L'ASP acquiert le Big Wave World Tour

Big Wave - Breaking News : le BWWT appartient désormais à l'ASP. De quoi présager un nouvel essor pour les compétitions de surf de gros.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

C'est désormais officiel : le Big Wave World Tour (BWWT) vient d'être racheté par l'ASP. Une très bonne nouvelle pour le circuit mondial de surf de grosses vagues - créé par le big-wave rider Gary Linden en 2010 - qui pourra enfin bénéficier des moyens de l'ASP, par exemple pour ce qui est de la retransmission live des compétitions. Certains changements découlant de ce rachat seront opérés dès la saison 2013 sur le BWWT, pour une réelle mise en application en 2014.

D'après Paul Speaker, Président de l'ASP, cette acquisition permettra au passage aux surfeurs du World Tour qui le souhaitent de participer aux épreuves du BWWT.

De quoi réjouir Gary Linden : “Le Big Wave World Tour est très content de rejoindre la famille de l'ASP. L'ASP organise les meilleurs événements de surf au monde et nous sommes ravis d'avoir leur support et leur expérience alors que nous continuons à construire la plateforme du big-wave surfing. Nous avons également hâte de voir certains des meilleurs surfeurs de la planète s'attaquer à certaines des plus grosses vagues au monde dans les années à venir.

Une passerelle plutôt surprenante mais intéressante entre les deux disciplines, même si l'on peut regretter que les surfeurs du BWWT ne puissent pas en profiter pour rejoindre leurs homologues du WT sur certaines épreuves.

Quoi qu'il en soit, nul doute que l'on verra certains pensionnaires du Tour amateurs de grosses vagues comme Kelly Slater (vainqueur de l'Eddie Aikau en 2000), John John Florence ou encore Jeremy Flores parmi les participants d'une épreuve de gros.

Ce rapprochement semble être dans la continuité de la réforme de l'ASP - placée sous l'égide du groupe ZoSea Media - qui prône le développement de nouvelles méthodes comme le story-telling pour rendre les compétition plus accessibles au grand public, à l'instar de ce qui se fait déjà dans la ligue de football américain (NFL).

Autre nouveauté : le Punta Galea Challenge (Pays Basque espagnol) rejoint le calendrier Big Wave World Tour 2013-2014. La seule compétition de surf de gros à la rame en Europe - élevée cet hiver au rang d'épreuve de qualification du BWWT - s'ajoutera donc aux cinq autres du circuit, disputées sur les meilleurs spots de la planète (voir détail plus bas). Une nouvelle étape dans le rayonnement du surf de gros européen à l'échelle mondiale.

Deux très bonnes nouvelles pour les compétitions de surf de gros, jusqu'à présent en manque de médiatisation et de moyens malgré un intérêt certain du public, comme l'avait récemment montré le buzz généré cet hiver lors du Maverick Invitational.

Calendrier Big Wave World Tour 2013-2014 :

- Quiksilver Ceremonial Chile Big Wave Invitational - Pichilemu, Chile, du 15 avril au 15 juin

- Billabong Pico Alto - Punta Hermosa, Pérou, du 1er juillet au 31 août

- Nelscott Reef Big Wave Classic - Lincoln City, Oregon, du 1er octobre au 31 mars

- Mavericks Invitational - Half Moon Bay, Californie, du 1er octobre au 31 mars

- Punta Galea Challenge - Pays Basque, Espagne, du 1er octobre au 31 mars

- Todos Santos Big Wave Event - Baja California, Mexique, du 1er janvoer au 28 février

Source : www.bigwaveworldtour.com

> Lire aussi : Natxo Gonzalez remporte à 17 ans le Punta Galea Challenge

> Lire aussi : Greg Long remporte le Big Wave World Tour 2012-2013

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 3 
30/04/2014 - Big Wave
L'ASP annonce qu'elle sera partenaire des Billabong XXL Awards dès l'année prochaine.
| 0 
20/03/2014 - Big Wave
Oups. Malgré les annonces de ces derniers jours, le Sud-af n'est pas encore tout à fait champion du monde... E...
| 1 
22/10/2009 - Big Wave
Ils ont assuré le show hier matin dans des vagues massives de plus de 4 mètres en attendant que la compétition...
| 0 
20/03 - Big Wave
Les organisateurs et les chargeurs espèrent beaucoup du swell attendu ce week-end ! Après, il sera trop tard.