Nouvelle-Zélande : des spots améliorés par un tremblement de terre

Focus Spot - 10 mois après le séisme, que sont devenus les spots de Kaikoura ?

Par - @surfsessionmag -
Photo : Save Mangamanu Beach  
Partager sur :   

Lundi 14 Novembre 2016, côte est de la Nouvelle-Zélande,  les habitants de Kaikoura sont tirés du lit par un tremblement de terre de force 7.8. Les Néo-Zélandais ont beau avoir l'habitude des secousses, il s'agit cette fois du second plus gros tremblement de terre dans le pays en 200 ans. Une heure et demie plus tard, un « petit » tsunami frappe la cote avec une hauteur de vague mesurée à 5m sur la péninsule de Banks, et la moitié à Kaikoura même.

La catastrophe fait 2 victimes et des glissements de terrains bloquent toutes les routes menant à Kaikoura pendant 2 semaines. La réouverture ne concerne alors que la route intérieure et ce n'est qu'au bout d'un mois que l'accès sud de la route côtière est rouvert. Toujours fermé aujourd'hui, l'accès nord prendra encore des mois à remettre en état. Pour le chemin de fer, ce sera certainement plus d'un an.

Quelques mois plus tard la vie a repris, les commerces ont rouvert et les surfeurs... surfent !
Ils ont d'ailleurs été les premiers à chercher de nouvelles routes, quitte à prendre des risques en contournant les éboulis, ou en coupant à travers des fermes privées. Les locaux, eux, profitent finalement de leur spot avec nettement moins de monde au pic


Car les vagues sont toujours là, même si elles ont changé car le fond marin est remonté de plus d'1m, jusqu'à  6m par endroits. Les reefs sont donc ressortis, causant une impression de marée basse permanente sur les spots.

Comment les débris d'un tsunami se déposent sur les fonds marins (DR Mike Norton)

Dwayne, manager du shop « Coastal Sports » explique que le spot le plus connu, le superbe pointbreak de Mangamaunu, casse un peu plus vite et qu'il faut désormais marcher sur les rochers à marée basse. Petit bonus supplémentaire, la vague serait encore plus longue et fonctionne maintenant par swell de Sud.

Les locaux gardent néanmoins un œil sur les travaux de restauration de la route, car déverser les débris du tremblement de terre dans la baie pourrait dégrader la plage et le spot de surf. Cette solution envisagée par les pouvoirs publics est combattue par le collectif Save Mangamanu Beach.



Sur les autres spots il y a du bon et du moins bon... Le reef de Meatworks menace un peu plus vos dérives que par le passé, mais il casse plus souvent. Kahutara reste une vague worldclass. Graveyards casse juste un peu plus loin qu'avant. Clarence, qui était un pointbreak trop profond donc trop mou, va tourner à son plein potentiel.

Une des grandes nouveautés est l'apparition d'un spot en plein centre-ville. Là où aucune vague ne cassait, un petit beachbreak est apparu. Protégé du vent, Gooches s'annonce comme la nouvelle vague école de Kaikoura, du moins le sera quand elle sera débarrassée des algues puantes qui se décomposent sur la plage depuis qu'il n'y a plus assez de courant pour les évacuer...

Au final, Kaikoura reste une pure ville de surf et les surfeurs ne se plaignent pas des bouleversements engendrés par le séisme. Une situation qui n'est d'ailleurs pas une première, puisque la vague de Nias est réputée être meilleure depuis le tremblement de terre de 2005 qui avait fait remonter le fond marin de près de 3m.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
115  | 0 
24/05 - Focus Spot
Très probablement, mais il vous en coûtera de ramer sur près de 3 km pour y accéder...
914  | 0 
16/05 - Focus Spot
La séquence du jour est signée Adrien Valero et ce tube interminable.
38  | 0 
12/04 - Focus Spot
Vous préféreriez voir la compet' à North Point, The Box ou Main Break ?
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
277  | 0 
Du surf en plein centre ville !
Sessions improbables au cœur de la France, et dans d'autres zone urbaines.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.