Kelly Slater, volant et... volé ?

World Tour - La victoire de Mick Fanning la semaine dernière face à Kelly Slater en finale du Rip Curl Pro Bell's Beach a relancé le débat sur le jugement ASP.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Nombre de fans, d'observateurs et de surfeurs du World Tour ont exprimé, ces derniers jours sur la "toile", leur incompréhension suite à la victoire de Mick Fanning sur Kelly Slater en finale du Rip Curl Pro Bells Beach. Cibles de ce mécontentement : les juges de l'Association des surfeurs professionnels (ASP), brocardés pour avoir, de l'avis des frondeurs, sous-noté durant cette finale l'Américain, favorisant ainsi le succès de l'Australien. Autant le dire, l'impressionnant envol de Kelly Slater sur son chef d'oeuvre de 360 (photo) aurait, à nos yeux, mérité à lui seul de couronner le vainqueur 2012 de Bells. Mais, la règle, immuable, veut que les surfeurs soient jugés sur leurs deux meilleures vagues de la série et sur une panoplie élargie de manoeuvres. Avec deux top notes à 9,70 et 9,10 pour un total de 18,80, Mick Fanning a devancé in fine Kelly Slater, l'undécuple champion du monde n'ayant pu ajouter "qu'un" 8,07 à son 10 parfait (18,07).

Entre les arabesques de Slater et les carves puissants de Fanning, le coeur des juges n'a donc pas balancé longtemps avant de pencher en faveur du second. Sur sa top note controversée (9,70), obtenue quatre minutes après le 10 du King, l'Australien chute pourtant en toute fin de vague sur une vaine tentative d'aerial. En prenant le "problème" à l'envers, est-ce à dire que sans cette faute, les juges auraient octroyé la note parfaite au White Lightning ? En suivant cette logique, il n'aurait pu en être autrement. On se serait alors retrouvé avec la note maximale au compteur des deux surfeurs, mais glanée de manières diamétralement opposées par un Fanning et un Slater aux styles tellement différents qu'il en devient compliqué de juger sans comparer.

Alors, sur-noté Mick Fanning, comme semble le penser la majorité ? Sous-noté Kelly Slater, lui que l'on a souvent taxé ces dernières années de favoritisme de la part des juges ASP ? Un débat sans fin qui s'ajoute aux récriminations (pour le coup justifiées) de Jérémy Florès sur son blog, suite à sa demi-finale saccagée face à Slater, et John John Florence, Matt Wilkinson ou encore Kolohe Andino sur Twitter, auxquelles on opposera que des sports comme le surf ou le patinage artistique, basés à la fois sur la performance et le jugement, ne peuvent pas faire autrement que de s'accommoder d'une part indéfinissable de subjectivité. Ce qui n'interdit pas, bien évidemment, la compétence et l'impartialité.

Un sentiment sagement résumé, quelques heures après sa finale perdue face à Fanning, par Kelly Slater, himself : "Juger, c'est une opinion et une perception. Et non avoir tort ou avoir raison. Ça a été le meilleur aerial de mes 40 ans ! Mais Mick (Fanning) a réussi de p...... de carves !" Voilà, tout est dit.

Le 10 de Kelly Slater en finale du Rip Curl Pro Bells Beach :



Vincent Martin

Plus d'infos sur le World Tour sur Planète Surf

Partager sur :   
COMMENTAIRES (17)
MPhD - le 10/04/2012 à 16:42
Comme déjà exprimé, la vague de Slater aurait mérité un 11, comparativement aux autres vagues mais les juges sont bloqués à 10 ! Ils ont simplement trop bien noté la première vague de la série, qui sert d'étalonnage. Pouvez-t-il imaginer ce qu’allait faire Slater ... pas sûr
Répondre
paul ciño - le 10/04/2012 à 16:51
perso, je trouve que Kelly mérite la victoire son surf est, je trouve, plus fini plus stylé que celui de Mick . Question de gout aussi..Son 8 en comparaison aux perf de faning devrait plutot scoré dans les 9. Mais bon, c'est comme ça tant que les critères restent aussi flous il est bien difficile de dire si les notes sont justes ou pas.
Cependant le récit de JF concernant l'aide du jet peut laisser bien penser que c'est le bordel dans l'orga de l'ASP et que si il n'y a pas de règle claire pour des choses aussi simples..alors qu'en est il de la notation?
Répondre
rai - le 10/04/2012 à 17:28
Personellement je n'ai jamais été un fan du "nouveau" scoring sur 2 notes. Il faudrait peut-etre revenir aux 3 meilleures comme dans le passé, voire les 4 meilleures. Cela n'enlèverait pas la subjectivité des juges mais limiterait les coups de pokers...
Répondre
Nicos33 - le 10/04/2012 à 19:50
Surnoté, sousnoté ... vaste débat. Je suis fan de Kelly SLATER, mais il faut avouer aussi que parfois j'ai trouvé certaines de ses vagues surnotées, mais tout ceci est subjectif.
Répondre
noodle - le 10/04/2012 à 21:25
Un australien sponsorisé par Rip Curl aurait été favorisé pour gagner une compet australienne sponsorisée par Rip Curl. Vraiment, quelle surprise !
Répondre
Tom - le 10/04/2012 à 23:22
c'est vrai que c'est étonnant!
Répondre
bougnette - le 11/04/2012 à 09:53
la seule solution serait qu'un aerial aussi beau et haut soit il, ne soit note au maximum 8.50 s'il est tout seul car le 10 ne permet plus aux juges d'avoir des reperes et ainsi de juger librement...medina en france en 2011 avait deja eu ce pb, flores a tahiti2011 aussi mais les juges s'en etait bien sorti...et sur la gold coast pour flores aussi en 2010 ou 2009??? donc 8.5 maxi pour une seule manoeuvre bien lachée...
c'est une idee...
Répondre
rai - le 11/04/2012 à 10:41
C'est une très bonne idée... parce qu'à la fin la note parfaite devrait pouvoir récompenser le meilleur enchainement de manoeuvres sur la meilleure vague et donc le score total la somme des meilleures vagues... Or la vague parfaite sur une seule manoeuvre (si on applique toutefois ce principe) devient un peu limitant...
Répondre
rai - le 11/04/2012 à 10:44
Après, le truc, c'est de ne pas tomber dans la philosophie du patinage artistique... un triple axel = un tube, donc une note technique avec un coef et ensuite une impression générale de l'exécution... Pas facile..
Répondre
ALex - le 11/04/2012 à 13:02
Rai, comme le disait noodle, on est pas au patinage artistique, ce n'est pas l'accumulation de manoeuvres qui compte en surf.
Sinon dans ce cas là, on ne mettrait plus de 10 pour les tubes sans cut back ou ryentri à la sortie ?

Il faut juste noté ce que le mec fait de la vague. Tous les airs ne valent pas 10.
On doit prendre également en considération le type de vague : A pipe on va pas chercher à faire des airs. De même, sur une longue vague qui ouvre avec un mur parfait, un air unique ne devrait pas scorer.

Après chacun sa sensibilité mais moi perso, j'espère bien plus dans un contest voir Jordy Smith, Wilko... passer un Rodéo flip pour sortir d'une situation de combo qu'observer Jérémy flores ou kieren perrow me sortir 10 fois le même roller balayette sur la même vague.
Si on commence à limiter les points pour les airs alors on va retomber dans le surf des années 90 où personne ne prendra le risque d'en faire.
Répondre
ALex - le 11/04/2012 à 13:03
Petite erreur dans mon post : Je voulais dire "bougnette comme le disait rai" et non "rai comme le disait noodle"
Répondre
rai - le 11/04/2012 à 18:48
;-)
Yes!!! on veut du flow et de l'engagement :-)
D'ailleurs, sur sa meilleure vague Fanning semble snowboarder qui descend à Mach 2 dans un couloir... à la fin : belle finale...
Répondre
nico - le 12/04/2012 à 07:38
Jeremy flores avait déjà averti une année que l'on ne demandait pas à des compétiteurs (de surcroit australiens) si il fallait choisir plutôt Winkipop ou Bells avant le démarrage de l'épreuve, que les juges choisissent entre eux certes,après demander aux favoris des spots c'est limite.... les jugements fonctionnent parfois de la même façon et les notes ne dépendent pas toujours de la prestation des surfeurs,la video pourrait peut être aider à juger moins instinctivement,moins rapidement.
Répondre
World Company - le 13/04/2012 à 20:02
Très bon papier. Effectivement la victoire de Fanning n'était pas une évidence mais en matant plusieurs fois le heat analyser, on comprend que les juges aient pu donner la victoire à l'australien. Même si sur sa vague à 9.7 il ne valide pas sa dernière manœuvre (dans un shore-break pas énorme), les turns qu'il a balancés étaient exceptionnels. Et on on peut penser comme tu l'écris qu'un 10 aurait couronné cette vague si le air avait été rentré.Donc KS pas volé. En revanche Florès clairement volé, et je trouve assez injustes ceux qui s'acharnent sur Jérémy, en écrivant (pas) ici ou là qu'il devrait "être bien content d'être arrivé en demi". L'interférence n'existait pas et apparemment KS le pense aussi. Florès revient de blessure, il doit se ménager. Un grand champion gère sa carrière sur le long terme : envoyer des gros airs dans le shore-break n'est pas le meilleur moyen de parachever sa convalescence. Donc bravo Mimi, arrivé à ce stade de la compète sans air face à de tels surfers veut bien dire que ton surf a quelque chose d'unique, une technique à toi, ta patte. Non à l'uniformité des styles. Certains voudraient que tous les gars du WT surfe de la même façon... Florès n'est pas là par hasard, il est l'un des surfers les plus remarquables du WT, l'un des plus élégant dans son surf.
Répondre
fanf - le 15/04/2012 à 14:51
C sur il s'est fait voler.
De la a dire qu'il est un des surfers les plus remarquables du WT, l’un des plus élégant dans son surf pas d'accord. Courageux, engagé, excellent compétiteur et très bon tube rider ok, pour le style il est pas terrible a voir surfer, comparé a Julian wilson, Jordy smith ou Joel parkinson mais bon Barton Lynch a était Champion du monde avec un style basique. Wait and see
Répondre
World Company - le 16/04/2012 à 09:33
@Fanf : Jérémy n'est pas le surfer le plus puissant, c'est sûr mais il possède une technique à part, c'est indéniable. Regarde ses bras, sa gestuelle : c'est super stylé, ultra-propre, c'est ça la griffe JF. Regarde son stance aussi. Attendons que Jérémy récupère à 100% (il ne l'était pas à Bell's) et on verra que son surf s'est considérablement musclé ces derniers temps. Beaucoup de jeunes surfers confondent radicalité et style.Jérémy n'est pas le plus radical(en surf hot dog) en revanche je persiste et signe : il l'un des plus élégant, les plus beaux à voir surfer. Après, les goûts et les couleurs... On dirait parfois que certains voudraient que tous les surfers surfent de la même façon, uniformément. Perso, j'aime les variations d'approche, de style : aucun rapport entre un Bourez et un Florès, mais deux surfs avec des personnalités très affirmées, et incomparables.Bon surf à toutes et tous
Répondre
fanf - le 16/04/2012 à 21:46
Quand je regarde JF surfer je vois Travail plus Marketing en Grosse Lettre pas Génie.
Je vois gestuelle surfaite avec beaucoup de manière pour se donner c petit plus qui plait au juge (ou du moins essayé).
Enfin la c en le comparant avec Occy Curren Slater Potter Barry K et autre Andy Irons , Parko Taj Fanning Hobgood Smith Wilson Medina etc...
C a dire le top du top.
Pour nous pauvre surfer européens JF est vraiment trop fort. Cependant je trouve qu'il a trop souvent tendance a faire des histoires :genre les juges y veulent ça patati patata, c pas ma faute (Presque chaque année si on se souvient bien).
Qu'il nous fasse rêvé sur sa planche et la no problèmo. Après michel Bourrez lui il a la classe des surfers des iles. Plus souple qu'un poto et il dégage une vrai gentillesse qui dénote dans c milieu trop fashion kéké du surf pro ( et ça malgré une combi jaune pétard qui fait mal au yeux). Bref allez les bleus.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
04/04 - World Tour
Johanne Defay, elle, s'impose et valide son ticket pour le round 3.
| 0 
25/03 - World Tour
Avec un duel entre Français dès le 1er tour...
| 4 
19/12/2018 - World Tour
Caio Ibelli :"Kelly cette année a abusé".
| 0 
14/12/2018 - World Tour
Julian Wilson rejoint aussi le 3e tour. Pas Filipe Toledo qui doit passer par les repêchages.