Qu'en est-il de votre conscience écolo ?

Vous en pensez quoi? - Le "green" est désormais au coeur des préoccupations... qui plus est dans le surf où la dépendance à l'Océan est indiscutable. Et vous, vous en êtes où de votre conscience !

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

On ne saurait dire pourquoi exactement, mais le surfeur se retrouve bien souvent stampé d'une étiquette écolo... D'abord parce que par définition, le surf est indissociable de l'Océan, dans ce qu'il a de plus noble pour un rideur : la vague. Sans doute aussi parce que le surfeur est parmi les premiers concernés par les pollutions du littoral. Et pourtant, loin d'être écologiquement exemplaire, le matos, à commencer par la board et plus particulièrement sa fabrication génère au contraire différentes pollutions. De l'utilisation de matériaux composites en grande majorité toxiques, à la génération de déchets en passant par l'hygiène et la sécurité des «shapeurs», le bilan a de quoi laisser dubitatif. Idem pour la «wax» composée pour l'essentiel de produits issus de la pétrochimie. Certaines marques essayent pourtant de bousculer tout ça en ouvrant la porte à la durabilité dans l'industrie du surf. Une chose est sûre, en général les rideurs recherchent d'abord la performance. Tant mieux si c'est green mais d'abord la performance.

Et vous qu'en est-il de votre conscience écolo : Pour l'ultra-performance pétrochimique ou le "green" à la cool ?

Partager sur :   
COMMENTAIRES (14)
Rémi T - le 10/05/2012 à 12:19
Plutôt le green à la cool :

* Planche acheter d'okaz,
* Utilisation de wax bio (Green Fix)
* Spot à 500m donc, vélo et planche sous le bras

Et puis après chaque session, un petit déchet ramassé et jeter à la poubelle.
Répondre
George - le 10/05/2012 à 16:43
100% écolo, pas moins, la preuve : je ne porte que des fringues "surfwear " fabriquées en coton (souvent ogm) qui nécessite des tonnes de pesticides, tissées et cousues par des gens payés à coup de pied au cul, imprimées en sérigraphie avec des produits absolument catastrophiques pour l'environnement et finalement transportées depuis l'autre bout du globe, direct dans mon shop préféré. Ma planche ? Que du naturel : résine, fibre de verre et les solvants qui vont avec. Evidemment, le week-end, je me tape 200 km a/r avec mon vieux diesel, pour choper quelques belles vagues. La wax est naturelle aussi... enfin, naturellement à base de pétrole. Je suis surfer, amoureux de l'océan donc, écolo.
Répondre
guy - le 10/05/2012 à 18:03
planche sous le bas à vélo... il me fait doucement rigoler!
avez-vous déjà essayé de faire ça sur plus de 5km? en monté? sur la route?
Et comment on freine? Comment change-t-on de bras quand on est fatigué?...
Ne soyons pas démagos, enfin...
Répondre
jean d'aigremont - le 10/05/2012 à 22:13
on a plutôt intérêt d'être écolo si on veut continuer à surfer dans une eau propre sans choper de merde et heureusement que le monde du surf s'y intéresse en shapant des bords avec des matériaux composites naturels. Vive la fibre de lin! en plus de cela elle offre de bonne propriétés mécaniques. Maintenant il faudrait que les pros arrête de consommer un grand nombre de board par an à travers le globe (l'avion cest cool mais pas pour la couche d'ozone
Répondre
Robin - le 11/05/2012 à 07:31
je bodysurfe nu, j'habite dans un blockhaus de la seconde guerre mondiale. Je me nourri de lumière et de méditation. Le seul pétrole que je vois ce sont ces petites galettes sur lesquelles je marche en traversant la plage.
Message envoyé depuis mon i-phone
Répondre
Julien - le 11/05/2012 à 08:31
"Green" à la cool. Exactement pareil que Rémi T. Planche d'occas, wax bio (Green fix) parce que c'est bio et que ça sent bon. Spot à 200m donc à pieds et en général toujours un sac plastique pour ramasser les quelques bouteilles et autres déchets qui sont sur mon home spot.
Répondre
Rémi T - le 11/05/2012 à 09:15
C'est sûr que si tu surfes avec un longboard ça va être compliqué. Mais quand tu as 500 mètres à faire sur du plat dans un bled sans circulation, c'est tout à fait jouable.
Répondre
paul cinho - le 11/05/2012 à 12:33
Je pense que cest ridicule de sen prendre aux pros car combien sont ils à voyager? tres peu, cest marginal à l'echelle mondiale et leures planches ne sont pas non plus significatives face aux voitures, camions, etc..
Idem pour la pratique du surf amateur, ce nest pas LE surf qui est ecolo ou pas cest votre vie quotidienne en generale, si vous prenez les transport en commun, si vous laisser vos dechets sur place, si vous laisser couler en vous borssant les dents..etc..
bref on sen tape que 2 fois par semaines vous fassiez 20 bornes en caisse pour aller utiliser une planche en fibre de verre. Au final si vous niriez pas surfer peut etre occuperiez vous votre auto pr autre chose et puis quand a la planche, le jour ou vous vous en debarassé ne la laisser pas echouee sur la plage.
EVIDEMENT, il faut valoriser l'"ecoconception" EVIDEMENT il faut eduquer et sensibiliser pour faire adopter des comportements responsable.
perso je pars dans le sud ouest en voiture depuis la Manche, on part faire du surf partout en voiture car on part a plusieurs avec plein de planches, cependant en regle general je consomme de maniere responsable toute lannee je ne prends que le bus ou marche a pied quand je vais a moins de 2 bornes.
donc bref, sensibilisons et valorisons des processus de fabrication ecolo. mais arretons les blagues..prenez votrre voiture pr aller surfer et arretez dacheter des fringues pr aller sur la plage de je ne sais quelles marques qui ont un empreinte carbone a en faire palir un minier!!
Répondre
paul cinho - le 11/05/2012 à 12:35
minier..mineur..je suis pas bien sûr sur ce coup la
Répondre
Nicos33 - le 11/05/2012 à 15:16
Le surf n'est pas plus polluant ou moins qu'un autre sport. Même le joggeur du dimanche pollue également car la semelle de ses chaussures vient de la pétrochimie.Pour limiter la pollution il ya une chose que je fais, c'est d'éviter de checké plusieurs spots en voiture pour trouver "la vague". J'ai toujours trouvé çà complétement ridicule de se traper plusieurs dizaines de km en bordure de littoral pour trouver un banc de sable, 'autant qu'en Aquitaine, c'est très mouvant.
Répondre
Moufla - le 11/05/2012 à 15:50
et la crème? on en parle de la crème?
Répondre
Johan - le 11/05/2012 à 18:04
Tout le monde parle de la green Fix mais sur le Surf Session Environnement un étude a été faite sur le faite que les wax dites écolo ne le sont pas tant que ça! L'étude a été réalisé par Green Fixe(évidemment) donc je ne suis pas sûr que Green Fix soit aussi bio que ce que l'on pense! :)
Répondre
Julio - le 11/05/2012 à 21:16
Le surf est une des rares discipline sportives à s’intéresser à l’écologie de part la Surf Fondation ou la wax naturelle (Elle n'est pas bio mais naturelle)
Nous vendons par exemple de la greenfix dans le shop Hoody-B pour le respect de la nature, pour la fabrication française mais aussi pour les performances, Nos rideurs notamment dans le kitesurf l'ont adopté. Si après il y a moyen de faire des boards avec des produits recyclés ca serait super!!! Et comme j'ai lu plus bas, si ton spot est pas loin favorise le covoiturage par exemple...
Rome ne s'est pas fait en un jour... à chacun de prendre conscience que nos actes ont des conséquences sur la planète et que nous devons penser aux générations futures...
Les performances c'est bien mais à quelle prix?
("Mais la vitesse n’emmène pas loin" Oxmo Puccino)
En tout cas bon ride, évitez de surconsommer, et protégez vos spots les gars!
Répondre
matbasse - le 16/05/2012 à 09:37
L'écologie c'est bien, le développement durable, c'est mieux...
Répondre
Articles relatifs
| 1 
28/10 - Vous en pensez quoi?
''Les choses sont en train de s'améliorer et l'objectif est de rouvrir les zones de surf et de baignades d'ici...
| 19 
28/07 - Vous en pensez quoi?
En saison estivale les arrêtés municipaux se multiplient et peuvent concerner le simple fait de stationner.
| 0 
02/03 - Vous en pensez quoi?
Un cabinet juridique australien lance l'offensive contre les surfeurs hipsters...
| 0 
27/02 - Vous en pensez quoi?
Les surfeurs s'apprêtent à recevoir une drôle de surprise dans leur boîte aux lettres...