La Fédé Française de Surf en Australie : Journal de bord #1

Autres - La Fédé renouvelle cette année encore son stage de perfection en Australie. Découvrez le quotidien des futurs espoirs tricolores...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Pour la 4ème année consécutive, la Fédération Française de Surf renouvelle son stage annuel
 en terres australiennes. Réservé aux futurs champions et championnes tricolores, ce stage a pour but
 d'accompagner au plus près une élite de surfeurs au plus haut niveau et de les préparer pour la 
sélection aux championnats du monde ISA juniors qui auront lieu au Panama en avril prochain. Une
 première sélection est déjà effectuée pour les heureux élus au stage : les Champions de France en 
titre sont présents, les résultats obtenus en pro juniors sont également suivis de près, mais aussi 
grâce à une détection des jeunes qui se fait tout au long de l'année, dans les clubs, sur les plages.

Près d'une vingtaine de jeunes ont donc rendez-vous à ce stage, d'un mois complet pour la
 majorité, et répartis sur les 1ère et 2ème quinzaines pour une autre partie de l'effectif. Auquel il faut 
ajouter 10 personnes qui composent le staff (entraîneurs, kiné, professeurs, coordonnateurs).
 Au programme, surf bien sûr… mais pas seulement .

Qu'ils arrivent du Sud-Ouest, de Bretagne ou de Guadeloupe, tous se sont retrouvés le
 samedi 28 janvier à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle pour le vol à destination de Brisbane. On
 pouvait lire de la joie mais aussi de l'excitation sur les visages de beaucoup. Ce n'est pas tous les
 jours que l'on part 1 mois à l'autre bout du monde, surtout en cette période de l'année, il fait 
toujours meilleur être au chaud…
 Un voyage long de plus de 28 heures pour enfin toucher la terre tant promise. Mais c'était 
sans compter les 3 heures de bus nécessaires pour rallier Brisbane à Lennox Head, point de chute 
définitif pour l'Equipe de France.

Un premier réveil qui se fait au rythme de chacun, le temps de s'adapter au décalage horaire 
(+10h par rapport à la France). Quelques exercices physiques en fin de matinée et une petite session 
à Tallow's Beach (Byron Bay) l'après-midi, où chacun a pu surfer quelques petites vagues sympas,
 malgré un vent soutenu.

Les choses sérieuses ont débutées dès le mardi matin. Un rythme auquel il va falloir 
s'habituer. Les journées commencent par un réveil musculaire au bord et dans le lac. Nage, rame, 
kayak : le physique et le cardio sont sollicités. Et c'est loin d'être une partie de rigolade pour tout le 
monde. Après avoir puisé dans ses ressources personnelles dans chacun des domaines, c'est de façon 
collective et par équipe que se termine l'épreuve du lac. Et il en va des tâches ménagères à devoir
 accomplir pour le reste de la journée !

Après un début de matinée sportif, le petit-déjeuner est
 amplement mérité pour tous les athlètes. La seconde partie de matinée donne lieu à la première
 session surf de la journée. Les filles et les juniors d'un côté, les cadets de l'autre, les 2 minibus
 partent sur les différents spots aux alentours de Lennox. Sessions qui s'apparentent très clairement à 
de l'entraînement, où chacun a des thèmes sur lesquels il devra travailler.

La mi-journée approche, 
l'heure de revenir au camp pour le déjeuner, avant d'entamer la partie studieuse de la journée, avec 
les 2 professeurs, Pascal et Xavier. Journée qui se terminera pour une petite session surf selon les
 conditions, stretching sous les conseils du kiné, Pitou, et dîner. Et comme la plupart des soirs, le
 fameux Uno fait son apparition au milieu des jeunes riders.

Vous l'aurez compris, ce stage n'est pas un voyage de tout repos. Mais c'est aussi une école
 qui a fait ses preuves. Maxime Huscenot, Cannelle Bulard, Medi Veminardi, Jérémy Flores, Pauline Ado, Alizé Arnaud… Tous ces champions sont passés par là. 
Et ils y reviennent encore aujourd'hui.

Vous pouvez suivre au quotidien les récits des jeunes riders sur le blog de l'Equipe de France 
teamsurfingfrance.com

Texte et photos : Djé / 1 Moment 1 Image

Partager sur :   
COMMENTAIRES (3)
marc - le 09/02/2012 à 07:01
C'est les locaux qui doivent être content de le voir arriver ....!!!!
Répondre
jeanluckossard - le 09/02/2012 à 15:40
franchement y'a pire comme trip,j'en viens presque à les envier...
Répondre
Djé - le 01/03/2012 à 07:03
Marc les locaux n'ont pas été déranger une seule fois, le staff a toujours veiller à ce que les jeunes surfent là où il n'y avait personne, notamment face au camp à Lennox Head. Ne fais pas chez les autres ce que tu ne voudrais pas que les autres fassent chez toi...
Répondre
Articles relatifs
| 0 
29/01 - Autres
La plage la plus célèbre d'Australie prend une mesure forte.
| 0 
17/01/2018 - Autres
Cette semaine, cap sur l'Australie pour découvrir sa fameuse tourte à la viande.
| 0 
05/04/2016 - Autres
Follow The Maud, ép. 4 : Maud le Car revient sur son séjour en Australie, et dévoile au passage son quotidien ...
| 13 
07/03/2014 - Autres
Un Requin Blanc de 3,4m a été attrapé mercredi près du line-up où se déroulent le Roxy Pro et le Quik Pro Gold...