Fantasy League : les choix de la rédac' pour le Freshwater Pro

World Tour - Des évidences et quelques surprises... Plus que quelques heures avant notre étape favorite !

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Plus que quelques heures avant notre étape favorite ! Celle que nous avions cochée depuis le début d'année sur notre calendrier. Celle pour laquelle nous avons refusé dîners, sessions et autres soirées arrosées. Celle pour laquelle nous ne serons joignable sous aucun prétexte : le Freshwater Pro. Plus communément appelée l'étape de Kelly. Chez Kelly pardon. 

Malheureusement, après l'étape à Teahupoo, nous sommes retombés dans nos travers sur Fantasy League en pointant à une terrible 268e place sur 535...

Peut-être avons nous été trop chauvins. Peut-être avons nous un peu abusé des bières au moment de faire notre sélection. Quoi qu'il en soit, à l'image de notre compagnon d'infortune Julian Wilson, nous avons dit à Tahiti adieu au titre mondial. Ne nous reste plus qu'à terminer la tête haute. Et ça tombe bien, voilà notre étape préférée qui se profile à l'horizon. Hâte de sortir demain et vendredi soir le pop corn. Sauf si la fatigue (et probablement l'ennuie) nous emportent avant. 

Le chrono à tube est de retour !!

Un point sur les prévisions

Non, c'est une blague. Glassy toute la journée. 

Notre sélection

Hommes


Griffin Colapinto

Ok il pointe à la 26e place du classement. Ok il a été blessé cette année. Mais honnêtement, sur ce genre d'event, Griffin a plus que toutes ses chances. Se caler dans un barrel pendant 7,8,9 ou 12 secondes, Griffin sait faire. Ils savent tous le faire. Par contre, aller chercher (et replaquer) un air les jambes qui brûlent après avoir enchaîné  plusieurs manœuvres sur la vague, ça, ils ne seront pas beaucoup à y arriver. Même s'ils seront beaucoup à le tenter.

Dans les airs, Griffin est une valeur sûre. Sans compter qu'il a surfé au Ranch cette année bien plus que la majorité des autres surfeurs du CT. Le Californien nous rapportera des points c'est certain. 

Yago Dora

C'est un peu le même profil que Griffin si ce n'est qu'il est goofy et non regular (peu importe ici me diriez-vous). Situé une place derrière l'Américain au classement (27e), Yago est abonné cette saison aux 17e place. Mais un peu comme Griffin, il est très à l'aise dans les airs, et serait bien inspiré d'aller chercher sur cette étape qui lui correspond, les points qui lui manquent pour se qualifier.

On ne mise pas forcément sur lui pour la gagne, mais une place dans les 5 premiers est un objectif largement à sa portée. 



Kelly Slater

A-t-on vraiment besoin de justifier la présence du King dans notre sélection ? Il est chez lui et connaît la vague mieux que personne pour l'avoir surfé juste le mois dernier, plus de fois que tous les autres surfeurs du CT. C'est l'événement qu'il ne peut pas rater, même si nous ne misons pas sur lui pour la victoire finale. Voir Kelly triompher ici serait... suspicieux ?

En tous cas, il sera dans le dernier carré. Et objectivement, le King a encore les cannes pour flamber. 


Gabriel Medina

C'est le tenant du titre. Il est ici comme chez lui. 4e mondial, Gabriel Medina aborde la partie du Tour qu'il préfère. C'est le moment de l'année où le Brésilien appuie sur l'accélérateur. S'il souhaite garder ses chances d'aller décrocher un 3e titre mondial, il ne peut pas se rater. Il est plus à l'aise que Filipe à Hossegor et à Hawaii.

S'il ne se laisse pas trop distancer ici (et il y a peu de chances que ça arrive), Medina pourrait bien faire un grand pas vers un nouveau podium si ce n'est plus en fin d'année. Pas besoin de vanter ses qualités. Derrière Kelly, c'est le King de l'étape. Qu'on le veuille ou non. 



Julian Wilson

On vous a prévenu, on ne le lâchera pas. Nous étions les premiers en début d'année à miser sur lui pour jouer le titre final... On s'est trompé mais notre affection et notre attachement pour l'Australien restent indéfectibles. S'il tombe, nous tomberons avec lui. Nos destins sont liés. Lui comme nous n'a plus rien à gagner cette année. Quoi que...

Si le titre (et le podium) semble joué, Julian a comme objectif de terminer dans le Top 10 et devant Ryan Callinan et Wade Carmichael pour s'assurer une place aux jeux Olympiques de Tokyo l'été prochain. Il doit terminer dans les deux meilleurs australiens du Top 10. Owen Wright réalise une meilleure saison que lui, attention à Callinan et Carmichael. La saison pourrait être difficile jusqu'au bout... Mais nous croyons en lui. Avec l'expérience, Julian fera le job. Il n'est pas en roue libre. 



Jack Freestone

Lui aussi nous a entraîné dans sa chute... Si nous sommes aussi loin dans le classement, c'est que nous avons trop souvent misé sur l'Australien. Mais nous restons persuadé qu'il saura claquer une perf' avant la fin de la saison. C'est écrit quelque part. Et quel meilleur endroit que cette étape pour y arriver. Très à l'aise dans les airs et dans les barrels, Jack n'aura pas de mal à briller.

Il sera sans aucun doute plus compétitif et dangereux en piscine qu'en milieu naturel, un endroit où ses lacunes se verront un peu moins. Vous verrez, il sera dans le dernier carré. 



Caio Ibelli

Non nous ne l'avons pas choisi que parce qu'il est Brésilien. 18e au classement, Caio est très à l'aise dans les airs et reste sur une belle 5e place obtenue à Tahiti. Il est dans le rythme et apprécie particulièrement ce type de vague. Explosif et léger, il saura relancer sur la dernière partie de la vague pour s'envoler, là où d'autres accuseront un peu plus le coup. Bien plus qu'une simple wildcard.



Filipe Toledo

Là aussi nous n'avons pas vraiment besoin de nous justifier. C'était lui, ou Italo. Honnêtement, entre lui, Italo Ferreira et Medina, autant lancer une pièce pour savoir qui brillera. Les 3 sont des monstres en piscine. Les 3 peuvent largement remporter cette épreuve. Mais nous ne pouvions en choisir que 2 sur les 3. Nous avons donné la faveur de nos pronostiques à Filipe Toledo, finaliste l'année dernière, numéro 1 du classement général, et qui sait qu'il doit engranger un max de points avant les 3 dernières épreuves en France, au Portugal et à Hawaii.



Italo, lui, accusera (peut-être) le coup des Mondiaux ISA. C'est vraiment la seule excuse que nous avons trouvé pour ne pas le sélectionner...



Femmes


Lakey Peterson

On prend les mêmes et on recommence. Parmi les 4 filles que nous avons choisi, 3 ont terminé dans les 4 premières. Lakey était 1/2 finaliste l'an passé. C'est l'une des rares à pouvoir reclaquer un air si besoin, ce qui est très important sur ce type de compet'. 4e mondiale, Lakey termine la saison bien mieux qu'elle ne l'a commencé avec notamment une 2e place à J-Bay et une victoire à Margaret. Elle peut venir titiller le podium si ce n'est plus. Une valeur sûre. 



Steph Gilmore

Queen Gilmore est au surf féminin ce que Slater est au surf masculin. C'est la reine. Finaliste l'année dernière, Steph Gilmore serait bien inspirée de prendre sa revanche sur Carissa cette année pour tenter d'aller décrocher une 8e couronne. 3e mondial, c'est le moment. Très à l'aise sur tout type de vague, Steph saura régaler les spectateurs par ses courbes gracieuse et ses trajectoires magnifiques.



Caroline Marks

Ok, pas besoin de rappeler que c'est la plus jeune surfeuse à avoir intégrer le CT à l'âge de 16 ans. Mais Caroline Marks, après une première saison l'année dernière réussie, continue sur sa lancée qui doit la mener dans les prochaines années, à un titre de championne du monde. Surfeuse puissante et au surf intelligent, Caroline avait terminé 3e l'année dernière, soit sa meilleure perf' de l'année. C'est certain qu'elle sera encore au rendez-vous. 5e mondiale pour l'instant, elle peut viser le podium et plus. 



Coco Ho

C'est clairement notre chouchou et notre petit pari sur cette étape. Bien remise de sa blessure, Coco va pouvoir s'appuyer sur l'expérience enregistrée lors du Stab High, compétition d'aérials organisée il y a quelques mois à Waco. Compétition lors de laquelle Coco s'était blessée en tentant un air. L'Hawaïenne sera certainement la plus à même de s'envoler sur la vague de Kelly.

Sa vidéo d'entraînement ne vient que confirmer ce que nous pensions... Coco est prête ! Attention à elle. Elle a en plus besoin de points pour repasser au-dessus de la barre symbolique de qualification (actuellement 14e). 



Fantasy League

Pas encore inscrit ? Il n'est pas trop tard pour nous rejoindre ! 

1) Créez un compte WSL (ça prend 20 secondes et c'est gratuit)

2) Cliquez sur les liens ci-dessous, rejoignez la league et insérez le code. On paye notre tournée aux vainqueurs !

League Homme :

Lien league homme
Nom : Surf Session Magazine
Code : Quivagagner?

League Femme :

Lien league femme
Nom : Surf Session Magazine
Code : Quivagagner?

                                      
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
16/10/2019 - World Tour
Joan Duru sera-t-il remis de la victoire de Jérémy ? Nous pensons que oui. Léo Fioravanti aussi.
| 0 
02/10/2019 - World Tour
Après l'étape la moins passionnante du Tour (à notre humble goût) place à la plus excitante !
| 0 
23/09/2019 - World Tour
De notre côté, on aborde la fin de saison en roue libre...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 0 
Et pendant ce temps, les vagues vie...
On a regroupé les images de line-ups vides en France et dans le monde. C'est beau mais ça pique un peu !
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.