Le cas Julian Wilson, ou la limite de l'ASP

Special Event - Second de la Triple Crown à seulement 26 points du leader Parko, le jeune Australien ne peut pas participer au Pipe Masters. Explication :

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

C'est désormais officiel : Julian Wilson ne pourra pas participer au Pipe Masters, dernière épreuve de la fameuse Triple Crown (qui rassemble les épreuves d'Haleiwa, Sunset et Pipeline) qui débutera mercredi 8 décembre.

Une décision surprenante, puisque le jeune Australien, qui a terminé 3ème à Haleiwa et 2nd à Sunset, est second du classement provisoire de la Triple Crown, à seulement 26 points du leader Joel Parkinson (et loin devant le 3ème, Raoni Monteiro) et avait donc toutes ses chances pour remporter le titre prestigieux.

Oui mais voilà : un règlement rigide de l'ASP et un manque de communication entre surfeurs du World Tour et officiels de l'ASP serait à l'origine de cette situation surprenante et indélicate pour le surfeur concerné. D'où ce message amer publié hier sur Twitter :  "j"essaie vraiment de contenir ma frustration envers l'ASP. La Triple Crown est une de ces choses dont on rêve. Donnez-moi ma chance !!!!!".

C'est loin d'être gagné, à en croire les propos de Randy Rarick, contest director de la Triple Crown : "8 des places pour le Pipe Masters viennent du Volcom Pipeline Pro, et 2 places supplémentaires proviennent des résultats des compétitions d'Haleiwa et Sunset : 1 pour le meilleur Hawaiien de l'ASP World Ranking qui n'est pas déjà dans la compétition (ici Granger Larsen) et 1 pour le meilleur Hawaiien de la Triple Crown (Joel Centeio).

L'ASP et le "syndicat" des surfeurs World Pro Surfers (WPS) disposaient de deux autres wilcards, dépendant des résultats à Haleiwa et Sunset, et ceci aurait été l'occasion idéale pour Julian de récupérer une place. A la place, ils ont décidé de choisir avant la fin de Sunset et ont sélectionné Rob Machado, ancien vainqueur du Pipe Masters, et Heitor Alves, prochain surfeur du WT Rankings à rejoindre le World Tour."

D'après Dave Prodan de l'ASP, "les wildcards ASP ont été décidées par les surfeurs il y a plusieurs semaines." Une maladresse qui serait donc à mettre sur le compte des pensionnaires du World Tour.

Seule la marque qui possède la licence du Pipe Masters (en l'occurence Billabong) dispose encore de wildcards. Mais, comme à l'accoutumée, c'est un rider du team qui remportera le précieux sésame.

Dernière solution pour Julian Wilson : que Rob Machado lui donne sa place. Idée d'ailleurs soumise par le Floridien Shea Lopez sur Twitter, qui conclut "c'est un mec bien".

On saura ça d'ici mercredi. Une chose est sûre : Julian Wilson mérite sa place au line-up de Pipeline...

Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
Romain - le 10/12/2010 à 15:52
Évidemment qu'il est sur le WT Parko ! Qui a dit le contraire ???
Répondre
Articles relatifs
| 0 
12/10/2013 - Special Event
L'ASP a sanctionné l'Hawaïen suite à sa bagarre avec Ricardo dos Santos cet été en pleine série des trials du ...
| 2 
16/05/2013 - Special Event
Et si on laissait tomber Rio pour revenir à Jeffreys Bay ?
| 0 
16/09/2012 - Special Event
Avec pas moins de 6 victoires individuelles, la France a dominé très largement la compétition sur les beach br...
| 0 
14/04/2012 - Special Event
Le Panama accueille du 14 au 22 avril les équipes juniors du monde entier, venues défendre leurs couleurs sur...