Le Volcom Fiji Pro se met à table à Restaurants

World Tour - Les round trois et quatre ont été menés à leur terme dans les tubes de 2 mètres parfaits du spot de repli fijien.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Après une journée insensée marquée par deux heats d'anthologie et une session free surf qui a déjà fait quatre fois le tour du globe, il fallait reprendre ses esprits. Revenir à des proportions plus envisageables. Quoi de mieux pour ça qu'un festival de barrels sur le spot de repli de Restaurants ? Cette nuit, dans des vagues de près de deux mètres se brisant sur un reef à fleur d'eau, les surfeurs du Top 32 ont définitivement lancé les hostilités et annoncé la couleur : Le roi de l'atoll fijien sera l'artiste le plus longuement engagé au creux du tube.

Trois barrels et trois turns par vague, voilà à quoi ressemblait le ticket gagnant cette nuit sur la gauche de Restaurants. A ce petit jeu, quelques noms auront brillamment pris de la hauteur sur les autres. Le premier d'entre eux, par dessus tout, résonne désormais systématiquement lorsque l'on parle d'une gauche de reef tubulaire : John John Florence. Auteur d'une performance extraordinaire lors des rounds trois et quatre de ce Fiji Pro, l'Hawaiien aura une nouvelle fois affiché un sens du tube hors norme, prenant ses quartiers avec aisance dans des tubes interminables jusqu'à obtenir un 10 parfait. Le jeune rookie, ahurissant dans les conditions dantesques de la session free surf d'hier, ne cesse pas d'impressionner dans ce genre de vagues, méritant même parfois la comparaisons élogieuse avec un certains Andy Irons, qui restera à jamais le maître sublime et incontesté des tubes fijiens. Au terme d'une journée mémorable, John John décrochera son billet pour les quarts de finale, bien décidé à surfer vers une seconde victoire consécutive sur le Tour qui le placerait dans une sérieuse position pour la couronne mondiale.

"Je suis toujours déconcerté par ces vagues," déclarait John John. "C'est le meilleur trip que j'ai fait dans ma vie et les vagues que nous avons eues font parties des meilleures que j'ai surfé jusqu'à maintenant. Hier, nous avons eu le Cloudbreak le plus gros et parfait possible, et aujourd'hui nous avons quatre tubes par vagues à Restaurants. C'est incroyable."

CJ Hobgood / ASP

Si le jeune Hawaiien aura impressionné hier, il n'aura pas été le seul à planer au-dessus du reste des compétiteurs. Dans ce genre de conditions, on pouvait bien entendu s'attendre à ce que Mr Kelly Slater prenne les devants de l'affiche. Il n'aura pas déçu. Auteur d'un heat extraordinaire lors du quatrième tour marqué par une vague parfaite qui signera le dernier 10 de la journée, le 'King' a lui aussi pris son billet pour les quarts avec une domination écrasante. A dix-huit ans à peine, Kelly était l'un des pionniers qui faisait parti des premiers trips lancés à la découverte des vagues parfaites de Fiji. Aujourd'hui, le maître en a quarante et semble bien décidé à montrer jusqu'au bout tout l'amour qu'il a cultivé pour cette vague ces vingt dernières années.

Avant que Kelly ne boucle le festival de 10 parfaits de la journée, c'est le goofy ancien Champion du Monde CJ Hobgood qui faisait des siennes à l'intérieur et au-dessus du tube de Tavarua. En plus de s'enfoncer dans une caverne interminable, CJ s'accordera l'audace d'aller plaquer un floater ahurissant au sommet de la montagne fijienne, avant de retomber avec légèreté à proximité du reef. Facile. L'Américain s'octroie un dix dans l'excitation générale mais chute face à Medina au quatrième round. Il devra donc se défaire d'Heitor Alves au round suivant pour avoir une chance d'intégrer le carré final, où John John, Kelly, Gabriel Medina et Adriano de Souza ont déjà pris leur place.

La seule déception cette nuit à Restaurants sera venue sans doute de l'élimination prématurée de Jeremy Flores. On attendait beaucoup du Français qui nous avait presque habitué à des performances réjouissantes sur ce genre de vague. Malheureusement, il y a des jours sans, et Jeremy en aura fait les frais au troisième round face à Heitor, au plus mauvais moment. L'aventure fijienne s'arrête donc là pour le Français mais devrait reprendre pour les repêchés du cinquième tour dans la soirée, avec au menu des tubes, des carves et une nouvelle fois de quoi rassasier nos appétits.

Plus de résultats, de photos et de vidéos sur le site du Volcom Fiji Pro.

Damien Hobgood / ASP

 

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 5 
19/08/2014 - World Tour
Du gros, des cartons, de la cueillette de corail et beaucoup d'engagement. Retour sur la première journée du B...
| 7 
12/06/2013 - World Tour
Le King remporte pour la deuxième année consécutive l'épreuve de Tavarua en signant notamment un 20/20 mémorab...
| 1 
11/06/2013 - World Tour
Malheureusement pour lui Jérémy Florès s'est fait pousser vers la sortie par le Sud-Africain Jordy Smith
| 0 
09/12/2012 - World Tour
Après une vingtaine d'années sur le Tour, l'Américain a perdu hier soir toutes chances de se requalifier en se...