Pas de plage privée pour le milliardaire !

Environnement - Après des années de lutte, la justice rend le spot de Martins Beach au public.

Par - @surfsessionmag -
Photos : Surfrider Foundation
Partager sur :   

Pour que surfer rime toujours avec liberté, l'accès aux spots doit rester simple et gratuit pour la majorité. Et de fait la bataille qui vient de se jouer outre-atlantique est un signal positif pour l'ensemble de notre communauté.

Nous avions évoqué le cas de Martins Beach dans le dossier "surf hors-la-loi" de notre numéro du mois d'août dernier. Ce spot faisant face à un quartier privé de Californie avait été racheté par le milliardaire Vinod Khosla en 2008.

Ce gros investisseur de la Silicon Valley, par ailleurs cofondateur de Sun Microsystems, n'a évidemment jamais surfé les vagues faisant  face à sa résidence secondaire. Par contre, soucieux de sa tranquillité, il avait fait installer un portail verrouillé, des gardes et des panneaux signalant l'interdiction de l'accès à la plage. Une action assez égoïste pour celui qui allait recevoir un un prix "champion de la terre" en 2010 (oui, oui, le même qu'a reçu Emmanuel Macron cette année...)


Devant le dépit des surfeurs et autres habitués du spot, Surfrider Foundation menait le combat depuis 2013. Après une série de procès, dont une victoire en appel en 2017, la décision finale était entre les mains de la Cour Suprême, cette institution qui fait aujourd'hui tant parler avec la nomination de Brett Kavanaugh.

Mais juste avant que cette Cour Suprême ne bascule dans le Trumpisme, ses juges optaient pour un "refus de révision" dans le cas de Martin Beach. Malgré la présence d'un avocat star au coté du milliardaire, la cour n'a pas voulu entendre ses arguments. Le cas est donc définitivement tranché et la route de la plage devra rester ouverte à tous.


L'avocat de Surfrider a salué une victoire significative pour les droits d'accès à la plage dans le pays :  "En refusant d'entendre l'affaire, la Cour suprême des États-Unis a rejeté la tentative du propriétaire d'acheter une ressource publique. Nous sommes satisfaits que grâce au California Coastal Act une plage ne puisse pas être achetée, mais qu'elle appartient au public et qu'elle a survécu aux caprices d'un milliardaire" .

Cette fois on peut le dire : la plage appartient à tout le monde ! 


           
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
96  | 0 
Il y a 11 jours - Environnement
Origine des déchets, microbes, dangers, solutions... Tout ce qu'il faut savoir.
824  | 0 
Il y a 12 jours - Environnement
Une somme versée par l'administration Trump en guise de cadeau fiscal mais que la marque refuse.
194  | 0 
12/11 - Environnement
En Californie, déjà 31 victimes et plus de 25 000 personnes déplacées.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
451  | 0 
Top 10 des plus belles vagues jamai...
Dix vagues, une chronologie allant des années 60 à aujourd'hui : voici notre sélection des plus belles vagues découverte...
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.