CORONA OPEN J-BAY : Defay, Bourez et les favoris passent

World Tour - Le swell est arrivé, la course aux maillots jaunes est lancée !

Par - @surfsessionmag -
Kelly Slater / Photos WSL
Partager sur :   

Les conditions 
Après deux jours off, la compétition a repris dans des conditions un peu plus grosses que pour les journées d'ouvertures. Si les tubes légendaires n'étaient pas vraiment au rendez-vous, les séries à près de 2m qui déroulaient le long de la pointe avaient déjà de quoi faire baver surfeurs et spectateurs.


Histoire d'avancer plus vite, le troisième tour hommes a été plié en double-séries, ce qui a laissé le temps de lancer le  troisième tour femmes dans de bonnes conditions ensuite.

Les Français

Joan Duru avait les armes pour battre Owen Wright, et l'a prouvé en mettant plus de verticalité dans ses turns sur le meilleur score de la série. Mais de petites erreurs l'ont empêché d'aboutir une seconde vague qui aurait fait la différence. L'australien s'en sort bien pour un dixième de points...


Jérémy Florès a fait une mauvaise pioche en rencontrant le mec le plus chaud du moment. Deivid Silva vient de gagner le Ballito Pro en enchaînant 3-4 rollers backside sur chaque petite droite qu'il prenait, alors imaginez combien il peut en coller à J-Bay ! Florès s'est défendu en scorant la meilleure vague de la série, mais Silva n'arrête pas de mettre ses rollers tête en bas...


On passe au rayon bonnes nouvelles avec un Michel Bourez qui a un surf vraiment à part sur cette vague exceptionnelle. Ses frappes et ses carves sont tellement rapides qu'ils dépassent l'entendement à vitesse réelle. Il faut vraiment regarder les ralentis pour se rendre compte de toute la puissance qu'il met dans ses manoeuvres et des angles qu'il fait prendre à ses planches. Ça n'empêche pas que Ricardo Christie lui ait donné du fil a retordre avec un surf très fluide sur les plus grosses vagues de la série. Mais la "Grinta" de Michel a fait la différence aujourd'hui !


Si Johanne Defay est plutôt réputée pour son surf backside forgé sur les gauches de St-Leu, elle a encore montré qu'elle n'avait aucune faille dans son game en claquant un total à 16 dans les droites sud-africaines. La pauvre Tatiana Weston-Webb en était réduite à chasser une vague à 10 à la fin de leur série...



Les gagnants


On se doutait qu'après l'annonce du forfait de John John Florence, la course au titre allait vite se réchauffer. Effectivement, Andino, Toledo, Smith, Igarashi, Ferreira, Slater et Medina ont répondu présent en dominant souvent largement leurs adversaires du jour.



Jordy Smith a gagné sa série avec un total de 15 points... Plus 3 points de suture requis après avoir pris sa planche en pleine tête. Comme quoi on peut être le hot local de l'épreuve et finir à l'infirmerie. Pas d'inquiétude néanmoins, il pourra bien reprendre la compétition..

Le "bon coté" de Jordy Smith


Kanoa Igarashi  a pèté le high-score du jour (17,53) pour contrer les carves de Frederico Morais. C'est impressionnant de voir à quelle vitesse le japonais d'Huntington est passé du statut de bon surfeur de WQS à celui de cador du WCT.


Kelly Slater avait sans doute un petit compte à régler avec Caio Ibelli, qui avait laissé entendre qu'il méritait plus la wildcard pour blessure qu'un champion du monde vieillissant et abusant de son statut... Pour leur deuxième confrontation de l'année, le King a repris sa couronne. Il s'était fait sortir par le brésilien à Margaret River, donc vivement la belle !

Les gagnantes 

Steph Gilmore et J-Bay sont toujours un couple de rêve. N'empêche que Silvana Lima tenait le meilleur score pendant une bonne partie de la série, et qu'il a fallu une nouvelle démonstration de fluidité par l'australienne pour valider son billet pour la suite.


Les deux filles qui la devancent de peu au classement mondial, Moore et Fizgibbons sont aussi passé aujourd'hui, donc la course au maillot jaune ne fait que commencer !



Coté backside, Caroline Marks a fait des étincelles. Pendant que Paige Hareb peinait a sortir un score décent, la jeune américaine brillait sur deux vagues excellentes (8 et 8,67).




Les perdants 

On croyait Julian Wilson sorti de sa mauvaise passe du début de saison, le voilà à nouveau éliminé au troisième tour. Et cette fois c'est Zeke Lau qui profite de son faux pas.


Finaliste ici l'an dernier, Wade Carmichael a pris un gros coup d'arrêt face à Sebastian Zietz. L'hawaïen a décroché un 9 sur sa première vague, et Jésus ne s'en est jamais remis !


La vague du jour

C'est un des rares tubes de la journée. Sebastian Zietz ne l'a pas raté, et a envoyé 4-5 turns derrière pour le célébrer !


         
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
Il y a 10 jours - World Tour
Le jeune tahitien vient remplacer Mikey Wright toujours blessé au dos.
| 0 
31/07 - World Tour
Si cette rumeur se confirme, cette étape viendrait (probablement) remplacer l'épreuve de Keramas.
| 0 
23/07 - World Tour
Début de compétition canon pour nous, avant de nous effondrer après les jours off...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 4 
Webber Reefs veut nous débarrasser ...
Ces récifs artificiels promettent de transformer les plages fermantes en spots parfaits.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.