Renouveau aux championnats du monde de longboard

Compétition - Errico et Sawyer couronnés, Alice Lemoigne et les frères Delpero au pied du podium.

Par - @surfsessionmag -
Steven Sawyer / Photos WSL  
Partager sur :   

Héritier des plus anciennes traditions du surf, le monde du longboard a tendance a évoluer lentement mais surement. Comprenez que les révolutions sont rares et que cela se reflète en compétition par des dynasties bien établies qui inscrivent régulièrement leur nom au sommet des classements. Ainsi les 4 derniers champions du monde masculins avaient été remportés par de précédents champions du monde.

Edouard Delpero avait bien secoué le cocotier l'an dernier en terminant vice champion du monde, mais n'avait pu empêcher Taylor Jensen de conquérir une troisième couronne mondiale.

Edouard Delpero

Arrivé en demies cette année, l'américain était le seul ancien champion encore en course et devenait favori pour conserver son titre. Mais hier était un jour de renouveau, ici incarné par Steven Sawyer. Un Hang Ten phénoménal lui offrit le meilleur score de la compétition face à Jensen, avant qu'une nouvelle démonstration de noseride ne lui permette de se débarrasser de son dernier adversaire du jour, Kai Sallas.


S'il n'a que 24 ans, le sud-africain ne sort pas de nulle part. Il avait terminé deuxième de sa première participation au championnats du monde en 2016. Surfeur complet, c'est sur une petite planche que Steven Sawyer avait remporté les trials du J-Bay Open 2016, gagnant ainsi une wildcard pour l'épreuve WCT.

Steven Sawyer

Chez les filles le renouvellement de championnes est moins inhabituel, mais force est de constater qu'au stade des demi-finales, trois des quatre dernières compétitrices étaient tout simplement les trois dernières championnes du monde. Mais ni Honolua Blomfield, Tory Gilkerson ou Rachael Tilly n'ont pu remettre le couvert à Taiwan.


Du haut de ses 17 ans, l'américaine Soleil Errico est venue coiffer ses compétitrices au poteau. Malgré son jeune age la californienne s'est montrée déterminée à ne rien lâcher en finale, et s'est imposée en proposant un bon mix d'équilibre et de puissance.


Soleil Errico

Du coté des français, on ne sait pas s'il faut se réjouir ou regretter le tri groupé de nos meilleurs représentants. Alice Lemoigne, Edouard et Antoine Delpero ont tous les trois terminés à la cinquième place. Si cela montre bien qu'il faut toujours compter avec le longboard français, on aurait évidement aimé voir nos glisseurs tricolores poser leur 10 orteils sur le bois du podium. Espérons que l'an prochain la révolution sera française !   

Antoine Delpero
Alice Lemoigne


         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
Hier à 10:50 - Compétition
La Polynésie brille en Californie.
| 0 
Il y a 5 jours - Compétition
Grosse pensée d'abord pour Tim Bisso qui aurait dû participer à ce 1er des 4 Challenger Series de l'année.
| 0 
30/08 - Compétition
Des difficultés personnelles et les contraintes liées aux restrictions sanitaires ont eu raison de la numéro o...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.