Rip Rich Harbour, 1942-2021

Shape - Le célèbre shapeur américain, acteur majeur de la scène californienne des 60's s'est éteint le week-end dernier à l'âge de 77 ans.

Par - @surfsessionmag -
Jeremiah Klein
Partager sur :   


Cette nouvelle sonne-t-elle encore un peu plus la fin d'une époque ? 


Nous avons appris ce dimanche 11 juillet le décès du shapeur californien Rich Harbour à l'âge de 77 ans, dans sa maison de Seal Beach en Californie.


Retour sur le parcours d'un homme pour qui la fabrication de planches aura été le travail et la passion de toute une vie. 





Rich commença le surf à l'âge de 16 ans près de sa maison de Seal Beach en Californie après avoir reçu une planche en cadeau pour son anniversaire. Deux mois plus tard, le vol de cette planche le poussa à en fabriquer une à partir de rien. Comme beaucoup de shapeurs de sa génération, il commença alors à créer des boards dans le garage de ses parents, aidé par son père ingénieur en aérospatial. Une planche en entrainant une autre, il utilisa le balsa puis la mousse et se mit à fabriquer des planches pour ses amis. 


Il quitta l'école en 1962 et fonda sa marque, Harbour Surfboards, à Seal Beach, au Nord d'Huntington Beach. Il rassembla rapidement l'une des équipes les plus chaudes de la côte Ouest dont notamment Jock Sutherland, Mark Martinson et Steve Bigler. À cette époque, il produit les modèles les plus vendus du moment : le Banana, le Trestle Special, le Cheater... 



La marque Harbour a tout de suite eu quelque chose de différent, de moins tape à l'oeil que ses contemporaines. Même si ses planches, toujours à la pointe du progrès, ont toujours conservé une fibre hardcore.


Rich Harbour restera dans le même magasin toute sa vie et aura sans aucun doute fabriqué toutes ses planches avec le même soin et le même engagement. Les surfeurs qui ressortiront de son shop avec une planche sous le bras s'accorderont sur son enthousiasme constant. Le Californien était le premier shapeur à faire apparaitre une femme dans une de ses pubs, la championne Nancy Nelson


Pour la petite histoire, après avoir marqué sa toute première planche du n°1, il ne cessera jamais d'ajouter un numéro à chacune d'elle par la suite. En 2019, il fabriquera sa dernière planche. Elle comportera le numéro 32 680




Rich Harbour a connu l'âge d'or de la fabrication des planches de surf dans les 60's en Californie, il en a même été un des principaux acteurs. Véritable emblème, il laisse derrière lui un héritage majeur. Il fait encore aujourd'hui figure de mentor pour nombre de shapeurs mais aussi pour beaucoup de surfeurs. La légendaire Harbour Team Surf a vu passer des riders qui n'ont pas tardé à devenir eux-mêmes de véritables légendes. On pense notamment à Dick Brewer ou encore Robert August.




Toute sa vie, Rich Harbour n'aura eu de cesse de traverser les époques, de s'adapter à l'évolution de la conception des planches et d'inspirer ses semblables. Rip légende. 


>> Article par Ondine Wislez Pons

    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Articles relatifs
| 1 
29/08 - Shape
Quelque part au fond d'un garage, on manie le rabot et la guitare pour que le surf bouge encore...
| 0 
25/04 - Shape
Lightning Bolt de Gerry Lopez, kneeboard George Greenough, gun Dick Brewer, shortboard de Tom Curren... Ces bo...
| 0 
14/11/2020 - Shape
Un concours bien dans l'air du temps, comme le prouve cette planche en masques chirurgicaux.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.