5ème jour du O'neill Cold Water Classic New Zealand

QS - Qualifié pour les quarts de finale, Joan Duru est le dernier Français encore en course pour la victoire...

Par - @surfsessionmag -
Ronan Gladu  
Partager sur :   

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas en Nouvelle-Zélande pour le O'Neill Cold Water Classic. Après avoir assisté à des conditions parfaites samedi à Gisborne, la houle est subitement tombée. Le call a donc été retardé de quelques heures pour commencer à 11h sur le spot de The Pines à Wainui Beach.

Cela n'a pas empêché les Australiens et les Brésiliens de faire le show ce dimanche en Nouvelle-Zélande avec trois surfeurs chacun qualifiés pour les quarts de finale. Les deux places restantes sont occupées par Gony Zubizarreta (ESP) et Joan Duru (FRA).

Du côté australien Whitaker, qui avait dû quitter le top 32 à la mi-saison en 2010, tente de se relancer en parcourant les Prime Star Series. L'Australien qui dit "détester les heat à quatre surfeurs", s'est montré plus fort que le Français Marc Lacomare en 16ème de finale"Les conditions n'étaient pas top aujourd'hui. Mais une minute après le début de notre heat la bombe de la journée est passée et grâce à mon bon placement j'ai réussi à obtenir un score de 8,5 points."

Lacomare échouera finalement à 1,16 points de son adversaire (12,83 pour Whitaker contre 11,67 pour le Français). Petite déception pour Marc Lacomare qui avait pris le dessus sur Whitaker la veille, lors du tour 48.

Joan Duru, dernier Français engagé dans cette première manche du O'Neill Cold Water, a accédé sans problèmes aux quarts de finale. Le Landais a mené de bout en bout son heat face à l'Australien Tim MacDonald. Duru sera à son tour opposé à Tom Whitaker dans sa série.

Tout comme Whitaker, l'Espagnol Gony Zubizarreta a eu la chance de trouver la bombe en début de série pour se défaire de Jéronimo Vargas (BRE) : "J'étais juste bien placé et j'ai pris une vague très longue. Je me suis alors concentré sur mon back up, j'ai obtenu la priorité et scoré un petit 7,0 points mais plutôt sympa. J'ai changé ma board pour une 5'11 qui fonctionne bien dans les petites vagues, je suis content de mon choix."

Les plus grosses perfs de la journée sont à mettre à l'actif des Brésiliens Thiago Camarao, Willian Cardoso et Miguel Pupo. En effet, Camarao était proche de la perfection avec un sore de 17,17 sur 20.

Alors que la "waiting-period" prend fin mardi prochain, il ne reste plus que sept heats à lancer. De quoi espérer de bonnes conditions pour les phases finales.

Suivez la compétition en live sur : www.oneill.com/cwc

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 0 
05/07/2021 - QS
Juste devant Kauli Vaast, mais derrière le surprenant Adur Amatriain.
| 0 
04/07/2019 - QS
Jorgann Couzinet, Joan Duru, Maxime Huscenot, Mihimana Braye et O'Neill Massin en course dans ce QS 10 000.
| 0 
03/08/2018 - QS
Duru, Martin et Huscenot trépassent... Voilà ce qu'il faut savoir du 4e jour de compétition.
| 0 
01/08/2018 - QS
Les 3 Français se qualifient pour le round 3 de ce QS 10K. Florès est éliminé.