Swatch Girls Pro : Johanne Defay cartonne !

QS - Dernière journée dantesque à Seignosse : Johanne Defay remporte le Pro Junior et est sacrée championne d'Europe junior. Elle atteint aussi la finale du WQS 6*, battue par Courtney Conlogue !

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Le Swatch Girls Pro a connu son épilogue ce dimanche matin non pas avec une, mais avec deux grandes gagnantes : la Californienne Courtney Conlogue et la Réunionnaise Johanne Defay. L'Américaine, numéro 3 mondiale et tenante du titre, a signé un doublé inédit en s'imposant, le jour de ses 21 ans, pour la seconde année d'affilée sur la côte landaise en battant en finale... la Française. Trois quarts d'heure plus tôt, cette dernière avait, pour sa part, déjà garni son tableau de chasse en remportant le Pro Junior (2 étoiles), une victoire lui offrant un deuxième bonheur : le titre européen 2013 de la catégorie, succédant ainsi à sa compatriote et principale rivale cette année, Cannelle Bullard.

“J'ai vécu une matinée incroyable, mais assez parlé de moi, je remercie absolument tout le monde pour le soutien”, soufflait, épuisée, la surfeuse des îles, son imposant trophée de princesse du Vieux-Continent sous le bras, synonyme de passeport pour les Mondiaux juniors ASP au Brésil en octobre prochain. “Cette finale sur le Star 6 étoiles est la meilleure performance de ma carrière et surfer contre Courtney dans ces vagues était vraiment excitant, elle est si puissante. Je suis fatiguée mais tellement contente d'avoir réalisé deux finales et de gagner le Pro Junior, je suis sur un petit nuage.”

Defay, quatre séries en moins de trois heures !

C'est ainsi à un véritable marathon planche sous les pieds que Johanne Defay (19 ans) a pris part à partir de 8 heures sur un spot du Penon habité par un fort courant – mais pas de vent – et des vagues puissantes et désordonnées atteignant par instants les deux mètres. La Réunionnaise a d'abord dû se défaire en demi-finales du Pro Junior de l'Australienne Georgia Fish (13,83-9,00), peu farouche dans de telles conditions. Cap ensuite sur sa demie du Star 6 étoiles où, là-encore, l'attendait une Australienne en la personne de Keely Andrew. Déjà opposées la veille en quarts du Pro Junior, Defay a de nouveau pris la mesure de son adversaire en scorant un 6,67 dans les dix dernières minutes du heat grâce à une gauche enfin surfable sublimée d'un énorme turn (10,67-7,56). Et une, et deux finales pour la Tricolore !

Johanne, à l'attaque dans les vagues juteuses du dernier jour.

À peine le temps de changer de lycra que Johanne Defay était déjà revenue au line-up pour disputer sa finale du Pro Junior face à l'Australienne Nikki Van Dijk. Une finale qu'elle a assommée d'entrée en superposant sur une gauche les manoeuvres radicales. Les juges ne s'y sont pas trompés pas en la créditant d'un 9,50 !

Dans l'incapacité de dénicher un back up digne de ce nom, la Française a vu pourtant la championne du Monde junior ASPreprendre les commandes de la série à un peu plus de sept minutes du buzzer. Une frayeur de courte durée pour la Réunionnaise, qui a envoyé dans la foulée snaps et turns sur une gauche gratifiée d'un 8,00 par les juges, mettant définitivement Van Dijk en situation de combo (17,50-13,24). Johanne Defay s'adjuge ainsi sa quatrième victoire de l'été – après Royan, Gijon et Lacanau – sur le circuit européen junior en... cinq épreuves !

Conlogue en mode rouleau compresseur

Visiblement usée par l'accumulation ultra rapprochée des efforts sur un spot en réclamant un maximum, la Réunionnaise n'a rien pu opposer à Courtney Conlogue en finale du Star 6 étoiles. Si Johanne a fait illusion lors des premières minutes du heat en scorant de manière conséquente sa première tentative (7,17), elle n'a pu que constater les dégâts lorsque la machine californienne, tombeuse auparavant en demi-finales de l'autre épouvantail du tableau, l'Hawaiienne Malia Manuel (15,33-13,84), s'est mise en branle.

Abattant les ondes à coups de turns à haute fréquence, entre snaps, floaters et cut backs, Tiger est parvenue à faire culminer ses deux meilleurs notes à 9,60 et 8,87 (18,47-14,00, score final). Trop, bien trop même pour la Française, combo et qui a préféré sortir de l'eau à deux minutes de la sirène pour savourer avec ses copines son incroyable parcours seignossais ainsi que sa... 10e place au World Ranking (elle était 45e avant le Swatch Pro !), qui la place parmi les qualifiées potentielles pour le Women's World Tour 2014 avec un seul Star 6 étoiles restant à disputer.  Pas mal pour une surfeuse à laquelle aucune grande marque de surf daigne s'intéresser. À bon entendeur...

Le Dream Tour, Courtney Conlogue connaît, elle, pour y promener ses dérives depuis 2011 et y avoir déjà cueilli deux victoires, l'an passé à Dee Why et en avril dernier à Taranaki. Ce qui ne l'empêche pas d'aimer faire quelques incursions sur le circuit WQS : son triomphe ce dimanche dans cette 4e édition du Swatch Girls Pro France est ainsi déjà le huitième de sa carrière.

Deuxième succès consécutif sur le Swatch Girls Pro pour Courtney.

“Définitivement, j'adore être ici”, souriait l'Américaine du team Swatch, auteur du seul 10 du contest, dès sa première vague mercredi. "C'était génial de surfer en finale contre Johanne, elle est vraiment une athlète incroyable. Rendez-vous compte, elle avait à surfer quatre manches ce matin et il était normal qu'elle soit un peu fatiguée contre moi. Elle a malgré tout bien assurée. Aujourd'hui, il a fallu faire comme un petit triathlon. On devait ramer et encore ramer à contre-courant, prendre une vague puis courir sur la plage pour revenir. Je suis contente de m'en sortir avec le trophée.

Le Dream Tour, Courtney Conlogue connaît, elle, pour y promener ses dérives depuis 2011 et y avoir déjà cueilli deux victoires, l'an passé à Dee Why et en avril dernier à Taranaki. Ce qui ne l'empêche pas d'aimer faire quelques incursions sur le circuit WQS : son triomphe ce dimanche dans cette 4e édition du Swatch Girls Pro France est ainsi déjà le huitième de sa carrière.

Définitivement, j'adore être ici”, souriait l'Américaine du team Swatch, auteur du seul 10 du contest, dès sa première vague mercredi. “C'était génial de surfer en finale contre Johanne, elle est vraiment une athlète incroyable. Rendez-vous compte, elle avait à surfer quatre manches ce matin et il était normal qu'elle soit un peu fatiguée contre moi. Elle a malgré tout bien assurée. Aujourd'hui, il a fallu faire comme un petit triathlon. On devait ramer et encore ramer à contre-courant, prendre une vague puis courir sur la plage pour revenir. Je suis contente de m'en sortir avec le trophée.”

Avec sa perf, Johanne a le WWT en point de mire !

Le point au World Ranking : une épreuve Star 6 étoiles reste donc seulement à disputer, du 27 au 1er septembre, à Pantin, en Espagne. Pour rappel, les six surfeuses les mieux classées au World Ranking à l'issue de la saison (hors filles déjà classées dans le top 10 du Women's World Tour) accèdent à l'élite.

Au terme du Swatch Girls Pro France, les six élues provisoires sont :  les Hawaiiennes Malia Manuel (2e et seulement 12e ex-aequo sur le WWT) et Alessa Quizon (3e), l'Australienne Dimity Stoyle (4e), la Néo-Zélandaise Paige Hareb (6e et seulement 12e ex-aequo sur le WWT), Johanne Defay (10e) et l'Américaine Sage Erickson (11e et seulement 16e sur le WWT).

Du côté des Françaises, outre Defay, Pauline Ado se classe actuellement 7e et demeure pour l'instant protégée par sa 10e place sur le WWT. Alizé Arnaud, quart de finaliste à Seignosse, apparaît au 13e rang, à moins de 100 points d'Erickson. Justine Dupont est 16e, Maud Le Car 31e.

Les highlights du dernier jour



Vincent Martin

Plus de news compétitions sur son blog Planete Surf

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
02/06/2012 - QS
L'Américaine vient de signer sa deuxième victoire consécutive sur un 6 stars en se défaisant de la Néo-zélanda...
| 0 
31/05/2012 - QS
Malgré des conditions extrêmement petites et difficiles, la Française s'est qualifiée pour le quatrième tour, ...
| 0 
03/09/2011 - QS
Les frères Delpero se qualifient, quant à eux, pour les quarts de finale de la première épreuve des championna...
| 0 
11/08/2011 - QS
Pauline Ado était à Huntington Beach la semaine dernière pour la dernière épreuve du World Tour. Elle nous rac...