"Le surf, ce n'est pas seulement se pointer avec sa voiture, faire sa session et repartir"

Interview - À 52 ans, Brian Talma est un des ambassadeurs emblématiques de la Barbade dans le monde du surf.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Windsurfer pro dans les années 90 (il a même représenté son pays aux JO), surfeur, Brian Talma a construit sur la côte de la Barbade, tout un écosystème de la glisse à destination des locaux comme des visiteurs. Entretien avec un homme d'action. 

 Tu touches à tous les sports de glisse mais quel est le premier qui tu as pratiqué ?

"J'ai commencé avec le surf ici à South Point dans les années 70. Nous étions la première génération à connaître le surf dès notre plus jeune âge. Depuis, le surf est devenu très commercial, avec tout ce glamour et ces paillettes. C'était très différent à l'époque. On avait un petit crew qui s'appelait les South Point Rebels parce qu'on passait notre temps à la plage, on était cramé par le soleil et on venait de milieux sociaux différents. On était des rebelles dans la mesure où ce n'était pas cool d'être un surfeur à l'époque, les Barbadiens ne voyaient pas encore ça d'un bon œil. Pour nous, c'était la liberté. À l'époque, il n'y avait pas une seule maison à South Point, le spot était juste pour nous.


 Et un peu plus tard, tu as découvert le windsurf ?

Je suis un waterman donc j'ai essayé le windsurf car j'avais l'impression que ça pouvait m'offrir encore plus de liberté. Et surtout, le windsurf m'a permis de devenir professionnel et de gagner ma vie grâce à cette discipline. Ça m'a ouvert d'autres horizons. Mais le surf reste la base. Le windsurf, le kite-surf, le stand up n'en sont que des extensions. Je ne me mets pas de barrières, je passe de l'un à l'autre en fonction des conditions. Mais j'en suis là aujourd'hui grâce au windsurf. Quand j'habitais à Maui, j'ai pu assister à l'éclosion du tow-in, j'en ai moi-même fait et appris beaucoup de choses au contact de gars comme Kalama, Hamilton, qui ont repoussé les limites du surf. Ce sont des watermen, ils prennent de chaque de discipline pour s'améliorer.

À quel point les conditions sont bonnes à la Barbade pour pratiquer tous ces sports ?

C'est worldclass ! Le plus gros point fort de l'île, c'est sa variété. On peut pratiquer tous les sports dans la même journée et en profiter pour passer d'un endroit à l'autre et découvrir toute la richesse de l'île.

Aujourd'hui, tu essayes d'impliquer les locaux dans cette démarche waterman, comment fais-tu ?

J'ai envie de recréer cette notion de communauté au sein de laquelle chacun à un rôle à jouer. Le surf, ce n'est pas seulement se pointer avec sa voiture, faire sa session et repartir. J'apprends aux jeunes à surfer, à faire du windsurf pour qu'ils puissent l'enseigner à leur tour et avoir un métier. J'aimerais parvenir à recréer une vraie vie locale avec des gens qui vivent vraiment pour leur communauté. Le meilleur exemple est quelqu'un comme Mark Holder. Il a grandi, surfé, donné aux gens de Bathseba. Il n'y a plus personne comme lui. Ici à Silversands, c'est ce que je voudrais voir de nouveau.


Le Beach Culture World Tour que tu organises va dans ce sens ?

Oui, le but est de promouvoir le lifestyle du waterman, de se rendre dans différents pays, de transmettre le respect de l'océan, tout en participant à des compétitions très amicales. Le gagnant est celui qui se sera le plus amusé dans l'eau. L'idée derrière tout ça est aussi de participer à faire tourner les business locaux. Nous sommes allés à Hawai'i, au Venezuela, à Trinidad, en République Dominicaine. Le message s'adresse en premier lieu aux athlètes professionnels pour faire en sorte qu'ils donnent en retour et ne fasse pas que profiter des vagues comme lors d'un trip basique.

Une journée de rêve à la Barbade ?

Ça commence avec une session en stand up à Parlours. J'adore ce spot, il n'y a jamais personne alors que c'est juste à côté de Soup Bowl. Et puis, j'arrive ici à Silversands. J'ai toujours quelque chose à faire pour animer la communauté. Je ne m'en lasse pas".

>> Retrouvez également, 10 bonnes raisons de partir en trip à la Barbade !
>> Et pour plus d'infos sur la Barbade, procurez-vous notre hors-série spécial entièrement consacré à la destination

             
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
07/06/2019 - Interview
5 minutes au téléphone avec le longboardeur français, récent 3e des championnats du monde.
| 0 
10/05/2019 - Interview
Entretien avec la chargeuse doublement récompensée cette année lors des XXL Big Wave Awards.
| 0 
09/01/2019 - Interview
Entretien avec le shaper à l'origine de la célèbre Hypto Krypto, vendue à des milliers d'exemplaires.
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.