tahiti, mais la compétition est à nouveau en stand-by aujourd'hui. La raison ? A nouveau le manque de houle, chose plutôt rare en cette saison, qui empêche Teahupoo la majestueuse de se montrer sous son meilleur jour. La faute au "mana" paraît-il…

La côte Est semblait hier encore la meilleure option pour tenter de scorer, et quelques beach breaks ont permis à quelques surfeurs comme Dane Reynolds, Mick Fanning, Taj Burrow et d'autres encore d'envoyer sous les yeux de photographes et cameramen bien informés (voir photos)… Sable noir, eau marron et vent on shore : on est bien loin de la perfection habituelle des reefs tahitiens mais comme dit le proverbe, "faute de grives, on mange des merles"…

Le soir venu, le petit village de Teahupoo est toujours aussi calme, et les surfeurs étonnamment invisibles. Tous squattent entre eux dans leurs maisons ou sont en vadrouille à Papeete ou aux alentours. Un conseil pour les groupies : ne venez pas à Tahiti "chasser du pro" vous risqueriez d'être fort déçues…

Ce matin les organisateurs ont donc décidé de repousser le début de la compétition pour la troisième journée consécutive. Le bon côté de la chose est que les rares surfeurs qui mettent le nez dehors se montrent plutôt disponibles pour les journalistes. A l'instar du triple champion du monde Andy Irons, premier vainqueur à Teahupoo lors du WQS organisé en 1997, et pour qui Tahiti reste une de ses destinations préférées. Il a ainsi accordé un peu de temps à Surf Session avant de repartir s'entraîner avec ses compatriotes hawaiiens, Dusty Payne et Roy Powers, dans l'attente d'un hypothétique lancement de la compétition.

Pendant ce temps, la rumeur court que Kelly Slater se serait mis à l'eau au lever du jour quelque part sur la côte Est pour une session free surf. Loin des objectifs ? Probablement pas, certains malins ont du être bien tuyautés pour shooter ça. Guettez le web…

Voilà comment les journées passent. Pour tuer le temps, quelques riders comme Chris "Davo" Davidson, Luke Stedman, Adam Melling se jettent dans le lagon de Teahupoo pour une plongée au milieu des poissons ou une partie de rugby aquatique, avant de retourner s'enfermer dans leurs maisons.

Oui, malgré le manque de vagues, il fait bon vivre au "bout de la route" de Teahupoo. Seule ombre au tableau : les moustiques, bien décidés à nous pomper le sang jusqu'à la dernière goutte et qui nous ont clairement déclaré la guerre. Malgré ça, nombreux sont ceux qui ont adopté le rythme de vivre tahitien (le "fiu") et coulent des jours paisibles en attendant que la compétition démarre enfin. Il ne reste plus qu'à attendre que Teahupoo cesse de faire sa capricieuse…

Romain Ferrand.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE PRINCIPALE POUR LANCER LE DIAPORAMA.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
05/11/2021 - Autres
Première grosse session de la saison à Jaws, Titouan Canevet accueille Issam Auptel en Bretagne, le retour sur...
| 0 
13/11/2020 - Autres
Le Championship Tour est de retour, le jeu du chat et de la souris entre surfeurs et autorités se poursuit et ...
| 0 
06/11/2020 - Autres
Le surf interdit à Nazaré, une web-série bretonne qui revient à l'essentiel, un podcast français sur Andy Iron...
| 0 
29/04/2018 - Autres
Le trailer sur Andy Irons, 2 surfeurs décèdent à Bali, le Pays Basque... on vous dit tout !