GT, commentateur webcast

Interview - Bon sang mais qui est ce gars qui interviewe les surfeurs du World Tour après leurs heats pour le webcast ?

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Interview réalisé lors du Billabong Pro Tahiti 2010 :

Si il y a bien un personnage que les aficionados du webcast voient souvent, c'est bien "GT". Présent sur tous les événements ASP World Tour sponsorisés par Billabong (4 au total cette année), il est celui qui "cueille" les surfeurs à leur sortie de l'eau pour les interviewer à chaud.

Mais qui est vraiment GT ? Pour le savoir, nous l'avons nous aussi "cueilli" au large de Teahupoo pendant le Billabong Pro Tahiti. Magnéto :

Salut GT. Tu peux te présenter en quelques mots ?

Je viens de Dana Point en Californie du Sud, à 10 minutes au nord de Trestles. Je suis un des commentateurs web des compétitions Billabong de l'ASP World Tour.

Pourquoi "GT" ?

GT comme Good Times ! Non, en vérité mon vrai nom est Greg Tomlinson. Mais quand j'étais petit à l'école, il y avait un autre élève qui s'appelait Greg Turner. On l'appelait Grant, et moi GT. Le surnom ne m'a plus quitté depuis.

Depuis quand es-tu speaker sur le webcast ?

Je fais le webcast depuis 7 ans maintenant. Avant ça, j'ai fait pas mal de télévision pour la Vans Triple Crown à Hawaii et les X-Games, mais je m'éclate vraiment à fond à faire le webcast.

Tu bouges sur les plus beaux endroits de la planète, c'est un job de rêve. Rassure-nous, il y au moins un inconvénient dans ton job ?

Pour être honnête, il n'y a aucun inconvénient dans mon job. S'il devait en avoir un, je dirais que c'est lorsqu'il m'arrive d'oublier de déjeuner quand les journées sont bien remplies. Mais vu que je commence à avoir un gros bide, ça me fait un régime (rires) ! Sérieusement, tu sais quoi, je suis vraiment chanceux : je parle de choses que j'adore, je mets en avant des surfeurs qui le méritent et j'ai aussi la chance de promouvoir Billabong et Von Zipper, les marques avec lesquelles je travaille… Regarde, on est dans un bateau à Tahiti, au milieu de l'Océan Pacifique, que quelqu'un m'en mette une si j'ose me plaindre.

Tu citais VZ. Il paraît que tu en es l'un des fondateurs…

Oui, moi et quelques autres gars avons fondé Von Zipper en 2000, et j'en suis vraiment fier. Particulièrement ici à Teahupoo où on a supporté les trials. Et on a vraiment de la chance d'avoir de super conditions tous les ans pendant ces trials. On a aussi les trials de JBay et c'est vraiment top d'être présent sur 2 événements du World Tour. On sera aussi sûrement partenaires du Pipe Masters cette année…

Parmi les surfeurs que tu interviewes pour le webcast, quel est le "meilleur client" ?

Hum… Je n'approche pas tous les surfeurs de la même manière, ça dépend de leur caractère. Il faut savoir les prendre, trouver les bons mots. Freddy P (Fred Pattachia, ndlr) est toujours marrant au micro, Occy délirait bien aussi quand il était encore sur le Tour. Mick Fanning est un vrai professionnel, il sait bien gérer les interviews. Pareil pour Kelly. Je le connais depuis qu'on a 10-12 ans, ça a certains avantages : quand il perd une série, il ne donne pas d'interviews, sauf à moi. Tout passe par les relations qu'on entretient avec les athlètes. Prends Bobby Martinez, par exemple, qui est un gars très humble, il ne va pas forcément se vanter de ses exploits, il faut donc le prendre différemment. Tout le monde a son caractère, même si Freddy P est le plus drôle.

Je me souviens aussi de sa déclaration sur Owen Wright à sa sortie de l'eau à Bell's Beach

Oui… D'ailleurs Owen Wright, en tant que rookie, comprend parfaitement les besoins des médias. C'est un vrai professionnel. Dane Reynolds est aussi assez drôle, parce que c'est vraiment un affreux, dans le bon sens du terme.

Et qui est le pire d'entre eux devant la caméra ?

Ouah, c'est assez dur de répondre à ça. Je ne pense pas qu'il y en ait vraiment de mauvais, parce qu'habituellement si ils viennent me voir, c'est qu'ils ont gagné leur heat et sont plutôt heureux. Je ne dirais qu'il y en a de pires, il y en a juste qui analysent plus ou moins bien ce qui s'est passé. Timmy Reyes est peut-être le pire, non pas parce qu'il n'est pas bon, mais parce qu'il raconte toujours des histoires interminables pendant les interviews. Il parle pendant 10 minutes, et j'ai le producteur qui me hurle dans l'oreillette : "arrête-le, arrête-le bon sang, il est trop long !" (rires) !

Et sinon, c'est quoi cette casquette ?

Eh ! C'est ma casquette, mon style. Captain GT ! Où est le problème ?!?

Retrouvez GT sur www.billabongpro.com

Propos recueillis par Romain FERRAND.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
elena - le 01/09/2010 à 08:36
dur dur le job !!!!
Répondre
adrien - le 01/09/2010 à 12:02
Lookin'good ... Feelin' good GT!
Répondre
Articles relatifs
| 0 
15/04/2015 - Interview
L'Hendayaise se livre sur son parcours à Bells Beach la semaine dernière, son début de saison sur le QS et ses...
| 0 
28/03/2014 - Interview
La web série de Red Bull s'intéresse aux profils de deux des meilleurs spécialistes de la prochaine étape du W...
| 0 
13/02/2014 - Interview
Le Réunionnais nous parle de sa performance à Pipeline, ses impressions sur le Tour et sa gestion de saison.
| 0 
02/10/2012 - Interview
INTERVIEW + PORTFOLIO de celle qui dirige le service photo de l'ASP World Tour : son parcours, son matériel, s...