Josh Kerr : du Airshow au Airborne

Free Surf - "Je veux qu'il y ait une plateforme pour ces gars super talentueux qui ne sont pas prêts à aller sur le CT. Sur le Airbone, ils peuvent s'amuser".

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

  

Il y a 10 ans, Josh Kerr était encore un surfeur du World Tour, fervent adepte de manoeuvres aériennes. Aujourd'hui, il est le digne représentant du Airborne. RedBull en profite pour retracer le parcours de l'Australien, magicien des airs qui aura notamment marqué sa génération avec son Kerrupt Flip ou son crazy Flip.

Alors lorsque la WSL a annoncé en début d'année un partenariat avec Red Bull pour trois événements stampés Red Bull Airborne Series avec Josh Kerr aux commandes, la nouvelle n'a pas choqué grand monde.


Gold CoastBaliHossegor... les trois étapes ont connu un véritable succès et un certain engouement auprès du public. Pourquoi ? Peut-être déjà pour l'event en lui-même. Un contest avec des free-surfeurs, des riders du World Tour, un chrono, pas vraiment de classement et surtout des airs à s'en décrocher la rétine. 

 

Forcément le concept séduit ! Un show dont Josh Kerr n'est plus acteur mais bien organisateur : "Je voulais vraiment que les surfeurs se sentent bien intégrés, qu'ils fassent partis de ce mouvement. Aujourd'hui, il y a des gosses qui débarquent dans le air game. Ils sortent du Junior Tour, atterrissent dans le QS et s'ils ne font pas de bons résultats sur les deux premières années ils peuvent perdre leurs sponsors. La pression est importante et l'Airshow est peut-être un contest plus cool, moins de stress... avec quand même la présence de grands noms du surf. Pour certains c'est aussi l'occasion de se faire remarquer ". 


L'idée du Airborne est donc de proposer un format différent, notamment pour les jeunes qui doivent encore engranger de l'expérience pour arriver sur le CT. Ou bien qui au contraire ne sont, pour le moment, pas du tout dans cet état d'esprit de compétition et préfère s'amuser sans trop de contraintes.

Parfois même le Airborne permet de faire parler de soi. Un exemple ? Reef Heazlewood : inconnu au bataillon l'an dernier, sans sponsor, il s'est fait remarquer sur une session à Sunshine Coast avant de se faire inviter par Kerrzy en personne à participer au Airborne Gold Coast. Une seconde place qui lui a permis d'accéder aux trials du Quik Pro, de signer un contrat chez Hurley... bref, quand le Airborne devient un révélateur de talents ! 

>> Vidéo par Redbull Surfing 

>> + de vidéos de Josh Kerr


                
Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
21/11 - Free Surf
Son but ? Vous faire décoller (très haut) avant de vous plonger dans un barrel.
| 0 
18/06 - Free Surf
Après un début de saison compliquée, l'Australien travaille son air game avant le Brésil.
| 0 
18/02 - Free Surf
Retour sur le terrible wipeout du Californien Andrew Jacobson. Wipeout qui lui a laissé quelques séquelles...
| 0 
29/01 - Free Surf
Non, le leash n'est pas qu'un accessoire pour te faire tomber en courant sur la plage.