Webcams sur les spots : qu'en pensez-vous ?

Vous en pensez quoi? - Toujours plus performantes, les webcams débarquent sur tous les spots, pour le bonheur des uns... et le malheur des autres. Votre avis sur le sujet ?

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

La multiplication des nouvelles webcams HD en temps réel alimente les discussions au line-up.

Pour les uns, elle est un formidable service, et représente même un avantage écologique : plus besoin de cramer de l'essence pour faire le tour des spots en voiture. Sans compter qu'elle permet aux surfeurs éloignés des côtes (et ils sont nombreux) de s'évader virtuellement quelques minutes en se connectant à distance sur la cam de leur spot favori.

Pour les autres, elle va a contrario des valeurs même du surf (la découverte des spots, la recherche du bon pic...) et conduit inévitablement les vagues exposées à la surpopulation.

Un vaste débat qui n'en finit pas de diviser les surfeurs, et que l'on a tenté de poser dans le mag d'octobre (“Spots sous haute surveillance”) en posant de manière objective les arguments de chacun.

[poll id="33"]

jfdghjhthit45

Partager sur :   
COMMENTAIRES (32)
H Sulivan - le 11/10/2012 à 16:32
POUR à 100% car ça permet de mieux répartir le monde à l'eau pour pas se retrouver tous au même endroit et d'autre part ça permet aussi de ne pas cramer du gasoil pour rien quand les sites de prev annoncent des conditions pas au rendez-vous une fois sur place quand on s'est déjà farcit plus d'1h de route...
Répondre
Sanka - le 11/10/2012 à 16:35
Moi je suis pour, à condition de ne se limiter qu'aux spots les plus connus, et donc déjà bondés.
Répondre
nicos33 - le 11/10/2012 à 18:55
Je rejoins ce qui a été dit. Tout le monde n'a pas la chance ou les moyens d'habiter au bord de la mer. Et puis il y a aussi l'aspect financier et écologique pour ne pas cramer du gasoil pour rien. Je ne vois ce qu'il peut y avoir de marrant à ce taper 200 km pour s'apercevoir que les conditions sont pourries ou inapropriées à son niveau.
Répondre
hubert - le 11/10/2012 à 18:57
elles sont bien pratiques, pour le reste, la surpopulation va forcement arriver,question de temps.c'est une occasion à saisir pour les petits et se faire une place (petite) dans ce monde surf (pogn..).les grandes marques ne s'y tromperont pas.
P.S. je n'arrive plus à visionner capbreton depuis deux mois
Répondre
Marc - le 11/10/2012 à 20:36
Je doute qu'elles restent longtemps opérationnelle,les locaux commencent en avoir marre de toute cette population qui vienne nous envahir sur nos spots et ces wedcams y contribuent ...on verra bien si je ma trompe???
Répondre
LAMY - le 11/10/2012 à 21:10
Surpopulation d'un spot,je ne le pense pas.Avec les sites de prévision l'on sait a peu prés la tendance.Sur nos beach break quand ca fonstione il faut souvent en profité dans les deux heures donc la webcams aide si l'on habite a moins de 60 Kilomètres.
Répondre
guy - le 11/10/2012 à 21:58
Il faut arrêter de croire que seuls les non-locaux utilisent la webcam!
et moi qui me paye 20 km à vélo avec la planche, ça m'est très utile!
Répondre
choucroute forever - le 11/10/2012 à 22:14
Cela dit, le temps de te taper les 200km, il est fort possible que les conditions n'est plus grands choses à voir avec ce que tu avais aperçu sur la webcam... Je pense que pour se taper 200km, il faut parier sur les journées "sûres" et les sites de prévisions aident à ne pas se tromper.
Répondre
Gwen - le 12/10/2012 à 08:20
Une bonne session ça se mérite, et si il faut prendre des piqûres, au moins on apprécie le moment ou on a vu juste! Moi je suis contre mâcher le boulot, mais je peux comprendre la frustration de ceux qui habitent loin de l'océan! Maintenant si c'est pour mettre des webcams sur les spots déjà surpeuplés, pas de soucis, de toute façon ceux qui sont contre n'y mettent déjà plus beaucoup les pieds!Sur les autres spots, je ne pense pas qu'elles tiennent très longtemps :)
Répondre
Ad - le 12/10/2012 à 09:42
Les locaux, dont je fais partie, doivent comprendre que l'océan ne leur appartient pas
Répondre
nico - le 12/10/2012 à 10:09
NO PHOTO NO CAMERA LOCAL ONLY
Répondre
joe - le 12/10/2012 à 10:49
Pour. En effet, sur le BAB les webcams sont sur des spots déjà saturés (la grande plage, côte des basques et le club à Anglet). Donc le problème de surpopulation ne se pose pas. De plus, cela permet de voir la fréquence, la taille etc.. que l'on peut s'approprier pour chercher un spot un peu plus éloigné de la cam.
Répondre
nico - le 12/10/2012 à 11:03
bin voyons ...sauf pour toi quand tu trips à l'étranger...la c'est pas pareil c'est ça ? :)
Répondre
P. - le 12/10/2012 à 11:34
Les sports pratiqués dans un élément demandent intelligence, observation et connaissance du milieu, du climat, et en conséquence des prévisions.
Le désir d'obtenir instantanément ce que l'on veut me semble très éloigné du sens marin.
Je suis contre réduire ces valeurs a l'utilisation d'un lecteur media...au profit de qui?
Pas des kids en tt cas.
Répondre
nicos33 - le 12/10/2012 à 12:31
Comme j'ai dit plus bas pendant longtemps je me tapé en tout 200 bornes aller retour pour surfer et les webcam étaient pour moi un outils indispensemble, mais ce n'était pas le seul outil, j'utilisais les sites de prévision, mais c'était quand même un outils rassurant pour ne pas passer 01 heure 30 dans la voiture. De toute façon je n'allais jamais sur les spots où il y avait des webcam. l'Aquitaine possède suffisament de spots vierges où l'on peut surfer seul même en plein été.
Répondre
jules - le 12/10/2012 à 12:52
Pourquoi ne pas en mettre une a la digue de boucau ?
Répondre
kepa - le 12/10/2012 à 16:27
T'as qu'a aller surfer a anglet c'est moins loin!
Répondre
Gibus - le 12/10/2012 à 21:23
(extrait edito “Caméra cachée” , Surf Session 303.
... Les caméras sur les spots ne datent pas d'aujourd'hui, nombre de bâtiments municipaux en sont équipés : une volonté d'élus qui décident, au nom de la communauté qui les as mandatés, de mettre à profit de tous l'intérêt de ces images, elles-mêmes utiles à la valorisation de la commune, donc du bien commun. Un choix politique, qu'on peut contester ou saluer à l'élection suivante. Mais quand c'est d'une maison privée qu'une entreprise commerciale exploite ces images d'un paysage public, on change de registre, tout comme quand on passe à l'image qualité hd.
La légalité actuelle de ces caméras privées pouvant proliférer partout, tout comme l'intérêt pratique qu'elles peuvent avoir pour le plus grand nombre, ne doit pas effacer le monde qu'elles laissent entendre. Non pas tant celui du Big Brother étatique de George Orwell (1984), que cette “dictature du temps réel” (de l'information continue à l'image continue, synonymes de la vitesse absolue qui mondialise notre époque) à laquelle se rajoute une idéologie de la transparence, à la fois anodine et massive, allant de Facebook et le partage éperdu tout un chacun, à ses caméras nous transposant dans l'illumination fantastique et sans fin de notre terre en direct.
Face à cela, jaillit le cri d'alerte de surfeurs disant que leur session de l'aube, celle qu'ils sont venus chercher dans le secret de la nuit et des aléas du swell, n'a plus la même teneur, la même valeur depuis qu'ils savent qu'une caméra, de on ne sait où, les braque en continu, sans aucune pudeur vis à vis de l'intimité de ce qui fait la vérité surf de leur moment à l'eau. Un cri d'indignés, balayé par l'opportunisme technologique et mercantile exigeant qu'on vive avec son temps. Ce temps de notre réalité rappelle celle de L'invention de Morel, fiction de A. Bioy Casarès, racontant comment des gens sur une île sont devenus le film d'eux mêmes, grâce à une machine marchant avec la marée, les faisant exister éternellement dans leur bonheur, mais non sans les avoir fait disparaître au moment de les filmer...
Il y a de l'Endless Summer dans ces caméras hd, comme aiment à le dire leurs protagonistes, sauf que lorsque les rêves d'éternité deviennent réalité, la réalité ne fait plus forcément rêver. Certes y'a pire en ce bas monde. Mais gaffe, à force de laminer tous les secrets des vagues, le surf va finir à sec !
Gibus de Soultrait
Répondre
Renard - le 12/10/2012 à 22:50
Gibus, il est tant de vivre au 21ème siècle... C'est bien toutes ces jolies phrases mais nous n'avons pas tous la chance d'habiter dans une grande villa en haut du spot. L'essence du surf n'est pas la même réalité pour tout le monde surtout par ces temps de crises. Un euro est un euro, merci aux webcams de permettre à tous les travailleurs de ne plus prendre un vent entre midi et deux ou après le boulot. Ou encore à ceux qui n'habite pas sur la côte qui rêve de surfer tous les jours mais n'ose pas prendre leur voiture de peur de plus avoir les moyens de faire le plein demain. Ou bien tous les écolos anti CO2 qui militent pour le respect de l'environnement...voilà autant de bonnes raisons de conserver les webcams pour les surfeurs modernes. Tout va vite au 21 eme siècle sauf Gibus qui reste coincé dans les années 70 avec son van qui crache tout ce qui peut. Quel dommage qu'un pionnier du surf français, qui quant ça l'arrange, lance de telle polémique. A se demander s'il veut vraiment partager sa passion, car il est capable d'organiser une competition entre amis a Guethary histoire d'avoir le pic pour lui. Il est peut être tant qu'il réalise que surf session contribue depuis plus 20 ans a l'évolution de la culture surf en France malheureusement on se demande ou l'on va avec de tels arguments "has been" Merci à internet de nous permettre de vivre une nouvelle ère du surf, notament en donnant notre avis ici. En bon vieux renard j'ai économise de nombreux litres de gasoil, donc pas mal d'euro pour m'offrir le vrai endless summer....un trip sous les tropiques en plein hiver :-) Merci Webcam HD graçe a ces économies et ces voyages, j'ai decouvert un surf respectueux au line up. Qu'il est agréable de partager de tels moments !!! À quoi bon vouloir faire du protectionnisme apprennons plutôt la pratique dans la discipline et la joie. Aller salut Gibus et bon surf !
Répondre
Renard - le 12/10/2012 à 23:02
À toutes et à tous, bien qu'il y est des webcam sur les spots, cela ne suffit pas pour faire une bonne session, c'est un outil de plus pour se donner une tendance sur les conditions. Cela n'enlève en rien au fait qu'il faille combiner tous les éléments vent, marée, houle, pour trouver le bon spot, au bon moment, pour un bon surf ! Cela fait 25 ans que je surfe quasiment tous les jours et ce peu importe les conditions, les webcams ne m'ont rien apporter de plus qu'une nouvelle tendance en plus des prévisions. Bonne chance à tout le monde pour trouver la bonne vague ces prochains jours, ça rentre sur la côte atlantique. Et même si c'est parfait ce ne n'est pas dit une fois à l'eau que vous surferez la bombe du jour... Bon surf !
Répondre
Marc - le 13/10/2012 à 06:30
D'accords avec Gibus ....! à Capbreton c'est déjà à sec et le pire reste à venir ...adieu nos rêves ..!
Répondre
Oliver - le 13/10/2012 à 06:42
Je pense que factuellement ce webcams n'apportent rien d'exploitable pour les vrais conditions de surf. En plus, ça enlève une partie du mystère de notre sport. Après je peux comprendre que quelqu'un qui habite loin de la mer peut y voir une utilité.
Mon avis final: Enlèvez ces tas de ferraille de nos plages !
Répondre
jules - le 13/10/2012 à 09:25
Vous pensez réellement que vous participer au réchauffement climatique avec vos 50Km ds la journée !! si ç'est pas vous, ça sera un vol airbus, une central nucleaire qui fera le boulot.On est pas à la station de ski !! c'est devenu infernal toutes ces webcams, y en a partout sauf à la digue de Boucau ! pourquoi ?
Répondre
clo - le 13/10/2012 à 10:35
ça c'est de l'édito,merci renard pour ton oeil avisé et surtout réaliste.
Répondre
Stéphane - le 13/10/2012 à 11:58
Les webcams, c'est bon pour ceux qui vivent pres de l'eau. Car ceux qui habitent loin, entre le moment où ils regarderont la vidéo et le moment où ils arriveront à l'eau apres plusieurs kilometres, la marée pourra etre passée.
Les sites de prévisions, dont je suis un fervent utilisateur, doivent certainement eux apporter plus de mal que les webcams. Quand je dis "mal", c'est une façon de parler du monde à l'eau.
Personnellement , je ne regarde jamais jamais jamais jamais les webcams mais je regarde plusieurs fois par jour les prévisions. Je surfe en principe toujours en petit comité ou isolé (ahhhhh la cote atlantique, que tu es grande et généreuse (rien qu'en disant ça, j'ai l'impression de trahir le surf)).
Je suis pour la magie du surf, chercher son banc de sable, loin de toutes les webcams et des guignols.
La société et la société du surf a changé. Je comprends vraiment ceux qui critiquent tout ça. Mais c'est comme ça.
Je pense que pour la magie du surf (car il s'agit bien de quelque chose de spécial... qui nous prends aux tripes, qui nous lie avec l'océan et la nature....), ça serait bien qu'il y est moins de modernité. Mais c'est comme ça...
Le surf c'est vraiment spécial.... je comprends qu'un sens du territoire se créé dans l'esprit des surfers... ça me le fait aussi ... c'est vraiment un style de vie...normal que certains veuillent le proteger.
Le partage c'est bien... Mais tout ne se partage pas pareil.... (ou bien partager vos copines;))
Répondre
jeanluckossard - le 13/10/2012 à 13:28
cam ou pas cam les spots sont de plus en plus peuplés,et je pense que c'est un bon outil pour se rendre compte de l'état du spot,surtout par grosse houle,après pour moi cela reste un moyen d'info tout comme les sites méteo surf ,mais avec l'avantage du live
Répondre
guy - le 13/10/2012 à 22:12
d'où mr Kepa Roux , vous permettez-vous de m'apostropher en me tutoyant?
Ok Anglet, ça fait plus que 15km...
Répondre
brittanischer surferr - le 14/10/2012 à 00:32
Pour moi, les cams sont inutiles du moment qu'existe des sites de prévisions de houle et de vent comme windguru, prévisurf, magicseaweed etc etc. Ce sont des informations très facile d'accès. Il suffit de s'y intéresser un minimum. Et ce léger effort témoigne d'un bon état d'esprit, selon moi.

Mais dans une société où tout est de plus en plus facile d'accès, les webcams sur les spots sont dans la logique des choses. Après qu'on adhère ou pas, c'est une question de point de vue. Moi j'adhère pas.
Répondre
brittanischer surferr - le 14/10/2012 à 08:16
50 km + 50 km + ... oui, les déplacements particuliers en voiture sont l'unes des causes majeures du réchauffement climatique.

Tandis qu'une centrale nucléaire, ça rejette très peu de CO2 (de manière indirecte) par rapport à l'énergie produite (autant qu'une éolienne). Le problème c'est les déchets nucléaires.

Renseigne toi un minimum !
Répondre
SURF IS DEAD - le 14/10/2012 à 13:03
La dimention 'découverte' de notre activité existe toujours, mais il faut aller chercher encore plus loin. Il est désormais difficile d'avoir l'impression de vivre quelque chose de spécial en allant surfer tôt le matin a Capbreton ou Ghetary.
Le sentiment d'évasion que pouvait procurer une session sur les spots aujourd'hui surpeuplés s'est changé pour beaucoup en frustration.
En revanche, pour certains surfers et pour les nouvelles générations, le surf n'est plus perçu comme un rapport à une houle, une ambiance, une spot. Le surf devient un sport, qui plus est populaire, et ce qui importe est la performance de la figure.
La comparaison d'une vidéo de surf d'il y a 15 ans avec un édit actuel permet de se rendre compte d'une évolution radicale. Avant, les films montraient les surfers faire le take-off, glisser sur une longue distance en exécutant plusieurs maneouvres. Aujourd'hui, les vagues sont coupées pour ne montrer que le moment de la maneouvre acrobatique. LE SURF N EST PRESQUE PLUS UN SPOT DE GLISSE. Cette vision du sport permet de comprendre comment les nouvelles générations s'agglutinent sur des spots: ils n'ont besoin que de quelques metres de vague pour éxécuter leur fugure. Les surfers ne se soucient plus de s'assoir au pic et suivre la vague jusqu'au bout. La relation avec l'océen n'est plus la même. On s'assoit en fonction du monde et non pas du spot. Le surf est devenu skate aquatique.
Alors accrochons les grandes planches au plafond, prennons des 5'8 et allons "rentrer" des "blow tails" et "replaquer" du " air-reverse indie grab" !!!
Répondre
Marc - le 15/10/2012 à 06:42
En plus de la cam , tu les vois arriver ,ils ont tous le portable à la main pour rameuter les copains ..grrrrrrr...!!!!alors qu'avant tu plantais au fond de ton jardin un bambou avec un fanion pour voir l'orientation du vent ou tu avais repéré un arbre à coté de chez toi pour la même chose .La veille tu regardais le ciel ,en fonction de sa couleur tu pouvais deviner l'orientation du vent .Même la nuit ,(si tu te levais )tu épiais le moindre mouvement ...(rire) .On savait qu'à la pleine il y avait toujours plus de taille lune et quand tu étais riche (rire) tu téléphonais à météo France qui te coûté la peau des fesses .Bref ,pour dire que le surf était toute une démarche initiatique et que les sessions on les méritait...dame nature nous récompensez ..c'était le surf avec le spirit qui a complètement disparu ....!!!Mais bon ,maintenant c'est un sport qui a été bien récupéré par businness et qui a tué le surf ..voilà pour ma vision ,certes amère....de ce qu'on appelait le surf .
Répondre
Carbone14 - le 16/10/2012 à 20:31
Ben dis donc, je ne me doutais pas que surf session était devenu un refuge pour soixante huitards aigris qui pleurent sur un passé révolu celui où ils étaient les seuls a pouvoir profiter du Line up entre potes avec leurs blondes admiratives le observants bien au chaud dans la 2 chevaux garée sur le parking ou pour les plus chanceux cites pas renards depuis la terrasse de leur villa surplombant guethay...Ce monde nouveau plein de vilaines web cams qui émerge, cher gibus, n'est autre que celui que vous avez activement contribué à créer en nourrissant nos rêves dans les pages de surf session! Et oui! Nous sommes tous vos enfants cher gibus, biberones a coups de vagues glassy sur papier glace. Vous avez trop promu le surf et son univers pour en décrier l'essort à présent, faut assumer!! D'accord, on va encore entendre un millième fois que le surf c'était mieux avant, mais le surf c'est surtout mieux PENDANT, et si une webcam me permet de scorer alors tant mieux, laissons les râleurs râler, et chopons des bombes pendant ce temps. dommage, monsieur gibus, que vous ne prôniez pas plutôt le sourire et la fraternité au Line up (que vous pratiquez si jovialement dans votre jardin privé de Parlementia, c'est bien connu) plutôt que d'essayer de tuer la bête tel docteur frankenstein horrifie devant le monstre qu'il a crée. Si ma mémoire est bonne, dans le roman, le monstre survit à son créateur...d'ici la bon surf à tous :)
Répondre
Articles relatifs
| 98 
27/11/2012 - Vous en pensez quoi?
Après le succès de la question de la semaine dernière, dites-nous à présent qui est selon vous le surfeur le m...
| 30 
24/10/2012 - Vous en pensez quoi?
La mesure des vagues a toujours été sujette à de larges débats. Qu'en est-il exactement ? Et vous, comment les...
| 14 
19/09/2012 - Vous en pensez quoi?
Depuis son apparition dans les 80's, le grip semble être devenu un accessoire aussi indispensable que des déri...
| 0 
09/04/2019 - Free Surf
Rien à voir avec celle de votre home spot. (S'il y en a une et quand elle fonctionne...)