Adam Melling fait coup double à Sunset

QS - L'Australien a remporté la Vans World Cup of Surfing et du même coup assuré son maintien dans l'élite en 2013. Finaliste à Sunset, Sebastien Zietz reste leader de la Triple Crown.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

VANS WORLD CUP OF SURFING – HAWAII (Prime / Jour final) Sur le World Tour cette année, Adam Melling s'est fait plus que discret. Ses meilleurs résultats se résument ainsi à trois 3èmes tours sur la Gold Coast, à Rio et à Trestles. Autant dire qu'avec sa 32ème place au classement, l'avenir du surfeur aussie au sein de l'élite semblait bouché. Mais Adam Melling apprécie Hawaii, le North Shore d'Oahu en particulier, qui le lui rend bien. La saison passée déjà, le natif de Lennox Head y avait flambé en se classant troisième de la Vans Triple Crown. Dans la nuit de mardi à mercredi sur un spot de Sunset hyperactif (3 mètres en moyenne), l'Australien de 27 ans s'est adjugé la Vans World Cup of Surfing, deuxième joyau de cette prestigieuse Triple Couronne et ultime Prime Event (1) de l'année, assurant du même coup son maintien dans le Top 34. Joli coup double.

Adam Melling, victorieux à Sunset. Photo : ASP/Kirstin

"Je n'ai pas trop eu de chance sur le Tour ces derniers mois, qui est définitivement très difficile", concédait le héros du jour (photo). "Mais j'ai l'impression que mon surf est sans doute le meilleur que j'ai jamais eu, et j'espère ne plus me retrouver dans cette situation de devoir me requalifier sur les dernières épreuves."

Avare de mots, Adam Melling a plutôt été généreux en surf bien épais en ce jour final à Sunset. "J'aime le surf puissant et je pense que c'est l'un de mes points forts", indiquait l'intéressé. Effectivement, tout le monde a pu s'en rendre compte, notamment en quarts de finale où l'Australien a livré une véritable démonstration de carves ciselés (9,40 et 9,00) pour s'offrir le total le plus élevé de la compétition (18,40).

Pour le reste, Melling a essentiellement croisé le fer avec Gabriel Medina. Au round of 32 d'abord, le futur vainqueur du contest prenant le dessus sur le Brésilien (lire résultats ci -dessous). En demi-finales ensuite où le surfeur de Maresias rendait la monnaie de sa pièce à l'Australien. En finale enfin où malgré un bon départ coutumier de Sebastien Zietz (Haw) – petit barrel en prime –, le heat tournait dans ses trois derniers minutes en un duel Melling - Medina. Le premier jetait toutes ses forces dans la bataille, enchaînant les turns pour un 9,33 que le second tentait de surpasser dans la foulée, en dénichant notamment un tube suivi de deux manoeuvres sur le rail. Les juges en restaient à un 8,17 insuffisant pour Medina, décidément maudit dans le money-time ces derniers temps.

Gabriel Medina. Photos © ASP / Cestari

Zietz tout proche de la Triple Couronne

Troisième de la finale (devant un excellent Adrian Buchan), Sebastien Zietz s'est, lui, considérablement rapproché d'une victoire finale dans cette 30e édition de la Triple Crown. À Pipeline, théâtre à partir de samedi de l'ultime épreuve de la tournée hawaiienne et de la saison – également décisive pour le titre mondial –, deux hommes pourront surtout encore empêcher le lauréat du Reef Hawaiian Pro de succéder à John John Florence au palmarès de la Triple Couronne : Adam Melling et le Brésilien Alejo Muniz. Pour cela, les deux prétendants devront au moins atteindre les demi-finales à Pipe tout en espérant que Zietz s'incline d'entrée (Florence et Medina devront eux dans ce cas gagner l'épreuve). Autre challenge à relever pour le surfeur de Kauai, sponsorisé – à l'instar de Melling – par Oakley : celui de disputer successivement les trois finales des trois étapes de la Triple Crown, performance seulement réussie jusqu'alors par un autre Hawaiien, Andy Irons.

Plus jeune vainqueur de la Triple Crown en 2011 et tenant du titre à Sunset, John John Florence a (presque) tout perdu en cédant cette fois-ci dès le round of 32, battu par Perth Standlick (Aus) et Ricardo Dos Santos. Surprises encore à ce stade de la compétition avec les éliminations notamment de Kelly Slater (USA) et Sunny Garcia (Haw). Côté Français, Marc Lacomare n'a pas démérité mais a vu son parcours s'arrêter également au round of 32 tandis que Jérémy Florès et Michel Bourez ne sont pas parvenus à franchir les quarts de finale.

Kelly Slater, fidèle à sa 5'10. Photo © ASP / Kirstin

 

Du 8 au 20 décembre, place donc au Billabong Pipe Masters, dixième et dernière étape du World Tour, titre mondial en jeu entre Joel Parkinson (Aus), Kelly Slater (USA) et Mick Fanning (Aus). Les prévisions font état d'un possible démarrage dès ce week-end.

(1) Les épreuves dites Prime s'apparentent à la deuxième catégorie des compétitions ASP derrière le World Tour et devant les Star.

♦ Le top 5 de la Triple Crown après la Vans World Cup of Surfing (2/3) :

1. Sebastien Zietz (HAW) 10950

2. Adam Melling (AUS) 7200

2. Alejo Muniz (BRÉ) 7200

4. John John Florence (HAW) 6500

4. Gabriel Medina (BRÉ) 6500

...

7. Jérémy Florès (FRA) 4600

17. Michel Bourez (PYF) 3500

Résultats :

La finale :

1. Adam Melling (AUS), 16,16

2. Gabriel Medina (BRÉ), 15,67

3. Sebastien Zietz (HAW), 13,70

4. Adrian Buchan (AUS), 13,26

Les demi-finales :

Heat 1 : Sebastien Zietz (HAW) 13,00, Adrian Buchan (AUS) 12,03, Jesse Mendes (BRÉ) 10,67, Lincoln Taylor (AUS) 7,30

Heat 2 : Gabriel Medina (BRÉ) 13,00, Adam Melling (AUS) 10,34, Perth Standlick (AUS) 8,26, Alejo Muniz (BRÉ) 7.33

Les quarts de finale :

Heat 1 : Jesse Mendes (AUS) 13,44, Lincoln Taylor (AUS) 12,86, Kieren Perrow (AUS) 11,70, Jérémy Florès (FRA) 5,57

Heat 2 : Sebastien Zietz (HAW) 15,80, Adrian Buchan (AUS) 14,26, Jamie O'Brien (HAW) 13,86, Michel Bourez (PYF) 12,87

Heat 3 : Gabriel Medina (BRÉ) 15,54, Perth Standlick (AUS) 10,83, Jordy Smith (AFS) 10,33, Nathan Yeomans (USA) 5,47

Heat 4 : Adam Melling (AUS) 18,40, Alejo Muniz (BRÉ) 15,94, Brett Simpson (USA) 15,70, Ricardo Dos Santos (BRÉ) 10,13

Le round of 32 (4e tour, les deux premiers de chaque série qualifiés pour les quarts) :

Heat 1 : Kieren Perrow (AUS) 13,57, Sebastien Zietz (HAW) 11,13, Glenn Hall (IRL) 6,40, Chris Ward (USA) 5,70

Heat 2 : Jérémy Florès (FRA) 13,03, Jamie O'Brien (HAW) 10,54, Julian Wilson (AUS) 3,93, Travis Logie (AFS), 2,33

Heat 3 : Michel Bourez (PYF) 13,63, Lincoln Taylor (AUS) 13,16, Taylor Knox (USA) 11,66, Jay Thompson (AUS) 11,37

Heat 4 : Adrian Buchan (AUS) 12,60, Jesse Mendes (BRÉ) 10,10, Kelly Slater (USA) 9,60, Damien Hobgood (USA) 5,94

Heat 5 : Perth Standlick (AUS) 17,23, Ricardo Dos Santos (BRÉ) 13,43, John John Florence (HAW) 11,44,Nat Young (USA) 9,67

Heat 6 : Jordy Smith (AFS) 14,03, Brett Simpson (USA) 11,17, Billy Kemper (HAW) 8,94, CJ Hobgood (USA) 6,50

Heat 7 : Alejo Muniz (BRÉ) 13,97, Nathan Yeomans (USA) 12,76, Marc Lacomare (FRA) 9,43, Sunny Garcia (HAW) 8,20

Heat 8 : Adam Melling (AUS) 14,10, Gabriel Medina (BRÉ) 11,17, Kai Otton (AUS) 10,63, Tanner Gudauskas (USA) 10,33

Sur le podium, de gauche à droite, Adam Melling brandit le trophée du vainqueur de la Vans World Cup of Surfing, sous les yeux de Gabriel Medina, Sebastien Zietz et Adrian Buchan. Photo © ASP / Kirstin

Vincent Martin

Plus de news compétition sur le blog Planete Surf

Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
nico - le 05/12/2012 à 11:52
Si JJF gagne le pipe, il reste dans la course pour la Triple crown non ?
Répondre
fanf - le 05/12/2012 à 13:42
Et on peut parler de Perth Standlick, Jesse Mendes, Lincoln Taylor, et autres Seabass etc... qui bottent le cul du top 32 sans bénéficier d'un support media extra ordinaire.
Quand a Slater il peut se mettre a l'eau en bodyboard la prochaine fois.
22 ans de carrière 0 victoire a Sunset, O a Haleiwa. Aie Aie Aie.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
17/07/2022 - QS
Tiago Carique, meilleur surfeur français de ce Pantin Classic.
| 0 
09/04/2022 - QS
Le réunionnais s'impose avec une énorme performance. Maud Le Car à deux doigts de signer un doublé français.
| 0 
06/11/2021 - QS
Ado et Guilbaud sont aussi sur le podium de cette compétition qui a bien réussi aux français.
| 0 
05/07/2021 - QS
Juste devant Kauli Vaast, mais derrière le surprenant Adur Amatriain.