Eaux polluées, quels risques pour la santé ?

Environnement - Dans ce 2e épisode de Surf & Environnement, décryptage de ce que nous risquons.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

La rubrique Surf & Environnement continue sur le site de Surf Session. À travers une série de plusieurs articles, nous décryptons ce qu'il se passe dans l'océan et qui vient affecter surfeurs et baigneurs.

De la qualité de l'eau à la pollution plastique, en passant par le rôle du surfeur dans la préservation de son environnement, nous (essayerons) de répondre aux problématiques liées à la pollution de l'océan. Dans ce deuxième épisode, place aux conséquences de la pollution des océans sur la santé humaine.

On le sait et on le répète suffisamment tous les jours : l'océan est fortement pollué à cause des activités humaines. Tout déchet ou autre polluant qui termine dans l'océan ne disparaît pas du jour au lendemain. Visible ou non, la pollution des océans va venir impacter la santé humaine directement. Pour s'en convaincre, il suffit de voir le nombre de fois où le drapeau violet (pollution) est hissé sur les plages du Pays basque, rendant la baignade interdite. 



Cause de la pollution des océans

On ne peut pas le nier, c'est notre production (humaine) qui est la première cause de pollution des océans. Des productions diverses aux transports, l'humain reste la cause principale du désastre écologique que connaît la planète actuellement. Il y a trois causes principales de pollution des océans qui vient impacter directement la santé humaine. 

        La pollution plastique

La première est indéniablement le plastique, dont la problématique semble aujourd'hui être dépassée par celle des micro-plastiques. Une grande partie des productions puis des consommations de matières plastiques semble finir dans les océans, impactant bien évidemment la faune et la flore, mais touchant aussi nos organismes lors de baignades ou de sessions de surf, ou même lors de consommation de produits de la mer.


        Les produits toxiques

Les produits toxiques, apportés dans l'océan par les eaux douces ou par la pluie, sont à l'origine de certaines maladies. Il en est de même pour les eaux usées : si le traitement des eaux locales est mauvais et/ou se déverse directement dans les océans, il est fortement possible de tomber malade après être entré en contact avec la zone infectée (ces zones sont normalement signalées et font l'objet d'une interdiction de baignade). 

        Le cas des algues vertes

A ces deux causes de la pollution des océans est venu s'ajouter, en France, le cas des algues vertes, dont les conséquences sur la santé sont importantes et nécessitent une consultation médicale rapide. L'algue verte génère en fait des toxines, qui, selon leur niveau de concentration, peuvent provoquer des troubles de la santé qui varient selon l'espèce d'algue. 

Concernant les algues vertes, elles ne sont pas nocives fraîches. Mais dès lors qu'elles s'entassent et qu'elles pourrissent, elles génèrent du gaz (hydrogène sulfuré) en très grande quantité, pouvant tuer aussi rapidement que du cyanure.

Selon Constance Troadec, professionnelle de santé, ces cyanobactéries peuvent venir "causer des vertiges, des dermatites ou bien des hépato-toxicité et neuro-toxicité dans des cas vraiment extrêmes, rarement observés en France". 

Les algues restent ceci dit contrôlées. "Les algues sont normalement contrôlées il n'y a donc pas vraiment de risque, ou alors il reste extrêmement faible".

Conséquences sur la santé humaine

Première conséquence de la pollution : son effet sur la chaîne alimentaire

        La pollution aquatique va dérégler la chaîne alimentaire et va la contaminer. De nombreuses images de poissons ou d'autres espèces aquatiques sont récemment sorties, morts à cause de la pollution, notamment plastique. Après examen des espèces mortes ont été retrouvé dans leur organisme des bout de plastiques, de sacs, de pailles ... À cela s'ajoute de même les micro-plastiques.

        Consommation des produits contaminés 

Concernant la santé humaine, le problème va se poser dès lors que l'on consomme des produits de la mer contaminés, notamment par les micro-plastiques. Des micro-plastiques ont été retrouvés dans près de 144 espèces dont la moitié se retrouvent dans nos assiettes.

Si les recherches sont encore rares, les experts craignent que certains composants que l'on retrouve dans le plastique se placent dans les cellules pour se déplacer dans les tissus et dans les organes. On sait déjà par exemple que les produits chimiques du type retardateurs de flammes nuisent au développement cérébral du foetus et de l'enfant. 


        Cas des coquillages contaminés 

        Le cas de consommation de coquillages contaminés par des bactéries, des virus ou des planctons toxiques est un peu spécial. Il est possible que le coquillage contaminé puisse être responsable de maladies infectieuses comme l'hépatite A ou la fièvre typhoïde et peut même causer des troubles neurologiques et respiratoires graves.

Ce genre de contamination est dues aux phycotoxines qui se nourrissent de phytoplanctons. Ces types de toxiques s'infiltrent dans le coquillage qui deviennent alors toxiques pour les consommateurs. 


L'impact du mercure sur la santé.

Ce métal peut se trouver sous forme de sels mercuriels dans les océans. Ces sels sont ingurgités par les poissons, alors intoxiqués, et qui finissent dans nos assiettes.  

L'impact du mercure dans le développement de la maladie de Parkinson n'a pas été prouvé mais commence depuis quelques années à être soupçonné fortement. Qui plus est, le mercure est soupçonné de pouvoir causer la maladie d'Alzheimer ainsi que des problèmes de coeur


Maladies par eaux contaminées (contact ou ingestion)

        La dermatite du baigneur

La dermatite du baigneur est une infection cutanée. Si sa réaction peut parfois être violente et à l'origine d'allergies, l'infection est généralement bénigne. Les principaux symptômes sont post-baignades avec des picotements. Suite à cela apparaissent sur la peau des petites plaques rouges et des vésicules qui restent 5 à 15 jours. Si elles provoquent de fortes démangeaisons, elles ne laissent cependant pas de traces. 

La cause ? La dermatite du gagneur est causée par de petites larves qui se collent à la peau lors de la sortie de l'eau. Les larves pénètrent la peau pour se protéger du soleil mais meurent peu de temps après.

Pour éviter les risques sont conseillés : "les douches post-baignades et un bon séchage du corps". En cas d'apparition des symptômes, on vous conseille quand même d'aller consulter ou bien d'aller dans une pharmacie pour pouvoir recevoir un traitement symptomtologique adapté.

Cependant, il est assez rare d'attraper la dermatite du baigneur dans l'océan, "le parasite étant bien plus présent dans des eaux de lacs".


        La gastro-entérite

Les micro-organismes et divers polluants peuvent aussi être à l'origine de gastro-entérites. La plupart du temps, ce sont des parasites protozoaires ainsi que des épidémies sporadiques qui véhiculent la gastro-entérite par l'ingestion d'eau. 

Les symptômes sont classiques : vomissements, diarrhée, maux de tête. Évidemment, il est impossible de prévenir une gastro attrapée dans l'océan, si ce n'est qu'il est encore une fois nécessaire de bien regarder les fiches de synthèses affichées à l'entrée des plages pour savoir si l'eau est contaminée ou pas. "Il faut quand même savoir qu'en France nous avons des normes particulièrement élevées et exigeantes. Une fermeture de plage ici ne le serait pas forcément à l'étranger" précise Constance

"Evidemment, le meilleur conseil est d'éviter d'avaler trop d'eau de mer". 

Il se peut qu'une plage autorisant habituellement les baignades se voit interdite d'accès temporairement, notamment, suite à des pluies qui auraient déversé des produits ou des eaux usées sur les côtes


        Les infections des oreilles et des yeux

Les eaux polluées augmentent les risques d'otite externe. Pour les prévenir, il est conseillé de ne pas garder les oreilles mouillées après une sortie de bain ou de session et de bien les sécher. Si vous savez que l'eau est réputée pour ne pas être très saine, il est même conseillé de porter des bouchons d'oreilles à chaque baignade ou session. "C'est très important de bien se rincer quand on sort de l'eau. La peau mais surtout les muqueuses : oreilles, yeux". 

De même, il est possible d'avoir une conjonctivite infectieuse suite à une baignade en eau contaminée. Le symptôme est principalement l'oeil qui devient rouge et dans ce cas, gratte ou picote. Une conjonctivite nécessite un nettoyage quotidien de l'oeil avec du sérum physiologique ainsi que du collyre anti-bactérien.

Si après avoir lu cela, vous êtes un peu effrayés à l'idée d'aller à l'eau, ne freinez pas vos envies d'aller surfer ou d'aller piquer une tête !

Certes, les risques augmentent en même temps que la pollution, mais "nous avons tout de même une bonne qualité de l'eau en France. Il ne faut juste pas se baigner quand il y a des alertes, d'autant plus lorsqu'il y a des cas régulier d'infection à la bactérie E.coli causant des gastro-entérites. Mais dans l'ensemble, peu de risques en France".                    

>> Retrouvez le 1er épisode : la qualité des zones de baignade. Ce que c'est, par qui, pourquoi, comment. 

          
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
Il y a 6 jours - Environnement
La zone explorée en 2013 par Kepa Acero pourrait bien ne plus être d'ici quelques années...
| 0 
Il y a 11 jours - Environnement
Si les soupçons des enquêteurs portent sur un pétrolier grec, l'origine est toujours inconnue...
| 0 
17/10 - Environnement
Depuis septembre, une fuite d'hydrocarbures se déverse sur plus de 2 000km, polluant plages et mangroves.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.