16 Août 2012 : Le jour de l'année

Par Romain Ferrand - @romainferrand - dimanche 30 décembre 2012 à 12h01
Late drop - Tyler Larronde
Photo :
Pv Laborde
Photo :
Edouard Delpero
Photo :
Arnaud Darrigade
Photo :
Fred Robin
Photo :
Une bombe vierge du jour
Photo :
Edouard Delpero en no grab
Photo :
Fabrice Gelez
Photo :
Partager sur :   

expository essay writingBest-Of, publié le 19 août 2012 - Près de 8 mois après que le célèbre spot de Gravière ait été remis au goût du jour par un sérieux swell hivernal, un nouveau swell d'exception a touché nos côtes, et la plupart du gratin français et international s'y est retrouvé.Tout a commencé tôt le matin, lorsqu'un bon 2m a proposé quelques jolies bombes pendant un peu moins d'une heure avant que la marée ne soit trop basse. Tout le monde s'en est ensuite retourné chez lui en attendant que la marée remonte tranquillement. Pourtant, à ce moment là plus la marée descend, plus le swell rentre proposant de sacrées vagues à La Nord jusqu'à tard dans l'après-midi, poussant les plus braves à s'y coller à la rame. Lorsque le plan d'eau a fini par se caler à nouveau, les vagues ont considérablement augmenté atteignant quasiment 3m sur les grosses séries.Si une bonne partie de l'élite du surf français était coincée ce jour là dans les compétitions internationales, l'élite mondiale du bodyboard, elle, a répondu présente avec notamment les deux derniers Champion du Monde, Pierre-Louis Costes et Amaury Lavernhe, et l'actuel leader mondial de la discipline Dave Winchester. Chez les surfeurs, on retrouve Edouard Delpero qui scorera une des bombes du jour, tout comme Dimitri Ouvré, impressionnant dans ces conditions, et Maxime Huscenot éliminés le matin à Lacanau. Comme quoi, il y a des jours où il vaut mieux perdre... Tout ce petit monde va échanger vagues sur vagues dans une tension palpable jusqu'à ce que la marée soit devenue trop basse, prenant quelques boites dont la saveur restera un peu plus amer, le tout devant une foule nombreuse, debout sur la plage, accueillant avec des clameurs et des applaudissements les performances des riders présents tout en ramassant les nombreuses planches cassées. Un vrai avant-goût du Quiksilver Pro France.Encore sous le choc des vagues de la veille, tout le monde s'est retrouvé le lendemain matin pour profiter des vagues, pas si à la baisse que ça, dans une journée qui ressemblera de très près à la précédente avec une houle qui ne tombera vraiment que tard dans l'après-midi avec le changement de marée. Rassasié, tout le monde s'en est ensuite retourné en attendant la prochaine.Photos : Antoine Justesjfdghjhthit45

Partager sur :   
COMMENTAIRES (4)
booger - le 19/08/2012 à 22:39
Vous parlez de l'élite du bodyboard mondial mais rien dans les photos... bien bien dommage... On se demande se que Surfsession en a à fou*** du bodyboard...
Répondre
tisto - le 20/08/2012 à 09:54
booger, tu peux trouver des photos de body de ces deux journées sur mon facebook "baptiste tisto haugomat" et sur ma page "baptiste haugomat photography"
Répondre
hubert - le 20/08/2012 à 12:29
et oui, c'est clair que le bodyboard ne fait pas partie des priorités chez surfsession, le boogie ne peut compter que sur le boogie
Répondre
tisto - le 20/08/2012 à 15:59
hubert, c'est pas un manque de volonté mais simplement un manque de moyen, les temps sont difficiles si tu n'as pas remarqué... il n'y a pas assez de bodyboardeurs en France, donc pas assez de lecteurs, donc pas assez de ventes pour rentabiliser l'investissement...
Répondre
Articles relatifs
| 1 
11/11/2013 - Session
Dans la foulée de la dépression dans l'Atlantique qui généra le swell de Belharra ...
| 1 
25/09/2012 - Session
jfdghjhthit45
| 0 
01/07/2012 - Session
En cette période, l'océan s'amuse à nous envoyer des swells uniquement le samedi, apr&egr...
| 1 
28/06/2012 - Portfolio
Après un printemps assez pauvre en vagues sur la côte Aquitaine, il semblerait qu'une fois venu l...