Disparition tragique de Sion Milosky

Autres - Le big-wave rider hawaiien, très en vue sur le North Shore cet hiver, est décédé aujourd'hui en surfant Mavericks...

Par - @surfsessionmag -
Sion, Mavericks © Glaser  
Partager sur :   

JEUDI 17 MARS : Le monde du surf, et du big-wave riding en particulier, est en émoi : l'Hawaiien Sion Milosky, 35 ans, est mort noyé aujourd'hui en surfant le spot de Mavericks (Californie).

D'après les premiers témoignages, Sion, qui avait déjà surfé le spot à plusieurs reprises, serait tombé après le bottom-turn sur un des plus gros sets de la journée, avant d'être retenu sous l'eau pendant au moins 2 vagues.

Sion Milosky était un big-wave rider hors-pair qui commençait à peser sur la scène internationale. D'abord longboardeur, il s'était par la suite mis au tow-in avant de se lancer dans le challenge du surf de gros à la rame. Il avait d'ailleurs surfé l'an dernier une vague que beaucoup estiment comme "la plus grosse prise à la rame" (voir vidéo).

Auteur de quelques bombes remarquées sur Waimea, Pipeline et les autres spots du North Shore cet hiver et de nombreuses parutions dans la presse surf internationale, il avait reçu le mois dernier le titre de "North Shore Underground Surfer Of The Year". C'est d'ailleurs grâce au prize-money de 25 000 $ qu'il avait pu se payer le billet d'avion pour la Californie où un swell monstrueux annoncé depuis plusieurs jours avait rassemblé de nombreux big-wave riders.

Sion Milosky logeait d'ailleurs chez le Californien Ken "Skindog" Collins avec potes et compagnons de gros Nathan Fletcher et Danny Fuller. Témoin de l'accident, Collins raconte que Sion serait resté sous l'eau pendant au moins 2 vagues après sa chute. C'est à ce moment que Nathan Fletcher s'est mis à sillonner le line-up avec son jet-ski à la recherche de son ami. En vain. Avant de le retrouver inanimé 20 minutes plus tard à l'entrée du port de Half Moon Bay, à plus d'un kilomètre et demi du line-up.

Pour Skindog, "quand Mavericks est si gros que ça, il faut une équipe de sauvetage. On est comme ces gars qui font du snowbaord en Alaska, on a besoin de support en cas d'avalanche".

Cet accident tragique n'est pas sans rappeler celui qui avait coûté la vie à un autre big-wave rider hawaiien, Mark Foo, en octobre 1994 sur le même spot.

Surf Session adresse ses plus sincères condoléances à la femme et aux deux filles de Sion, ainsi qu'à ses proches.

Mise à jour :

Volcom a mis en place un site permettant de verser des dons à la famille du surfeur disparu :

www.volcom.com/news/5218

Partager sur :   
COMMENTAIRES (4)
Tom - le 17/03/2011 à 21:33
RIP Sion...
Répondre
Glen - le 17/03/2011 à 23:19
Rest in peace.
Répondre
djogai - le 18/03/2011 à 13:53
Paix à ton âme et courage pour ceux qui restent, ses enfants et sa femme.
Répondre
Breizh-Surfer - le 18/03/2011 à 20:31
né pour la mer, il retourne à la mer
RIP
Répondre
Articles relatifs
| 0 
19/06 - Autres
Retrouvez (notamment) notre test de board par William Aliotti, le coup de pression de Gaspard Larsonneur et le...
| 0 
17/05 - Autres
Réouverture des plages, le film Pentacoastal, John John Florence et un drame aux Pays-Bas...
| 0 
24/01/2011 - Autres
Surpris par un set gigantesque, le jeune surfeur doit son salut à un photographe ayant osé défier la loi... Il...
| 2 
04/11/2010 - Autres
David Dubès, surfeur-waterman, sauve un nageur in extremis dans des vagues de près de 4m. Héroïque. Le récit i...