Le Volcom Fiji Pro tient ses promesses

World Tour - Le premier tour de la compétition la plus attendue de l'année aura été intense et riche grâce à des tubes parfaits de plus de trois mètres.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Les retrouvailles auront été à la hauteur des espérances. Voilà quatre ans que le World Tour n'avait pas encré ses dérives sur le reef de Cloubreak. Quatre longues années qui ont semblé être une éternité, tant la perfection de cette vague ne souffrait aucune remise en question. Sans plus attendre, il fallait rompre cette injustice et mettre fin à une séparation qui n'avait pas lieu d'être. C'est désormais chose faite, et de la plus belle des manière. Cette nuit, au premier jour de la période d'attente du Volcom Fidji Pro, Cloudbreak aura montré l'un de ses plus beaux visages pour fêter la réconciliation. Dans des tubes solides de près de 3m, les meilleurs surfeurs de la planète auront pris un malin plaisir à mener le premier round à son terme, et à nous empêcher de dormir pour notre plus grand plaisir.

Pour une compétition aussi exceptionnelle et attendue que cette étape fidjienne, il fallait un premier tour d'une grande qualité. Ce fut le cas cette nuit à Tavarua. Les douze premiers rounds de cette quatrième épreuve de l'année auront été d'une rare intensité, offrant généreusement leur lot de surprises, de tubes profonds, de wipe-out et malheureusement de blessures.

La fronde de Mitch Coleborn

Première surprise de taille : la fronde magnifique de Mitch Coleborn. L'Australien, bluffant de désinvolture et de décontraction, aura fait le plus belle usage possible de sa wildcard, en obligeant Mr Kelly Slater à en passer par le second tour grâce à deux tubes ravageurs qui auront su séduire les juges. Le 'King', peut-être pas vraiment dans son assiette après avoir été malade la veille de ce premier tour, va même au passage se blesser au poignet avec sa board. Même les plus grands ont des jours sans, mais ne nous leurrons pas, l'undécuple Champion du Monde excelle lorsqu'il est dos au mur et le fils du premier surfeur fidjien, Isei Tokovu, en fera sans doute les frais au second tour.

Les notes auront plusieurs fois approché la perfection sur la gauche épique de Cloudbreak, sans jamais parvenir à toucher ce sacro-saint 10 tant convoité. A ce petit jeu, c'est le Français Jeremy Flores qui aura triomphé. Avec un tube superbe noté 9, 87 points, Jeremy signera la meilleur note de la journée en se qualifiant pour le troisième tour avec une maîtrise savoureuse qui aura ravivé les souvenirs d'une certaine épopée tahitienne.

Jeremy Flores / ASP

Parko la joue à l'aise

Du côté des têtes de série, peu de surprises, si ce n'est la performance peu convaincante de Taj Burrow, qui semble s'essouffler après un début d'année pourtant prometteur. A l'inverse, Parko aura quant à lui été magistrale et presque étonnamment trop à l'aise sur cette vague dantesque. Ses trajectoires parfaites auront fait écho à la qualité de la vague fidjienne, et donné raison au Tahitien Michel Bourez, peu convaincant à l'eau cette nuit, qui voyait en l'Australien il y a quelques jours l'homme à surveiller de près. Parko obtiendra donc son billet pour le troisième tour avec la manière, au même titre de Jordy Smith, Mick Fanning, Owen Wright et John John Florence.

Le second tour du Volcom Fidji Pro devrait être lancé ce soir vers 21h30 heure française dans des conditions qui devrait être similaires, et peut-être malheureusement sans la présence de Josh Kerr, victime lors de son premier heat d'une foulure sérieuse du deuxième degré à la cheville qui pourrait faire les affaires du doyen Tailor Knox. Quoi qu'il en soit une chose est sûre, il devrait y avoir à nouveau du spectacle du côté de Fidji dans les jours à venir.

Plus de résultats, de photos et de vidéos sur le site du Volcom Fidji Pro.

Retrouvez les étapes du World Tour en live sur la Chaîne TV MCS Extrême.



Partager sur :   
COMMENTAIRES (6)
paul cinho - le 03/06/2012 à 18:04
ça cest du surf! on voit qui passe ou non dans les vagues de fidji..petite deception pour Michel bourez qui normalement cartonne dans ses vagues mais au moins on peut se consoler avec Mr Medina qui vient de prouver que le surf dans des vagues world class n'est pas fait pour lui, il a meme tenter un air hahaha (en esperant un gros pipe master ou teahupo dailleurs hehe)les mecs qui dechirent vraiment ont enfin les vagues suffisantes pour nous le montrer
Bete de compet!!! ça vaut le coup de pas dormir!
Répondre
paul cinho - le 04/06/2012 à 00:47
Mince, medina vient de me faire mentir en scorant un perfect 10 des le debut de son heat..
cest le moment deteindre le webcast, michel est dansles choux medina va gagner son heat et julian et kelly sont deja passés!
Bonne nuit
Répondre
Seb - le 04/06/2012 à 05:51
Medina c'est un très bon surfer. J'adore les gens qui rigole des échecs des autres. Ça prouve leur médiocrité.
Répondre
paul cinho - le 04/06/2012 à 09:19
et qui a dit ça? hahah ça prouve ce que vous voulez que ça prouve. D'autant plus que sportivement parlant je suis pas certain d'avoir été á un niveau juste mediocre..
En plus, si, les echecs des surfeurs que jadmire membete vraiment, comme bourez hier! et vous mauriez vu devant le heat de dane a pipeline il y a 2 ans, jetais encore plus fou qun supporter de foot
j'aime juste pas le surf de medina(ok il est sur le ct et donc cest quil envoit quand meme),mais son style, ses airs toutes les 5 secondes, desole mais cest quand meme bien que depuis hier que vous pouvez me dire quil est bon dans les grosses vauges!
pupo, wilko, wilson,(pour ne parler que du r2) eux, de mon pont de vue, qui se basent sur dautres criteres que le votre, sont de meilleurs surfeurs, plus complets, avec plus de glisse, qui peuvent balancer un gros floater et surfer en rail to rail sur de petites conditions.
Jaime pas le surf de medina mais vraiment pas alors vous mempecherez tout de meme pas de le dire dautant plus que si vous vous fiez aux commentaires que je laisse de temps à autres sur ce site alors vous verrez qu a part ce mec la je vais bien et jadore bcp de surfeurs français et étrangers.
Répondre
fanf - le 04/06/2012 à 09:48
Medina 1er vague a 10 points
et hop,
Répondre
Bert - le 04/06/2012 à 13:13
Medina a 18 ans, autant dire qu'il a une sacrée marge de progression...Et si JJ Florence surfe depuis sa plus tendre enfance a Hawaii, Medina lui vient du Brésil...Pour autant, je trouve qu'il se débrouille plutôt bien dans des vagues à tubes ou dans le gros swell...Au Pipe, l'an dernier, il avait à peine une heure d'expérience...Une heure pour bien surfer le pipe, même pour un pro, ca fait peu...Au Portugal, il a sorti de jolis tubes, pas de quoi se moquer...Et pour l'avoir vu surfer à Maresias, dans du gros, je peux témoigner qu'il a du coeur! Alors oui, encore très jeune et en progression, mais plus que prometteur!
Répondre
Articles relatifs
| 0 
28/05/2013 - World Tour
La quatrième épreuve de la saison World Tour 2013 aura-t-elle droit aux mêmes conditions démentes que l'an der...
| 5 
08/06/2012 - World Tour
Les vagues dantesques de près de cinq mètres qui ont touché Cloudbreak cette nuit n'auront malheureusement per...
| 3 
04/06/2012 - World Tour
Le jeune Brésilien a obtenu le premier 10 parfait de la compétition en s'extirpant d'un tube d'une profondeur ...
| 2 
02/06/2012 - World Tour
L'épreuve la plus attendue de l'année devrait être lancée cette nuit dans des conditions qui s'annoncent parti...