Sahyoun et Delpero : Cap au sud

Trips - 30 minutes de surf engagé au Maroc et en Afrique du Nord, d'aventures inédites et d'images magnifiques, par Fred Berho.

Par - @surfsessionmag -
Partager sur :   

Primé au dernier Festival du film de surf d'Anglet, le dernier film de Fred Berho, Cap au sud, retrace la quête inédite de Jérôme Sahyoun entre 2012 et 2013 pour trouver des vagues vierges extrêmes. Fred Berho nous raconte le tournage :

“Le projet était de suivre Jérôme Sahyoun qui avait décidé de se mettre en quête de gros slabs extrêmes jamais surfés. Ça a commencé en juillet 2012 pour se terminer en avril 2013. On était au Maroc, le pays de Jérôme, dont il connait bien la côte, mais aussi en Guinée Equatoriale et dans le désert mauritanien. On suivait les cartes météo et dès qu'un swell était en vue Jérôme, accompagné des deux autres surfeurs, Noureddine Joubair et Saad Abid, mettait toute la logistique en place, sans jamais avoir peur de faire des heures et des heures de route pour une session. Mais à chaque fois quelle session !

Les spots où on le voit surfer sont vraiment extrêmes, que ce soit du côté de Casablanca, d'Imsouanne ou ce spot qu'on a appelé Tetrapode, à l'entrée d'un port dont le sable n'avait pas été encore dragué. Cette session m'a marqué. Il y avait aussi Antoine Delpéro que Jérôme avait invité. C'était incroyable entre le backwash gigantesque derrière la digue, et les tubes dans l'embouchure du port. Comme on tournait à partir d'un Zodiac avec une lourde caméra Epic sans caisson, un des opérateurs Thomas Larocca, s'est fait un peu peur une ou deux fois. S'agissait pas de perdre la caméra...

Tourner avec ce type de caméra dans le désert, ça veut aussi dire porter, pendant des heures de marche, 50 kg de matos sur le dos. En plus Jérôme est un intrépide, il nous fait partir à 4h du matin et la journée ne s'arrête pas une fois la nuit tombée... Chaque jour est un raid.

On a eu de la chance avec le swell et, surtout, Jérôme n'a pas peur de s'engager. Faut voir qu'il attaque là des vagues vraiment dangereuse et le plus souvent seul.

Dans le désert, d'autres surfeurs marocains comme Othman Choufani et Ramzi Boukhiam, mais également le Basque Asier Muniain, compagnon de tow-in de Sahyoun, nous ont rejoints. Et de toutes les images tournées, on a fait un montage serré qui illustre bien la force de ces vagues et du cadre autour.”

Cap au sud a eu le prix de la meilleur prise de vue au Festival d'Anglet 2013.



Partager sur :   
COMMENTAIRES (3)
christian - le 01/08/2013 à 18:30
un vraie plaisir a regarder super spot paysage magnifique bcp de chance on a pas les mème chez nous 85
Répondre
alalalala - le 01/08/2013 à 22:09
yen a ils sont passés avant toi mais eux sont restés discrets et la droite faut que tu l appelles BAKCHICH !!!!!!
Répondre
Li Berty - le 08/08/2013 à 12:41
Superbe vidéo , superbes vagues , superbes paysages , super Trip !!!
...Vivement que je repasse 6 mois sur les côtes Marocaines !!!
Le Maroc , avec le Portugal sont les pays les plus balèzes en Spotsss ...et en prix de revient !!! ;-)
Berty.
Répondre
Articles relatifs
| 0 
02/06/2016 - Trips
Antoine & Edouard Delpero accompagnés de Thibault Dussarat lors d'un trip réalisé en janvier dernier, et qu'il...
| 0 
26/08/2015 - Trips
Suite de la web-série, sur la droite métronomique de Noosa Heads pour une session longboard avec son frère Ant...
| 5 
12/06/2015 - Trips
Un road trip français en mode Pekin Express du Pays Basque à la Bretagne, par Antoine Delpero et Clovis Donize...
| 0 
17/01/2018 - Trips
Embarquez en compagnie du surfeur marocain et de Téva Bouchgua dans un web-doc inédit à Magic Bay !