Ryan Hipwood se shoote à l'adrénaline

Free Surf - De Teahupo'o en passant par Shipstern et Ours, l'Australien aura prouvé en 2011 qu'il est manifestement l'un des surfeurs de gros les plus engagés de la planète.

Par - @romainferrand -
Partager sur :   

On dit souvent que le surf de gros est une drogue, tant le phénomène d'addiction de ceux qui y ont goûté est presque irréversible. Ryan Hipwood, particulièrement accros à l'adrénaline, en est un parfait exemple. Des tubes dantesques de Teahupo'o aux wipe-outs suicidaires sur le monstre de Shipstern en Tasmanie, en passant par une session mémorable de nuit à Ours, l'Australien aura manifestement mérité en 2011 sa place au sein des chargeurs les plus inconscients mais néanmoins brillants de la planète. Entre peur, adrénaline et exploits, Ryan revient sur une année chargée qui prouve une nouvelle fois que ces types vivent sur une autre planète.



Partager sur :   
COMMENTAIRES (0)
Articles relatifs
| 0 
12/11 - Free Surf
Pipeline en (presque) première ligne. Ian Crane, Noa Deane, Creed McTaggart : un concentré des meilleurs clips...
| 0 
06/11 - Free Surf
La planche en mousse ? Définitivement l'incontournable de tout quiver pour s'amuser un peu. Si tant est que le...
| 1 
01/11 - Free Surf
De l'Irlande à l'Australie, le film a nécessité un an et demi de tournage mais ne déçoit pas. Bien au contrair...
| 0 
28/10 - Free Surf
Imaginez, vous prenez votre vague, et des commentateurs (dont Wayne Bartholomew) décryptent votre performance.