Fukushima ou la détresse des surfeurs japonais

Autres - Des locaux habitués à surfer près de la centrale nucléaire lancent un appel à l'aide...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Les surfeurs japonais lancent un appel à la communauté surf mondiale alors que leur pays connaît une crise sans précédent. Plus que leurs spots aujourd'hui détruits, ils pleurent les conséquences désastreuses que connaîtra leur pays demain... Voici la lettre que l'un d'entre eux, Tadashi Yaguchi, a envoyé à nos confrères de Surfer's Journal :

Lettre de Fukushima

Mes chers amis,

Nous autre Japonais étions habitués à surfer face à la centrale nucléaire de Fukushima. Quasiment tout le littoral a été détruit par le tsunami, le séisme... et l'explosion de la centrale nucléaire.Il y avait tellement de bonnes vagues et de secret spots. La terre autour de la centrale sera désormais polluée pour la prochaine décennie.

S'il vous plaît, faites connaître ce désastre aux médias. Tohoku (Nord du Japon) a besoin d'aide.

Amitiés.

Tadashi Yaguchi -

Si la question du nucléaire est aujourd'hui au coeur de tous les débats, elle agite depuis longtemps les surfeurs, dont certains ont vu pousser des centrales devant leurs spots. C'est le cas à Fukushima, mais aussi à San Onofre (Californie), Hutchinson Island (Floride) ou encore chez nous, à la Hague (Manche).

Un projet de centrale nucléaire menace aussi depuis des mois les environs de Jeffrey's Bay (Afrique du Sud), pourtant classé réserve naturelle. Un site voisin a en effet été pressenti pour y construire la plus grosse centrale nucléaire du pays (voir article).

Espérons que la catastrophe de Fukushima - qui montre le danger d'une implantation de centrale nucléaire en bord de mer - nous serve de leçon pour le futur...

Partager sur :   
COMMENTAIRES (11)
Sanka - le 16/03/2011 à 19:21
Ca doit être horrible de voir son home-spot détruit !!! Une grosse pensée pour tous les Japonais !!!
Répondre
Breizh-Surfer - le 16/03/2011 à 20:50
l'horreur de voir son spot inutilisable à cause d'une centrale trop près de la mer
Bon courage
Répondre
gucc - le 16/03/2011 à 20:52
Alors qu'il y a en ce moment des milliers de morts, des milliers de disparus et blessé, des gens qui ont tout perdu à cause du séisme et du tsunami, d'autres ne pense qu'à une chose.... Les Spots qui ne pourront plus surfer.....
Répondre
djogai - le 16/03/2011 à 20:56
L'histoire de ce peuple avec le nucléaire est vraiment tragique ça me donne vraiment de la peine de voir ce qui se passeet
Tous ce qu'ils subissent. Pour les fondus de glisse c'est dommageable mais ça reste un problème mineur par rapport à l'hécatombe engendré par tous ça!
Répondre
Romain - le 16/03/2011 à 21:06
Je crains que certains aient mal saisi le sens de cet article. Le but n'est évidemment pas de focaliser sur le malheur des quelques surfeurs qui ont perdu leurs spots, mais bien au contraire de sensibiliser le plus de monde possible à la tragédie que vivent les Japonais en ce moment. Et cette sensibilisation doit également passer par des anecdotes comme celle-ci qui, loi de proximité oblige, touche à sa façon les surfeurs que nous sommes.
J'ai probablement été maladroit dans ma manière d'écrire cet article. Sorry guys.
Romain F.
Répondre
pierrel - le 16/03/2011 à 21:27
t as pas été maladroit ,la pollution des spots et de la planéte en général nous regarde tous et les surfers en sont les premiers témoins sur leurs spots .Et ce qui ce passent là bas nous concerne tous car nous c'est un événement de portée planétaire qui aura des répercutions mondiale.
Répondre
duponteil - le 16/03/2011 à 23:04
c'est le titre qui est (un petit peu )maladroit!!
mais,on a compris le sens de l'article!!
donc,même conclusion que pierrel !!
Répondre
djogai - le 17/03/2011 à 11:19
C'est vrai que l'article peu porter à confusion mais c'est surtout les premiers commentaire qui m'ont interpellé.
Et je crois qu'en france on en sait un peu plus que les japonnais si on en crois les divers témoignages.
Répondre
Shibuya - le 17/03/2011 à 18:27
C'est chiant de devoir attendre une catastrophe pour prendre conscience que ça va pas... et encore, dans 3 mois, tout le monde aura oublier
Répondre
Fabrice - le 23/03/2011 à 17:38
"Espérons que la catastrophe de Fukushima - qui montre le danger d'une implantation de centrale nucléaire en bord de mer - nous serve de leçon pour le futur..."
nous pouvons sans conteste plutôt affirmer :
"Qui montre le danger du nucléaire" tout court...
Répondre
Bill Donati - le 14/06/2011 à 20:52
Mes amis,

Attention! Je suis Nostradamus Minor.
Regardez Nuclear Surger - YouTube.

Bill Donati
Répondre
Articles relatifs
| 0 
26/08/2018 - Autres
3 surfeurs se font tirer dessus en Nouvelle-Zélande, un autre se noie en Australie... ce qu'il faut retenir !
| 0 
21/03/2018 - Autres
Petit périple par la Californie avec ce maki japonais inversé.
| 2 
24/05/2011 - Autres
Plus de deux mois après le tsunami, la communauté surf japonaise continue à panser ses plaies tout en commença...
| 0 
27/10/2010 - Autres
Les 14 passagers du Southern Cross sont sains et saufs. Mais le bilan pourrait être lourd sur terre...