Le zapping du Quik Pro

World Tour - Ça s'est (aussi) passé au Quik Pro Gold Coast : les insolites du webcast.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Merci le Heat Review des Quiksilver et Roxy Pro Gold Coast. Cet outil génial de replay des séries permet non seulement de repérer les vagues prises sur le timecode de la vidéo, mais désormais les à-côtés de la compétition sont aussi identifiés sur le heat review. Nous n'avons pas résisté à l'envie de remonter une sélection de 10 moments insolites en GIFs. Wipe-out, public zarbi et même animaux : c'est le Zapping du Quik Pro.

Poser la souris quelques secondes sur chaque vignette pour lancer l'animation.

#10 : Tout le monde descend !

Snapper Rocks s'est montré bien sucky cette année et quand on veut être plus à l'intérieur que son adversaire, il faut parfois se rapprocher dangereusement de la pointe rocheuse du spot. Trop gourmand, Julian Wilson en a fait les frais, scotché en haut de vague par l'ascenseur.

#9 : Le coup du parapluie

Visiblement l'Australien Brett Dorrington s'est cru en pleine expression session alors qu'il disputait les Moskova Trials. À moins qu'il n'espérait gratter quelques points avec une note artistique sur ce trick du parasol... En tout cas, ce ne l'a pas empêché de remporter les trials.

#8 : Tout le monde dit oui pour Stephanie

Le dispositif transmédia Crowd's Call inauguré sur cette épreuve a permis notamment d'organiser le Super Heat, une super série juste avant la finale dont les participants ont été choisis et jugés par les fans sur le web. C'est Stephanie Gilmore qui a mis la pâtée à Dane Reynolds, Craig Anderson, Jordy Smith et au champion du monde 1978 Rabbit Bartholomew, alors qu'elle surfait sur une réplique de single-fin de Mark Richards  !

#7 : Le grutier

Non, ce Monsieur n'est pas un père divorcé qui demande un droit de visite pour son fils, mais un des cameramen du Quik Pro qui vous a offert des vues “comme si vous y étiez” depuis la grue qui s'est baladée de Snapper Rock à Rainbow Bay pour terminer à Kirra. Une question demeure : mais comment faisait-il pour la pause-pipi ?

#6 : Les drôles de planches de Dane

Au concours de shape bizarres dans lequel se sont lancés Kelly Slater et Dane Reynolds, c'est ce dernier qui remporte le contest lors du Quik Pro. Comme le montre Peter Mel, ce tail à double winger de la board de Dane est aussi bizarre que le dessous de la planche. Dane a fait placer à la fois des plugs FCS et des Future Fins, avec autant de combos possibles. De même, il waxe sa planche jusqu'à la pointe du nose pour mieux contrôler les recovery dans ses moves aériens. Dane, quoi.

#5 : Battle Paddle

Aucun respect pour les anciens ! Cela s'est passé dans la 3e série du Round 4, Bede Durbidge et Kelly Slater se retrouvent tous deux au bord après avoir pris chacun une vague, et pour désigner la priorité sur le vague suivante, c'est au premier qui arrive au peak. D'où cette course effrénée entre les deux compétiteurs, qui dure bien plus longtemps que sur cet extrait en GIF. À 41 ans, Papy Kelly tient encore la forme.

#4 : Splash, le grand plongeon

Gégé de Splash n'a qu'à bien se tenir, ce cameraman aquatique est prêt à faire le plongeon pour ramener les meilleurs angles depuis le sled d'un jet-ski. Sauf que, vu le poids du caisson+caméra, il faut libérer ses deux mains pour tenir l'engin et on est jamais à l'abri d'une mousse vicieuse qui vient vous faucher, n'est-ce pas ?

#3 : FCS exclu

Son truc à lui, c'est de fouiller dans les locker rooms des compétiteurs quand ils n'y sont pas. Peter “la fouine” Mel nous dévoile ainsi sur la planche de Julian Wilson ce qui est probablement le prochain système de dérives FCS, baptisé Origin. Présenté à la Surf Expo à Orlando en janvier dernier, le système se rapproche de plus en plus d'une dérive glassée “à l'ancienne”, avec une base pleine. D'après Peter Mel toujours, cette “jupe” serait souple au touché. À suivre...

#2 : Flipper la flippe

Après plusieurs semaines de mauvais temps sur la Gold Coast, personne n'avait revu les dauphins, et, quand ils ont fait leur retour, ce fut l'occasion de se faire quelques flips avec Flipper : “shark alert !” Heureusement non, mais quand les dauphins se mettent frénétiquement à table, il y a de quoi se faire une bonne frayeur.

#1 : Pousse-mousse

Lors de l'épreuve du World Tour à J-Bay, Billabong met à disposition des jacuzzis pour que les compétiteurs s'échauffent ou se réchauffent. Quiksilver a décidé de faire plus fort en mettant à disposition une piscine à mousse à Snapper Rocks... Quoi ? On peut plus déconner ? OK, il s'agit juste de la ravine qui pénètre dans la pointe rocheuse de Snapper et stocke la mousse des vagues. Rabat-joie...

> Revoir la GIFle : les meilleurs moves de ces derniers mois décomposés en GIF

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
134  | 0 
23/04/2018 - World Tour
Après la Gold Coast, Bells Beach et Margaret, l'heure est au premier bilan.
388  | 1 
15/03/2018 - World Tour
À Kirra, les deux surfeurs signent une victoire de prestige !
390  | 0 
14/03/2018 - World Tour
Et la compétition pourrait bien déménager de Snapper à Kirra demain !
144  | 0 
13/03/2018 - World Tour
Tout comme le Français Joan Duru.