World Tour : la critique cinglante de Kelly Slater

World Tour - Le Floridien dénonce au détour d'une interview le manque de vagues World Class au profit de spots médiocres sur le Tour pro...

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

Le décuple Champion du Monde Kelly Slater n'a pas l'habitude de parler pour ne rien dire. Et lorsqu'il critique les destinations du World Tour 2011, ses paroles prennent tout leur sens.

Au détour d'une interview donnée récemment, le Floridien déclare : "je veux surfer de bonnes vagues. J'ai passé ma jeunesse et mes premières années sur le Tour à faire en sorte qu'il y ait de meilleures destinations. C'est frustrant pour moi de nous voir de plus en plus aller vers des beachbreaks ou ce genre de choses. Les meilleurs surfeurs devraient être sur les meilleurs vagues et réaliser les meilleurs performances".

Une critique directement adressée à l'ASP World Tour et aux marques (dont son sponsor Quiksilver) qui organisent pour la seule année 2011 trois épreuves sur des beach breaks pourtant loin d'être réputés pour leur perfection et leur régularité : Rio de Janeiro, New York et San Francisco.

Les surfeurs du World Tour regrettent la disparition sur le calendrier des épreuves comme Fiji ou G-Land, même si cette dernière pourrait faire son retour en 2012. Mais ayant acquis une légitimité incontestable sur le circuit, Kelly Slater se permet d'exprimer le fond de sa pensée sans détour. Une opinion d'ailleurs partagée par d'autres surfeurs pro.

Ces propos pourraient relancer les rumeurs de création d'un circuit alternatif, le fameux "Rebel Tour" imaginé par Kelly il y a maintenant quelques années et qui continue à faire trembler les instances de l'ASP...

Mots clés : kelly slater, world tour
Partager sur :   
COMMENTAIRES (8)
pour signaler un contenu illicite, adressez un mail à : marco@surfsession.com
vince - le 30/06/2011 à 15:20
ENFIINNNNNNNNNN !!!!!!
Répondre
juju - le 30/06/2011 à 16:47
allez kelly change nous tout sa pour qu'on reve enfin avec ce rebel tour!
Répondre
nicos33 - le 01/07/2011 à 13:42
Même si je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il dit ou plutôt écrit dans son livre, je dois reconnaître que sur ce sujet, il n'a pas tord. Pesqie toujours les mêmes endroits sur des spots pas très connus pour la qualité de leurs vagues alors que certaines destinations sont laissées de côté, comme le Maroc. Certainement une histoire de sécurité, mais bon.
Répondre
tran - le 02/07/2011 à 09:16
3 beach breaks... aux quels il faut rajouter la France et le Portugal dont les conditions sont plus qu'aléatoires également....
Répondre
djogai - le 02/07/2011 à 09:23
Des problème de sécurité au maroc! je comprends pas cette remarque.
Chez des gens qui t'accueillent la main sur le coeur....
Faudrait pas que les gangs de new york viennent sur la plage pendant la compète...
Répondre
franck - le 02/07/2011 à 10:59
si pendant ces 2 mois off,ils avaient surfé a tavarua fiji et g-land,ils auraient plus le moral.....
Répondre
Maverick's - le 02/07/2011 à 11:05
A la base le World Tour devait être axé sur des spots de très grande qualité et c'etait plutôt bien parti (Fidji, G-land, etc...). Le problème est que les organisateurs ont très vite constaté que ces compets, malgrès un spéctacle allucinant dans des vagues parfaites, ne rapportaient pas assez d'argent...Et oui on y revient à chaque fois, le fric, donc bonjour New York, Rio, San Francisco et bientôt Sydney...va falloir vite arreter le massacre messieurs !!
Répondre
marc - le 02/07/2011 à 11:30
Et ouais... vivement que Lacanau redevienne un CT! ahahahhha
Répondre
Articles relatifs
| 0 
19/08 - World Tour
Pendant que Kelly et Nathan Hedge nous ont sorti le grand jeu. Quelle journée !
| 0 
17/02 - World Tour
"Je n'aime pas Sunset. Je ne respecte pas la vague et elle ne me respecte pas en retour."
| 0 
16/02 - World Tour
Dans un Sunset intimidant, c'est pourtant Kanoa Igarashi, Imaikalani deVault et Jordy Smith qui ont le plus im...
| 1 
06/02 - World Tour
30 ans après sa première victoire, 6 jours avant ses 50 ans... Un moment historique !