ISA : Les Français démarrent sur les chapeaux de roue

Compétition - Après le scénario parfait réalisé par les Bleues, l'équipe masculine a pris le relais. Et de quelle manière !

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Quelques jours après le fabuleux doublé féminin, la quatuor français a pris la relève sur les Mondiaux. Les séries s'enchaînent, font place à des résultats logiques mais aussi à de belles surprises. Retour sur ces deux derniers jours de compétition.

> Les Français assurent


Dès les premières séries, les quatre surfeurs tricolores ont envoyé un message fort à leurs concurrents : cinq heats, quatre victoires. C'est peu dire que la dynamique impulsée par Pauline Ado et Johanne Defay profite aux Bleus. Le premier à s'être élancé, c'est Dimitri Ouvré. Le surfeur de St-Barthélémy est allé chercher le round 2 en prenant la 2ème place, derrière le Canadien Noah Cohen. Vincent Duvignac, qui a fait les efforts nécessaires pour figurer dans la sélection française, a lui aussi assuré sa série"Les filles ont vraiment bien bossé hier, leur parcours exemplaire nous inspire. Le but, c'est d'aller chercher l'or par équipes, le résultat individuel est secondaire", lançait le Mimizanais après sa victoire.

Joan Duru et Jérémy Florès auraient pu se faire piéger au vu des maigres conditions. "La série était dure, j'étais un peu perdu. Je n'ai plus trop l'habitude de surfer ce genre de vagues compliquées", racontait le Réunionnais. Néanmoins leur expérience et la connaissance du spot a joué en leur faveur. Les deux hommes sont parvenus, comme leurs coéquipiers, à accéder directement au round 2.

Hier soir, sous le coucher de soleil biarrot, Dimitri Ouvré s'est qualifié pour le round 3, en négociant parfaitement des petites vagues de 60cm.

Au fur et à mesure, les séries s'enchaîneront et deviendront plus difficiles. L'équipe de France devra continuer sur cette lancée et garder cet esprit soudé pour espérer atteindre le Graal : un titre de champion du monde par équipes.

> Stupeur générale


"Tu affrontes des surfeurs que tu ne connais pas forcément, qui n'ont pas de partenaires pour voyager, mais qui peuvent être très dangereux", affirmait Jérémy Florès. Les premiers heats ont révélé plusieurs surfeurs. Des hommes parfois inconnus et capables de scorer des vagues à 8,93pts comme le Costaricien Jan Pérez, ou de remporter une série avec 16,34pts comme l'Argentin Facundo Arreyes. Vincent Duvignac, représentant des surfeurs français, nous le certifiait : "Les surfeurs d'Amérique du Sud, qu'on voit rarement sur le QS, font toujours forte impression sur ces championnats."
La suite de la compétition pourrait bien réserver d'autres surprises.

Mots clés : isa, Équipe de france
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
05/06 - Compétition
Quatre Français tenteront de repartir du Salvador avec une médaille. Voilà ce qu'il faut savoir pour suivre c...
| 0 
03/06 - Compétition
Si vous avez compris, appelez-nous pour nous éclairer.
| 0 
20/05 - Compétition
Une équipe de France composée de quatre "anciens" présents en 2019 à Huntington et huit "petits" nouveaux.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.