Pipe Masters : Taylor Knox tire sa révérence

World Tour - Après une vingtaine d'années sur le Tour, l'Américain a perdu hier soir toutes chances de se requalifier en se faisant sortir dès le premier tour de l'épreuve hawaiienne.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

BILLABONG PIPE MASTERS – HAWAII (World Tour / Jour 1) Une légende du surf mondial s'en est allé. Oh, juste un au revoir, car on reverra fatalement Taylor Knox sur une planche dans les semaines ou les mois à venir. Mais le Californien aux carves inégalables a refermé, dans la nuit de samedi à dimanche, une parenthèse longue d'une vingtaine d'années.

Éliminé par l'Hawaiien Billy Kemper au 1er tour du Billabong Pipe Masters, lancé dans de solides conditions (2,5-3 m) engendrant une ribambelle de gros wipe-out et de planches cassées, l'Américain de 41 ans a laissé filer ses derniers espoirs de maintien sur le World Tour. Malgré un tube pris à la sirène, Taylor Knox est venu "mourir" à 0,83 points de Kemper (11,00-10,17). Depuis son arrivée dans l'élite en... 1993, "Captain America" n'avait fait qu'une infidélité au Tour, en 1999. La fin d'une époque saluée par ses pairs, le vétéran du Top 34 sortant de l'eau sans toucher terre, porté en triomphe comme s'il venait de l'emporter. Ce qu'il réussit paradoxalement seulement à une seule reprise sur le Tour, en 1996, à Rio. Quatrième mondial en 2001 (son meilleur classement), l' "iKnoxydable" tire sa révérence au terme d'une saison où il n'est jamais parvenu à franchir le 3e tour. Anecdotique au regard d'une carrière exemplaire.

Tiago Pires peut trembler

À l'instar de Taylor Knox, ils sont quelques autres à avoir vu leurs dernières chances de se maintenir s'évanouir face à un surfeur invité (ou qualifié) de cette dernière étape de la saison. En 2013, le World Tour se passera ainsi des services – sauf wild card permanente, au nombre de deux et attribuée par l'ASP à l'issue de la saison – de Dusty Payne (Haw), Pat Gudauskas (USA) et Jadson André (Bré). Logiquement dominés respectivement par Ricardo dos Santos (Bré), le toujours rugissant, à 40 ans, Shane Dorian (Haw), et le Pipe Master 2004 Jamie O'Brien (Haw) – top vague (8,67) et meilleur total (16,34) du jour –, les trois futurs ex-surfeurs du Top 34 ne sont plus une menace pour les autres candidats au maintien. Comme d'ailleurs Raoni Monteiro. Forfait de dernière minute, le Brésilien paye au prix fort sa lourde chute à Cloudbreak en juin, qui lui avait déjà fait manquer Tahiti, Trestles et Hossegor.

Jamie O'Brien / ASP

Tiago Pires n'est pas encore destiné à prendre place dans cette charrette des condamnés, mais le Portugais n'a plus son destin sous ses pieds. Outrageusement dominé par le local Kalani Chapman, "Saca" ne peut plus désormais intégrer le Top 22 salvateur du WT. Détenteur provisoire du dernier strapontin offert par le Ranking, Pires reste à la merci d'un bon parcours notamment d'Heitor Alves (Bré) ou encore de Yadin Nicol (Aus), qui s'est extirpé d'un 1er tour piégeux face à Flynn Novak.

Déjà fini pour Bourez

Le Pipe Master en titre continue, lui, sa route à Banzaï Pipeline. Kieren Perrow avait pourtant fort à faire face au quart de finaliste de l'an passé, Evan Valiere. Secoué par plusieurs grosses chutes, l'Australien est néanmoins parvenu à enchaîner deux jolis tubes (l'un à Pipe, l'autre à Backdoor) pour écarter l'Hawaiien. Qualification également pour le 2e tour de Kolohe Andino (USA), sur le fil contre Tyler Newton (Haw), Fred Patacchia (Haw), Dane Reynolds (USA), et des lauréats des deux premières étapes de la Triple Crown, Sebastien Zietz (Haw) et Adam Melling (Aus).

Un 2e tour débuté dans la foulée, fatal à Adrian Buchan (Aus) – éclipsé par Chapman – et à... Michel Bourez ! Demi-finaliste il y a un an, le Tahitien s'est fait surprendre par ce diable de Billy Kemper, qui a déniché dans les dernières minutes du heat un tube Backdoor, noté 8,00 par les juges. Enfin, CJ Hobgood s'est offert le scalp de Jamie O'Brien dans l'ultime série du jour.

Le prochain call est fixé à ce dimanche, pour un possible lancement de la compétition (suite du 2e tour suivi du 3e), à 19 heures (heure française), dans des conditions encore supérieures !

Vincent Martin

Plus d'infos World Tour sur le blog Planète Surf.

Suivez le Pipe Masters en live sur le site de la compétition et en Français sur MCS Extreme

Bruce Irons éliminé dès le premier tour par Adam Melling / ASP

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
18/12/2018 - World Tour
La fête est totale pour le clan brésilien.
| 0 
12/12/2015 - World Tour
Les prétendants au titre passent, Slater revient, Moore s'adjuge le Pipe Invitational... voilà ce qu'il faut r...
| 0 
24/11/2015 - World Tour
La WSL vient de confirmer l'attribution d'une wilcard à Bruce Irons pour le Billabong Pipe Masters 2015.
| 0 
08/11/2015 - World Tour
Ils sont encore 6 à pouvoir prétendre au titre cette année. Avec un Mick Fanning bien ésseulé face aux brésili...