Parko remporte le Oakley Pro Bali, Michel Bourez deuxième !

World Tour - Résumé des phases finales à Keramas, qui relancent l'Australien dans la course au titre mondial. Mick Fanning reprend la tête du classement mondial.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Oakley Pro Bali, Keramas (Bali), épreuve World Tour 2013 #5, du 18 au 29 juin

Dernière minute : L'Australien Joel Parkinson a remporté cette nuit (heure française) la première édition du Oakley Pro Bali, en s'imposant en finale face au Tahitien Michel Bourez dans des vagues solides de 2m et plus sur Keramas.

Le Champion du monde en titre, en quête de bons résultats depuis sa 2ème place sur la Gold Coast en février dernier, aura éliminé successivement ses compatriotes Taj Burrow en quarts et Josh Kerr en demis pour se hisser en finale.

Même solide parcours pour Michel Bourez, l'homme en forme du contest (dixit Parko après la finale). Après avoir éliminé Gabriel Medina au R3 ainsi que Fred Pattachia et Adriano de Souza au R4, il s'offre le luxe de couper la route au double Champion du Monde Mick Fanning en quarts, avant de faire tomber le rookie Nat Young en demi-finales.

Seconde demi-finale de la saison pour le rookie Nat Young. Photo : WHS/ASP

La finale opposa donc Parko et Michel Bourez, deux surfeurs puissants pour qui la droite de Keramas offre un playground parfait pour exprimer leur talent. Un duel qui rappelait évidemment la demi-finale du Quik Pro Gold Coast en février, un duel qui avait alors tourné à l'avantage de l'Australien.

C'est le Tahitien qui ouvrit les scores dans les premières minutes avec un carve puissant dont il a le secret, suivi d'un solide off-the-lip, noté 6,50pts. Il faudra attendre plus de 20 minutes avant que Parko ne sorte à son tour un bon score, en l'occurrence un 6,03, suivi d'un 7,83 qui lui permet de repasser en tête dans la dernière minute du heat grâce à deux attaques verticales et un solide carve. Si la réponse de Michel Bourez dans les dernières secondes du heat - un petit tube suivi d'un solide reentrie - aura fait hurler la plage, elle n'aura pas permis de reprendre la tête sur l'Australien.

Et c'est Joel Parkinson, déjà auteur d'un des highlights de l'épreuve avec son 20/20 la veille au  round 5 (voir vidéo) qui sort donc victorieux de cette première édition du Oakley Pro Bali. L'épreuve aura au passage confirmé le potentiel de Keramas, et sa légitimité à faire partie intégrante du circuit World Tour.

Le line-up sauvage de Keramas. Moins parfait qu'il n'y parait pour ces phases finales - Photo Kirstin/ASP

Cette victoire propulse Parko de la 7ème à la 3ème place du classement général, le relançant dans la course au titre mondial. Michel Bourez signe lui aussi une bonne opération puisqu'il pointe désormais à la 8ème place du classsement.

La 5ème place de Mick Fanning sur l'épreuve lui permet de repasser en tête du classement avec 450pts d'avance sur Kelly Slater (9ème de l'épreuve). Après sa finale à Bell's Beach, le jeune Californien Nat Young, un des deux seuls goofies des phases finales balinaises avec C.J Hobgood, pointe à la 6ème place du classement général. 13ème de l'épreuve, Jeremy Flores pointe à la 14ème place.

>> Résultats et classement en bas de page



Prochaine étape, le Billabong Pro Tahiti,du 15 au 26 août.

Michel Bourez - Photo ASP/Kirstin

Résultats :

Fnale :

1 – Joel Parkinson (AUS) 13.86

2 – Michel Bourez (PYF) 12.67

Demi-finale :

SF 1: Joel Parkinson (AUS) 14.43 def. Josh Kerr (AUS) 5.33

SF 2: Michel Bourez (PYF) 15.50 def. Nat Young (USA) 14.97

Quarts de finale :

QF 1: Joel Parkinson (AUS) 13.17 def. Taj Burrow (AUS) 3.13

QF 2: Josh Kerr (AUS) 17.44 def. C.J. Hobgood (USA) 13.83

QF 3: Nat Young (USA) 17.03 def. Julian Wilson (AUS) 15.57

QF 4: Michel Bourez (PYF) 16.27 def. Mick Fanning (AUS) 12.50

Classement général ASP World Tour après le Oakley Pro Bali :

1. Mick Fanning (AUS) 31,400 points

2. Kelly Slater (USA) 30,950

3. Joel Parkinson (AUS) 26,700

4. Jordy Smith (AFS) 25,200

5. Taj Burrow (AUS) 24,900

[---]

8. Michel Bourez (PYF) 19,500

14. Jeremy Flores (FR) 13250

Parko, back in the game. Photo : Kirstin/ASP

Partager sur :   
COMMENTAIRES (8)
emeric - le 27/06/2013 à 11:07
Michel s'est fait voler la victoire. Parko est surnoté sur sa première vague et Michel sous-noté sur ses deux vagues. C'est vraiment dommage.
Répondre
dodo - le 27/06/2013 à 13:01
pffffff du grand n importe quoi!!!!! parko ne merite pas cette victoire !!!! deja il devait meme pas atteindre les finals.
Répondre
BIBI - le 27/06/2013 à 13:08
Ça fait depuis l'année dernière que Parko a souvent le "coup de pouce" des juges pour passer quand c'est serré, voir carrément un gros coup de pousse comme contre Florès à Teahupoo l'année dernière ! Je comprends pas cette "hype" dont il bénéficie depuis 2012, peut être qu'avant il était sous-noté et que désormais son surf colle parfaitement aux critères de notations que les juges attendent ? Enfin bref on est de plus en plus nombreux à le constater depuis un certains temps quand je lis les commentaires des différents site de surf....
Répondre
jeey - le 27/06/2013 à 13:16
En vrais Parko n'aurais même pas du être ne final... JJF devais passer c'est net ! si Parko décroche le 20/20 JJF aurais clairement du l'avoir également...

Dommage que les "erreurs" de jugement ou du moins les divergences d'avis sois très souvent en faveur des même...
Répondre
Brez29 - le 27/06/2013 à 13:49
Surf session, il serait bon d'avoir votre avis éclairé sur cette victoire qui semble un peu volé que ce soit sur la finale ou sur le parcours de Parko......

Vraiment dommage pour Michel, j'ai l'impression d’être au patinage....
Répondre
emeric - le 27/06/2013 à 19:53
Je pense que le surf de Parko est très fluide avec des enchaînements sans reprise de vitesse ce qui plait aux juges. Cependant, il ne colle pas systématiquement un gros roller ou carve mais cela suffit quand même. On aura aussi vu des gauchers très bien notés sur ce contest comme a pu l'expérimenter Slater dont le tube contre CJ n'aura pas été bien récompensé. Le point positif sur ce début de saison est le panel de prétendant à une victoire sur un WCT. Espérons que les juges ne gâchent pas la bataille entre tous ces talents.
Répondre
arnold - le 28/06/2013 à 02:24
L'asp abuse trop là! Cest du f***tage de gueule sincèrement! Jhon jhon Florence aurait du gagner de loin sa sèrie au round 5, il est sorti d'un long tube en traversant la lèvre par en haut d'une façon ma foi somme toute surprenante dans sa deuxième vague qui n'a été notée que 9.47 alors que l'autre prends des perfect 10 sur des barrels jolis mais qui n'ont rien d'incroyable... Certes, parko sait "mettre la pose" en sortant du barrel, apparemment c'est important pour les juges. Déjà cette série m'avait parue volée, mais alors cette finale franchement c'est du n'importe quoi! La dernière vague de Michel Bourez valait largement plus que ça, bon barrel puis gros virage puissant et engagé sur la lèvre... 6.97... Missa dita est!
Répondre
Bert - le 28/06/2013 à 13:33
Quand les conditions étaient réunies, c'était une chouette droite, avec un tube et de quoi faire des virages. Bon.
le problème, c'est que, surtout dans les premiers tours, pour deux manches avec de bonnes conditions, on a eu beaucoup trop de manches avec de l'onshore pas terrible et peu de taille. Beaucoup de surfeurs, la plus grande partie du milieu de tableau, n'ont pas bénéficié des belles conditions que l'on peut voir sur les photos. Dans les heat on demand, sur le site, on s'en rend vite compte.

J'avoue aussi ma déception quant à la nouvelle vague: J'aurais voulu voir JJF en finale, et de meilleurs heats pour Medina ou Toledo, justement dans ces séries un peu pouraves des premiers tours. Heureusement que Nat Young était là! J'avoue saturer un peu du triptyque Parkellyfanning, et Bourez ne m'a jamais inspiré.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
18/12/2018 - World Tour
La fête est totale pour le clan brésilien.
| 0 
14/12/2018 - World Tour
Julian Wilson rejoint aussi le 3e tour. Pas Filipe Toledo qui doit passer par les repêchages.
| 0 
11/10/2018 - World Tour
Il n'y a plus de Français en compétition chez les hommes...
| 1 
09/08/2018 - World Tour
Ce n'est plus un secret pour personne, l'Australien n'est pas fan du concept...