La championne du monde qui conduit des bus à Byron Bay

Mademoiselle - Pauline Menczer n'a jamais rien touché pour son titre de 1993. Une erreur sur le point d'être réparée.

Par - @surfsessionmag -
Photos ©naughty_pauls  
Partager sur :   

Les enfants qui montent dans le bus scolaire de Byron Bay imaginent-ils un instant que le petit bout de femme qui les conduit à l'école est une ancienne championne du monde de surf ?
©Danielle Smith / smh.com.au

Pourtant oui, Pauline Menczer a bien décroché un titre mondial en 1993... Mais à l'époque il n'y avait aucun bonus financier pour un titre mondial, et les sponsors ne se précipitaient pas pour engager une surfeuse à taches de rousseur, loin de l'idéal de la blonde pulpeuse...

Chouette, j'ai gagnée une lampe...

Alors elle dort dans son boardbag, sous les tentes de compétition, et multiplie les petites combines pour joindre les deux bouts. Celle qui a gagné le Lacanau Pro 1994 rentabilisait ses voyages en France en y revendant des jeans importés des Etats-Unis. Elle doit aussi faire passer sa petite amie française pour sa coach étant donné les mentalités de l'époque...


A 50 ans aujourd'hui, Pauline ne vit pas une retraite sportive dorée puisqu'elle n'a aucune économies de coté. Pas épargnée par les problèmes de santé, elle commence à souffrir de polyarthrite rhumatoïde invalidante au sommet de sa carrière. Elle était littéralement  paralysée à quelques jours de son sacre à Hawaii. Et depuis deux ans, une maladie auto-immune rare provoque de douloureuses ampoules et brulures sur sa peau. Elle n'a surfé que 5 ou 6 fois l'an dernier.


Pauline Menczer fait pourtant partie de ces surfeuses qui ont tout changé et qui seront à l'honneur du film Girls Can't Surf qui sort dans deux semaines en Australie. Avec comme conséquence inattendue la réaction de deux fans américaines qui ont vu le film en avant-première. Elles ont lancé une cagnotte en ligne pour que Menczer touche les 25 000 dollars qu'elle aurait dû gagner à l'époque.

Et ça marche ! L'objectif est dépassé avec déjà 30 000$ récoltés. On parle maintenant de lui ériger une statue à Bondi Beach, la plage où elle a débuté. Pauline est donc née trop top pour connaitre l'égalité femme homme, mais "c'est génial d'être enfin récompensée" assure-t-elle aujourd'hui !


         

       
Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
henri - le 28/02/2021 à 18:10
aucun prize money,????
y a toujours eu des prize money sinon pas de surfeuses pros, n'importe quoi
il me semble qu'elle était sponso par une micro marque de combi française Naucala je crois
sinon world tour 93 première, seconde en 91, QS 2002, 20 victoires en championnat du monde asp excusez du peu.
A l'époque c'était roots avec des vrais gens dans la vraie vie.
Pas des micros vedettes locales sponso par papa maman qui pètent plus haut que leurs fesses.




Répondre
conssufrf - le 28/02/2021 à 22:27
Hi i saw her win the world ameture in Puerto Rico 1988 where ii was also competing she was a stand out
Répondre
Articles relatifs
| 0 
09/03/2020 - Mademoiselle
Son objectif ? Une qualification sur le CT pour 2021.
| 1 
15/01/2020 - Mademoiselle
Sept fois championne WCT, une personnalité adulée de ses pairs comme du grand public et un parcours de vie ins...
| 13 
12/07/2012 - Mademoiselle
Le jeune surfeuse française est à l'heure actuelle l'un des espoirs les plus prometteurs et sexy du surf franç...
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Les Ukulélés Kala sont disponibles !
Dossier
| 0 
Les surfeurs gays gagnent en visibi...
Pour venir à bout des tabous, certains membres de la communauté LGBTQ+ ne veulent plus surfer cachés.
SURF SESSION TV
Les Fondamentaux Surf
12 tutos vidéos pour acquérir les bases du surf ! Présenté par Surf Session et Bic.