Lib Tech, une façon plus écologique de fabriquer des planches de surf ?

Business - "Si on a l'impression qu'on ne se fait pas entendre en terme d'environnement, c'est probablement à cause de budgets plus importants qui crient plus fort que nous".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Publi-rédactionnel

"Si on a l'impression qu'on ne se fait pas entendre en terme d'environnement, c'est probablement à cause de budgets plus importants qui crient plus fort que nous".

Pete Saari, cofondateur de Mervin Manufacturing et Lib Tech n'a pas sa langue dans sa poche. Surtout quand on est allé le titiller sur des questions environnementales. Sans langue de bois et avec un franc-parler rare dans le milieu de l'industrie, Pete est revenu pour nous sur des questions cruciales inhérentes à la fabrication des planches de surf. 

Interview.



Pete, vous avez fondé Mervin Manufacturing avec Mike Olsen. Le développement durable a-t-il toujours été une valeur fondamentale ?

Pete Saari - Nous avons toujours été une entreprise soucieuse de l'environnement et de la sécurité/santé. Mike et moi avons grandi en plein air, en faisant du ski, du skateboard, de la randonnée et du bateau, et en aimant notre belle maison du Nord-Ouest.

Au cours de notre enfance, certaines catastrophes environnementales importantes ont eu un impact sur nous. Three Mile Island et Love Canal, ainsi que la crise du gaz des années 70, nous ont fait prendre conscience de la fragilité de la planète et de la nécessité d'un développement plus durable. Nous avons aussi construit pas mal de planches de surf en polyester quand nous étions enfants et nous avons réalisé à quel point les matériaux utilisés étaient toxiques. Lorsque nous avons commencé à fabriquer des snowboards à plein temps, nous savions que nous ne voulions pas travailler dans un environnement toxique tous les jours. Un environnement de travail sain et sûr est devenu encore plus important pour nous lorsque nous avons commencé à embaucher nos amis pour nous aider à fabriquer des planches.



Au début, nous avions des ressources financières très limitées, donc chaque petit outil que nous pouvions nous offrir était précieux, de même que tous les matériaux dont nous disposions... nous avons essayé d'être aussi efficaces que possible avec les noyaux de bois, la résine, les matériaux de base et de surface. Non seulement les matériaux de snowboard étaient chers, mais ils étaient aussi difficiles à obtenir à l'époque. Cette philosophie d'utilisation efficace des matériaux est intégrée dans nos pratiques commerciales et de construction. Dans les années 80 et 90, les produits écologiques n'étaient pas vraiment à l'ordre du jour et on se moquait de nous lorsque nous faisions la promotion du développement durable ou de la construction de planches respectueuses de l'environnement. Les conseillers financiers nous disaient que tout le monde s'en fichait et que nous perdions notre temps, mais nous le faisions quand même parce que c'était important pour nous. En approfondissant nos recherches, nous avons découvert que certains des matériaux les plus respectueux de l'environnement étaient également rentables et offraient des performances élevées. C'était notamment le cas des âmes en bois, où les bois à fibres longues, comme le tremble.



Aujourd'hui, notre usine ne produit aucun déchet dangereux et nous avons installé un vaste programme de recyclage, y compris notre programme de transformation de la sciure en poussière de bois. Nous avons discuté de la possibilité de boucler la boucle et de mettre en place un programme "zéro décharge" dans lequel nous réutiliserions tous nos déchets... c'est encore loin, mais j'espère que nous pourrons y arriver.




On sait que pour vous tout a commencé avec les snowboards. Quand avez-vous commencé à produire des planches de surf et quelle était la motivation derrière ?

P.S - Nous avons grandi dans le coin nord-ouest des Etats-Unis où le surf n'existait pas. Nous avions des vagues mais il n'y avait pas de magasins de surf dans l'état de Washington et très peu de surfeurs à la fin des années 70 et dans les années 80. Il était presque impossible de se procurer des planches et des combinaisons et les meilleurs surfeurs de l'époque construisaient souvent les leurs. Il était donc naturel pour nous de fabriquer nos propres planches.

Nous adorions façonner et construire des surfboards et nous fabriquions toujours nos propres planches en hiver, pendant la saison froide et sombre du snowboard, afin d'avoir de nouvelles boards pour le printemps, l'été et l'automne. Nous sommes des surfeurs passionnés et nous avons toujours rêvé d'équilibrer notre activité de snowboard avec les planches de surf.

Il y a environ 15 ans, Mike a pu consacrer une partie importante de son temps à notre projet de surf. Nous avions beaucoup appris de la fabrication des snowboards au fil des ans et nous n'aimions vraiment pas la fragilité et la toxicité des planches de surf traditionnelles en polyester. Nous nous sommes fixés quelques objectifs de base : nous voulions construire des planches de surf plus solides et plus respectueuses de l'environnement, tant pour la planète que pour la santé des constructeurs. Nous voulions le faire nous-mêmes, en ayant un contrôle total de la chaîne d'approvisionnement et du processus de fabrication, ce qui nous permettrait d'évoluer et de l'améliorer en permanence.



La fabrication des planches de surf Libtech est particulière. Pouvez-vous nous donner un aperçu du processus ?

P.S - Le processus est très unique et exclusif.

Il nous a fallu de nombreuses années pour en régler tous les détails, Mike a consacré les 15 dernières années à le perfectionner et continue d'y travailler chaque jour. Les planches sont fabriquées à la main, une par une, selon un "processus de fusion par thermopression" que nous appelons EcoIMPACTO, ce qui signifie que, sous l'effet de la chaleur et de la pression, tous les composants sont fusionnés pour former une structure composite. L'usine n'a presque pas d'odeur et ne vous donne pas mal à la tête comme les usines traditionnelles de surf en polyester et le processus est conçu pour minimiser les étapes de la poussière afin que l'air soit aussi propre que possible. Nous sommes en mesure de capturer et de densifier toute la poussière et les chutes de nos découpes de mousse et de les recycler. Ce processus est vraiment spécial. Mike, qui l'a créé, dit que chaque planche est un "petit miracle".



De quel matériau les planches sont-elles faites ? Y a-t-il honnêtement une différence avec la construction des autres planches qui font que la Lib Tech soit plus respectueuse de l'environnement ?

P.S - Presque tous les matériaux que nous utilisons dans nos planches de surf sont uniques à Lib Tech. Nous utilisons une résine biologique à base de plantes à faible teneur en composants organiques volatiles. Nos armatures en mousse Nitrogenecell sont soufflés avec de l'azote écologique non destructeur d'ozone comme agent de soufflage. Les noyaux sont 100% recyclables et nous densifions et recyclons nos chutes et la poussière de mousse pour les transformer en mousse. Notre processus de laminage par thermofusion minimise l'exposition à la résine et réduit l'étape de ponçage nécessaire, ce qui réduit la poussière et les étapes de ponçage. La plupart des planches de surf sont en polyester, le processus de laminage est hautement toxique et le nombre d'étapes de ponçage nécessaires est assez radical. Comme je l'ai mentionné, notre atelier ne sent pas mauvais et notre équipe n'a pas besoin de porter de masque respiratoire.



Attention, mon puddle jumper voyage avec moi depuis 4 ans sans aucun problème majeur. Il y a des rumeurs selon lesquelles il résisterait aussi à une voiture qui passerait dessus. Est-ce que c'est vrai ?

P.S C'est une bonne nouvelle pour la PJ ! Je surfe sur nos planches depuis 10 ans et je n'ai jamais eu d'éraflure jusqu'à ce printemps où j'ai frappé les dérives de ma femme contre le mur avec toute la puissance de mes jambes de poulet au nouveau City Wave à Chelan. J'ai abîmé une boîte d'aileron. Vous pouvez probablement conduire une voiture dessus, mais nous ne le recommandons pas... il est certain qu'elle s'en sortira mieux qu'une planche en poly. Je les traite comme une planche en poly normale et quand je la cogne sur le hayon du camion ou qu'elle tombe sur le parking, je suis toujours agréablement surpris. Avoir une planche robuste aide vraiment à rendre le surf beaucoup plus relaxant, surtout sur les points rocheux et les plages ou si vous voyagez.

Notre construction robuste est parfaite pour une planche de voyage... quand vous prenez l'avion ou conduisez loin de chez vous, vous avez toutes sortes de choses sur lesquelles vous devez vous concentrer, c'est génial de pouvoir compter sur votre planche qui sera prête quand vous arriverez à destination. Vous pouvez également prêter une Lib Tech à un ami et il y a des chances qu'elle vous revienne en un seul morceau... prêter une planche traditionnelle est généralement un désastre.



Pensez-vous qu'une planche de surf puisse être produite de manière à respecter totalement le développement durable ?

P.S. - Question amusante. J'ai la première fois dû chercher la définition du terme "développement durable" pour y répondre et la définition qui me semble la plus pertinente pour votre questions est la suivante : "éviter l'épuisement des ressources naturelles afin de maintenir un équilibre écologique". Il est vraiment difficile de faire quelque chose ou de fabriquer quelque chose sans avoir un impact quelconque sur la planète. Nous avons essayé de minimiser notre impact à tous les niveaux.

Nous avons déjà atteint l'objectif de zéro déchet dangereux et nous disposons d'un vaste programme de recyclage. La prochaine étape pour nous serait le zéro déchet, ce qui signifierait utiliser chaque morceau de déchet en aval pour créer un autre produit utilisable. Nous y travaillons. Le panneau et les matériaux dont vous parlez devraient être entièrement biodégradables et utiliser des matériaux qui peuvent se régénérer dans un délai raisonnable. Le bois vient à l'esprit comme un matériau qui existe déjà et qui est utilisé et que l'on pourrait qualifier de durable s'il est récolté écologiquement à partir d'arbres à croissance rapide et non menacés. Le défi avec le bois est d'équilibrer les performances souhaitées, le poids, la durabilité et le coût.



Une autre possibilité serait d'utiliser un noyau de mousse entièrement organique et un système de résine biodégradable qui serait stable et tiendrait le coup pendant que vous l'utilisez, mais qui se décomposerait assez rapidement lorsque vous voudriez vous en débarrasser. Les prototypes de mousse organique que nous avons vu étaient beaucoup trop lourds et inconsistants pour être viables et nous n'avons pas trouvé de combinaison résine et verre qui se dégrade rapidement quand on le souhaite. Notre résine est à base de plantes et nos ébauches sont déjà entièrement recyclables, mais les séparer de la résine et du verre serait un défi pour le recyclage. Nous recyclons toutes les chutes et la poussière de mousse générée lors de la fabrication de nos produits. 



Que pensez-vous de ce que l'avenir nous réserve en termes de matériaux durables dans la construction des planches de surf ?

P.S. - Nous apportons constamment des améliorations à nos planches et à notre processus de fabrication et nous prendrons quelques mesures expérimentales cette année afin d'être un peu plus légers tout en restant solides pour les planches de performance. Notre expert en matériaux, Mike Olson, est constamment à la recherche de matériaux plus durables, plus sûrs et plus performants... C'est un fanatique de la recherche, il passe des heures entières sur Internet à étudier les matériaux, leur composition, leurs propriétés et leurs origines.

Dans l'ensemble, je pense que les gens sont de plus en plus attentifs à la nature délicate de notre planète et prêts à soutenir économiquement les efforts visant à faire des progrès en matière de développement durable. Nous sommes passés de l'ère de la vapeur à l'ère de l'informatique en un laps de temps assez court, alors je suis sûr que des choses passionnantes que nous ne pouvons pas imaginer seront possibles plus tôt que tard.



D'un point de vue marketing, vous ne communiquez pas sur le développement durable et l'écologie à grande échelle. Pourquoi ?

P.S - C'est drôle... nous essayons de faire passer le mot, mais il semble que nous devrions faire un meilleur travail. Nous utiliserons cette question comme une motivation pour nous concentrer davantage sur la diffusion de nos efforts et de nos réalisations en matière d'environnement. Il y a beaucoup d'écologisme dans le monde. Nous pensons que nous faisons un bien meilleur travail que n'importe qui d'autre dans l'industrie sur le front de l'environnement. L'impression que nous ne nous faisons pas entendre aussi fort que possible dans le domaine de l'environnement pourrait être le résultat de budgets plus importants qui crient plus fort que nous.

C'est peut-être un vestige de nos expériences dans les années 80 et 90 avec les snowboards, où les gens se moquaient de nous parce que nous parlions de développement durable et que tout le monde s'en fichait, alors nous avons toujours équilibré notre histoire avec d'autres choses comme la performance et la fabrication artisanale. En fin de compte, nous construisons des planches comme nous le faisons et nous consacrons notre temps à améliorer les matériaux et les processus pour notre propre satisfaction et notre tranquillité d'esprit, comme nous le faisons depuis plus de 30 ans.

J'ai adoré le fait que cette question m'ait fait réfléchir et qu'elle m'ait mis en colère (rire). 



L'industrie du surf est en plein essor, quelle est votre solution pour une vie plus respectueuse du développement durable ?

P.S. - Vous avez raison à propos de l'industrie en plein essor... nous avons été un peu submergés par la demande cette année et Matt Biolos et tous les autres ont eu les mêmes difficultés à remplir les commandes. Notre solution en tant que société a été de continuer à travailler sur ce que nous avons commencé il y a des années et de nous concentrer sur l'amélioration de nos planches sur tous les fronts : poids, performance, durabilité, impact environnemental du processus et des matériaux. Personnellement, pendant la pandémie, ma famille et moi avons essayé de conduire moins, de faire plus de vélo et de surfer davantage sur nos spots locaux. Nous n'avons pas pris l'avion depuis deux ans. Nous avons cultivé certains de nos légumes et cuisiné à la maison plutôt que de manger à l'extérieur.



Je suis toujours choqué par la quantité de plastique à usage unique et de déchets que nous produisons tous chaque semaine. Il est également facile de soutenir les entreprises qui s'efforcent d'utiliser des emballages et des matériaux recyclables dans la mesure du possible. Lorsque le plastique est nécessaire, il semble que nous devions renforcer l'infrastructure de recyclage pour qu'il y ait moins de déchets dans les décharges. Le PET et les mousses de polystyrène sont recyclables à 100 % mais finissent souvent dans les décharges ou dans l'océan. Une autre chose simple que nous pouvons faire est de ramasser les déchets là où vous les voyez et de ne jamais les laisser traîner. Dans l'ensemble, il est difficile de vivre sur cette planète sans avoir un impact sur elle, mais si nous faisons tous un peu plus d'efforts pour être respectueux avec ceux qui nous entourent et pour prendre soin des petits endroits que nous visitons, nous nous en porterons mieux.   

   
>> Pour en savoir + sur Lib Tech Surfboards: 

Instagram : @libtechsurf

>> Pour trouver les nouvelles planches Lib Tech dans les shops français : 

- Glisse Pro Shop / 34070 Montpellier / +33 4 67 69 36 79
- Waimea / 64600 Anglet / +33 5 59 03 02 97
- Kulture / 13008 Marseille / +33 4 91 32 62 62
- Boardriders Campus / 64500 Saint Jean de Luz / +33 5 59 51 44 00
- Side Shore / 29200 Brest / +33 2 98 46 71 85
- Gliss Up / 33000 Bordeaux / +33 5 56 93 22 96
- La Vigie / 40600 Biscarosse / +33 5 58 78 37 79 
- Natura Surfshop / 40550 Léon / +33 6 74 89 25 32 
   
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
05/10/2016 - Business
Une autre étape dans la quête de la marque pour transformer les pratiques agricoles et encourager les cultures...
| 0 
21/10/2009 - Business
Honneur à la dérive FCS écolo
| 0 
29/09 - Business
"Faire partie d'un Team d'exception renforce ma motivation pour atteindre mes objectifs à venir".
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.