Rip Curl Pro Bells Beach : Jérémy Florès éliminé !

World Tour - Plus de Français, John John en feu et les grosses conditions au rendez-vous. Retour sur cette solide journée !

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

 Conditions

Nous aurait-on menti ? Ou du moins, grossi la situation (à des fins commerciales) ? C'est fort possible ! Alors que depuis 2 jours tout le monde ne parle que du "swell des 50 dernières années" à Bells, ce que nous avons vu cette nuit laisse présager que la WSL a peut-être un poil exagéré... Certes c'est solide ! Beaucoup plus solide que depuis le début de cette compétition, mais nous sommes loin du fameux "swell des 50 dernières années" annoncé. 

Même Surfline, le forecast officiel de la WSL a dû freiner les ardeurs de la League : "Le swell de ces 50 dernières années ? Probablement pas. Mais ça reste un gros swell qui pourrait bien être le plus gros des 20 dernières années en compétition".

20 ans, 50 ans... Au final, peu importe, nous aurions quand même regardé ! Car c'était quand même solide. Pas besoin de le survendre. 


   

Les gagnants de la nuit

Kelly Slater, définitivement infatigable, continue son ascension vers la victoire et prouve que malgré son élimination précoce sur la Gold Coast il y a quelques semaines, il faudra bien compter sur lui cette saison. 


Kelly toujours vivant, toujours debout et impressionnant !


Ryan Callinan - Idem pour l'Australien, qui score une très belle vague à 8,60 avec deux énormes turns backside.


Ryan Callinan attaque la saison du bon pied.


Les Brésiliens ont prouvé à tous qu'ils étaient capables de scorer dans les grosses conditions. Filipe Toledo, Gabriel Medina et Italo Ferreira s'envolent pour les 1/4 ! Non sans avoir chacun impressionné. 


Contrairement à l'année dernière, Medina ne perd pas de temps.


John John Florence - Mais s'il y a un heat à retenir, c'est bien celui de John John. L'Hawaïen, s'impose face à Owen Wright avec le meilleur résultat depuis le lancement de la compétition ( 9,63 + 8,53 ). Le double champion du monde peut néanmoins remercier le water safety venu le récupérer non loin de Winkipop, après avoir été balayé par une vague. 


John John is back ! Les blessures semblent loin désormais et c'est tant mieux.


Jordy Smith - Enfin, Jordy clôture le round en s'imposant face à Kanoa Igarashi


Jordy Smith file vers les 1/4. C'est l'un des favoris à la victoire finale.


Chez les filles, Caroline Marks semble lancée pour la saison. La rookie est inarrêtable et pourrait rafler un deuxième titre consécutif en Australie. L'Hawaïenne Malia Manuel, quant à elle, élimine Stephanie Gilmore et s'offre une place pour les 1/2.


Où s'arrêtera Caroline Marks cette saison ? Beaucoup d'observateurs voient la jeune américaine championne du monde avant ses 18 ans...


À ses cotés, Lakey Peterson ainsi que Courtney Conlogue qui signe le plus beau heat de ces 1/4 féminins ( 8,17 - 6 ). 


Tout roule pour Lakey qui se rattrape de sa performance enregistrée sur la Gold Coast...

Les perdants de la nuit

Owen Wright - Malgré un très beau heat face à John John ( 16,97 / 18,16), Owen Wright n'a rien pu faire face à un John John en feu. 


Owen Wright malheureux.


Conner Coffin et Seth Moniz ne sonneront pas non plus la cloche de la victoire cette année.


Chez les filles, que de surprises. Stéphanie Gilmore reporte son rêve d'une cinquième victoire à Bells Beach et s'arrête juste avant les 1/4. Une défaite qu'elle partage avec les deux Hawaïennes Carissa Moore et Coco Ho.


Stephanie Gilmore ne remportera pas une 5e victoire ici à Bells.

Les Français

Le dernier Français du Tour nous a quitté. Le Réunionnais Jérémy Flores n'a pas réussi à s'imposer face à Italo Ferreira. Il score un petit 6,03 qui ne passe pas contre le 12,20 du Brésilien qui ne veut rien lâcher cette année. 

Fin de parcours malheureusement pour Jérémy.

- La citation de la nuit 

John John Florence : "C'est vraiment gros et c'est effrayant. Il y a tellement de mouvements d'eau, tu peux finir très proche de la falaise à Winkipop. Ce Bells ressemble à Hawaii pour moi. Il y a beaucoup de puissance et d'énergie dans cette vague, sans parler du vent. A Hawaii, on prépare nos planches pour ce genre de session. Ces vagues sont très fun pour moi car tu peux aller vraiment vite. Tu n'as pas besoin de générer de la vitesse. Tu peux vraiment planter ton rail si la face est belle. Dans ce genre de condition, tout le monde doit changer sa stratégie. C'est une approche différente. J'ai vraiment hâte de surfer contre Gabe (Medina). Il est en feu et score vraiment. J'espère que les vagues seront comme aujourd'hui".

- La vague de la nuit

John John is back ! Et l'Hawaïen le fait savoir en scorant la plus belle vague de la nuit récompensée d'un 9,50 ! 



Chez les filles, la meilleure vague est à mettre à l'actif de Courtney Conlogue, qui a démarré sur l'une des plus grosses vagues de la journée (8,17) ! 



Le wipeout de la nuit

Il est malheureusement pour Seth Moniz...




- Le programme à venir

Hommes




Filles



                    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
24/04 - World Tour
Kolohe Andino s'est fait envoyer en urgence depuis la Californie, son quiver de Margaret.
| 0 
18/04 - World Tour
Joan Duru, lui, doit passer par un 2e tour de repêchage.
| 1 
16/04 - World Tour
Ezekiel Lau, Michel Bourez, Kelly... On vous explique pourquoi.
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier
| 2 
Surf et G7... C'est compliqué !
Vagues désertes à Biarritz, inquiétude à Anglet, assos mobilisées, et humour sur les réseaux.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.