Quik Pro France : un départ prometteur

World Tour - Retour sur le premier jour de compétition à la Gravière, marqué par la défaite du local de l'épreuve Jérémy Flores lors du round 1...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Premier matin sur le Pro France, et premiers barrels pour l'élite du World Tour. Autant dire qu'on ne perd pas de temps sur le beach break de la Gravière. Si les conditions ne s'annonçaient pas aussi excitantes que celles attendues pour les jours à venir, le joli mètre cinquante glassy qui déroulait au lever du jour ce matin aura convaincu les organisateurs de lancer le premier tour de cette septième étape de l'année.

C'est l'Australien Taj Burrow, qui le premier aura eu l'honneur de se qualifier pour le troisième tour en ouvrant le bal de tubes, bien imité ensuite par Jadson André et Pat Gudauskas. Puis c'était ensuite au tour des têtes de série de se frotter à ces petits tubes landais dans une houle s'affaiblissant d'heure en heure. Kelly, autoritaire et confiant après sa victoire à Trestles, n'aura pas laissé l'ombre d'une chance à Tiago Pires et Dusty Payne, avant que le leader du classement Mick Fanning ne le rejoigne au troisième tour avec brio.

On s'attendait à voir le trio de tête dans la course au titre largement dominer ce premier tour, mais c'était sans compter sur un trouble fête de renom, Mr Dane Reynolds. Avec un faible total de 10, 66 points, le génie californien aura tout de même obligé Joel Parkinson a en passer par le tour de repêchage, tandis qu'Alejo Muniz, quant à lui, se remettait assez facilement de ses déboires de calendrier. Le Brésilien, persuadé que la compétition ne commençait que demain, a du prendre un avion de toute urgence pour finalement arriver à deux heure du matin cette nuit... sans ses planches. Manifestement, surfer avec la combi de Naum Ildefonse et la Firewire de Michel Bourez n'aura pas perturbé plus que ça Alejo, qui se sera défait avec style de Kolohe andino et Josh Kerr, rien que ça.

Michel Bourez, qui se qualifie pour le round 3. Phooo : Kirstin/ASP

La plus grosse déception aujourd'hui sera venu du seul et unique représentant local, le Français Jeremy Flores. Peu dans le rythme pendant sa série, Jeremy n'aura pris que deux vagues pour finalement finir bon dernier face à Brett Simpson et Yadin Nicol. Une contre performance sans doute due au stress et à la pression qui pèse sur ses épaules lorsqu'il surfe à domicile. Espérons qu'il se rattrapera au second tour, où il n'aura plus le droit à l'erreur si il veut avoir une chance de rejoindre son compatriote Michel au round 3. La journée se sera terminé en début d'après-midi pour les pros faute d'une houle assez conséquente, avant même la fin du round 1 qui est donc reportée au prochain call.

Plus d'infos sur quiksilverlive.com/profrance/2012

KING OF THE GROMS

Une fois l'élite sortie de l'eau, c'était au tour des Groms d'entamer leur finale internationale du King of the Groms. Le prochain call pour clore le premier tour de ce Quiksilver Pro France a été fixé à 8 heure demain matin, même si il est beaucoup plus probable que la compétition ne reprenne pas avant dimanche où l'on attend une houle plus solide avec un vent offshore, qui devrait nous offrir une Gravière sous son plus beau jour.

Plus d'infos sur quiksilverlive.com/kotg/2012

Kelly Slater, pour qui le premier tour ne fut qu'une formalité. Rabejac/Quiksilver

Mauvais départ pour Jeremy Flores. Photo : Bravo/Quiksilver

Taj Burrow a ouvert le bal ce matin. Photo : Bravo/Quiksilver

.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 1 
09/10 - World Tour
Des barrels, des barrels et surtout des barrels dans ce portfolio.
| 0 
02/10 - World Tour
Après l'étape la moins passionnante du Tour (à notre humble goût) place à la plus excitante !
| 0 
11/09 - World Tour
Premières infos sur le lieu de compétition, spots de replis, programme... On vous dit tout à J-22.
| 0 
12/10/2018 - World Tour
Les Culs Nus ont couronné leur nouveau roi ! Et il est Australien...