Arthur Picard, un bodysurfeur français à Hawaii

Autres - Bodysurfeur qui a terminé cet hiver 2e du mythique Pipeline Bodysurf Classic organisé par Mike Stewart. Retour sur ses plus belles vagues.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Le sport est fait de belles histoires. Et c'est l'essence même de notre métier de pouvoir vous les raconter. 

Il y a quelques mois, le bodysurfeur français Arthur Picard a pris la direction d'Hawaii pour participer à une prestigieuse compétition de bodysurf, discipline trop peu médiatisée mais représentant pourtant l'essence même de notre sport. En plus de représenter la France, de prendre les meilleures vagues de sa vie et de s'éclater avec ses potes, Arthur a scoré et fait briller nos couleurs sur le North Shore. 

Ceci est son histoire.  

"Je suis parti cet hiver à Hawaï avec Nathan Lehoux, Joël Badina et Damien Salles (trois amis bodysurfeurs) afin de bodysurfer et de participer à la mythique compétition organisée par Mike Stewart : le Pipeline Bodysurf Classic. C'était la première fois que je venais sur le North Shore. Là-bas c'est le paradis, il existe une diversité de spots incroyables, il fait chaud, l'eau est chaude et le décor est magnifique.

Nous avons pu, prendre nos repères dans l'eau et notamment sur la vague de Pipeline avant que la compétition ne commence. Merci à Joël qui a su me donner de précieux conseils sur le placement dans l'eau, cela m'a servi le jour de la compétition.


Le fait de simplement participer à cette mythique compétition entouré de légendes du sport me faisait déjà rêver (Mark Cunningham, Mike Stewart, Chris Kalima, Kelly Slater ...). Bodysurfer la vague de Pipeline à 4 est incroyable. Le jour de la compétition, les vagues mesuraient entre 2m et 2m50 et peut-être plus sur les plus gros sets. Le format de la compétition était particulier : chaque compétiteur passait deux fois 20 min et les quatre meilleures vagues étaient sélectionnées pour effectuer un classement des 8 premiers. Ces 8 premiers partaient en demi-finale.


Lors de mon second heat j'ai eu la chance d'avoir de belles et longues vagues. J'ai su scorer. Atteindre les demi-finales était déjà une très belle performance pour moi. J'arrive excité et déterminé en demi-finale avec l'envie de prendre de belles vagues. J'ai fait 2e et donc pu accéder à la finale. Etre en finale, entouré de très bons bodysurfeurs m'a poussé à me surpasser et j'ai donc pris la 2e place du Pipeline Bodysurf Classic juste derrière Mike Stewart, ce qui était impensable pour moi en arrivant le jour de la compétition...


Ce jour-là, j'ai sûrement pris les vagues de ma vie. Bravo à Damien, Joël et Nathan pour leurs résultats, mais surtout merci à eux de m'avoir encouragé jusqu'en finale ! Je suis très heureux et fier de ce résultat. Celui-ci compte beaucoup pour moi et signifie beaucoup d'heures passées dans l'eau à s'entraîner. J'aimerais remercier mes parents qui m'ont toujours soutenu dans ma passion, les différents coachs que j'ai pu rencontrer et qui ont su m'aider, tous mes partenaires d'entraînements, le club du Biarritz Sauvetage Côtier ainsi que la marque Lastage pour le petit coup de pouce et l'organisation pour cette incroyable compétition.


Ce-jour là j'étais tout simplement heureux de vivre le moment présent entouré de mes amis : cela fait depuis que j'ai 11 ans que je connais Nathan et que l'on bodysurf ensemble, je travaille avec Joël sur les plages depuis 3 ans. J'espère repartir à Hawaï, c'est le lieu idéal afin de s'améliorer, de rider des vagues creuses et puissantes en maillot."


>> Photos par Jeff Johnson
>> Suivez Arthur Picard sur Insta

  

    
Partager sur :   
COMMENTAIRES (2)
cracky - le 02/04/2020 à 22:08
"J'ai failli mourir" de rire "mec".

Bravo Arthur Picard, juste derrière Mike Stewart dans cette prestigieuse compétition, c'est beau.
Et bravo également à Nathan, Joël, ... de représenter aussi bien le bodysurf français.
Répondre
Random bodysurf dude - le 19/05/2020 à 22:46
Un énorme bravo les mecs! Super perf vous avez su porter haut les couleurs de la France. Finir deuxième derrière le maître c'est une marque de respect. On a toujours eu bonne réputation dans l'eau là-bas et avec vous c'est pas près de se ternir! Big up!
Répondre
Articles relatifs
| 0 
02/02/2019 - Autres
Lorsque deux passions se rencontrent, cela peut parfois donner lieu à un miracle.
| 0 
26/11/2018 - Autres
Joël Badina et son frère Yann se font plaisir dans la tradition de glisse la plus pure.
| 0 
04/04/2019 - Autres
Le Japonais que peu de monde connaissaient avant cet hiver s'adjuge le chèque de 25 000$.
| 0 
29/11/2013 - Autres
Le week-end approche alors on paye la première tournée : cinq shots d'eau de mer, certains corsés, d'autres be...