La Fédé Française de Surf en Australie : Journal de bord #2

Exclu - Voilà maintenant deux semaines que les espoirs du surf français ont pris leurs quartiers en Australie pour un stage annuel bien rythmé.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Et de deux ! Voilà déjà deux semaines que l'Equipe de France de Surf a pris ses quartiers d'hiver en Australie. Si la quasi-totalité des surfeurs n'en est qu'à la moitié de l'aventure, la fin approche à grands pas pour Lucie Milochau et Arthur Lassee qui rentrent en France ce mercredi. Une expérience de 15 jours dont ils ressortiront gagnants et où ils auront accumulé des tonnes de conseils de la part des entraîneurs. Il ne leur reste plus qu'à continuer sur la bonne lancée et mettre en pratique ces acquis. Une semaine placée sous le soleil et la chaleur (faisant totalement oublier les températures négatives dans l'hexagone...), où les jeunes poursuivent leur préparation au jour le jour.

Le réveil du lac, qui est devenu un rituel, donne lieu à quelques bonnes parties de rigolade dès lors que les exercices physiques sont organisés de façon ludique. Ils n'en sont pourtant pas moins difficiles. Au contraire ! Le staff ne manque pas d'imagination: handball-kayak, course poursuite en kayak, tag team amélioré sur la plage... Avec toujours la même motivation pour chacune des équipes qui n'a pas envie de se retrouver à servir les copains ou faire la vaisselle à cause d'une défaite. Des journées qui commencent donc dans la bonne humeur malgré la sollicitation matinale que subissent les organismes.

Excepté lundi, où la session surf s'est déroulée à Broken Head pour les juniors et les surfeuses pro (Pauline Ado, Maud Le Car, Johanne Defay), et à Tallow's Beach pour les cadets et les filles, l'Equipe de France a surfé toute la semaine à la maison, sur le beach break de Lennox Head. Certains jours, les sessions auront été magiques, dans une eau translucide à 27°C. Rien que ça ! Même les dauphins étaient de la partie.

Un stage qui ne met pas de côté les études

Un rythme qui ne doit surtout pas leur faire oublier l'école. Les jeunes ont en effet un suivi scolaire avec 2 à 3 heures de cours par jour. C'est une des conditions mises en place par la Fédération Française de Surf et les établissements scolaires. Un suivi coordonné par 2 répétiteurs, également présents pendant toute la durée du stage, qui font le relais entre les professeurs et les élèves.

Certes on est très loin de l'ambiance qui pourrait régner dans une salle de classe, mais tout le monde arrive cependant à rester assidu. Il y a même le bac blanc pendant le stage pour certains élèves. Les fins de journée sont quant à elles de plus en plus calmes au sein du groupe. La fatigue commencerait-elle à se faire ressentir...?

Les surfeuses pro ont pour leur part quitté Lennox Head en milieu de semaine pour se diriger du côté de Manly, Sydney, pour leur première compétition de l'année. William Aliotti s'est envolé pour les Canaries où il participe au Nixon Surf Challenge.

Tous aussitôt remplacés par leurs camarades de jeu Hugo Duboscq, Ian Fontaine et Tristan Guilbaud. Le lac leur manquait!

Retrouvez l'actualité journalière de l'Equipe de France en Australie sur le site de la Fédération Française de Surf

Texte et photos : Djé / 1 Moment 1 image

Partager sur :   
COMMENTAIRES (4)
François - le 20/02/2012 à 11:23
Et voila ou va l'argent de La FFS, des petits blond sur-sponsorisé et leur staff sur-planqué qui partent au chaud pour préparer les coupes de France !
Les bénévoles des clubs qui paient leur affiliation a prix d'or, ceux des ligues qui luttent pour avoir des crédits, sans parler des bodyboardeur, bodysurfeurs, skimboardeurs etc apprécieront.
Répondre
jeanluckossard - le 20/02/2012 à 15:27
en réponse à François,cela se passe dans toutes les fédés la base cotise pour l'élite ,après tout tant pis les jeunes peuvent en profiter ,moi à leur age j'aurais aimé qu'il en soit ainsi,
Répondre
Martin - le 01/03/2012 à 07:29
Leur staff comme tu dis mec. On tous un job a coté qui les fait vivres.... Donc tu vois, on ne ruine pas la fede .... Nous au moins .Il faudrait te renseigner Avant de parler et de passer pour un NAZE. Et ce ne sont pas uniquement les coupes de France que l'on prépare mais les titres de champion du monde que l'on a eut depuis que ce stage existe et les perfs de cette équipe de France que tu n'as pas l'air d'aimer ........ Tu appelais ça comment tout a l'heure déjà ? LES BENEVOLES DES CLUBS ?????? C'est ça ?
Répondre
thierry - le 04/11/2012 à 13:40
Bonjour,
Je suis à la recherche de planches de surf cassées qui ne sont plus utilisées.
Sur votre site, je vois que vous avez posté une photo intitulée "quinze jours de planche cassées".
Dans le cas où elles sont destinées au rebut, est-il possible de les récupérer?
Cordialement,
Thierry
Répondre
Articles relatifs
| 0 
27/08/2013 - Autres
Clay Marzo, Desert Point, le Wave Garden, Tahiti, Australie et même la Réunion au programme !
| 1 
14/07/2011 - Free Surf
Vidéo exclusive made in Pays-Basque sur la vague de Lafiténia, un début juillet avec un peu de swell pour La F...
| 0 
13/04/2011 - Junior
Defay et Bulard en 1/4, Huscenot et Veminardi au Round 3... les réunionnais répondent présents !
| 0 
22/09 - Autres
Kauli Vaast, Sunny Garcia, Ian Fontaine, William Aliotti et bien plus encore...