[EXCLU] Sancho hier à Nazaré : la vague des 100 pieds ?

Big Wave - Le Landais a scoré hier LA vague de la session hier sur le spot portugais. Il a aussi pris la bouffe de sa vie. Il nous raconte ça...

Par Romain Ferrand - @romainferrand - vendredi 12 décembre 2014 à 13h17
Partager sur :   

Pendant que les meilleurs big-wave riders de la planète étaient à Punta Galea hier pour l'unique épreuve européenne du Big Wave World Tour, d'autres étaient à Nazaré pour profiter du même swell XXL qui affolait les bouées météo depuis quelques jours.

Parmi eux, l'équipe de la Billabong Adventure Division menée par François Liets et Benjamin Sanchis. Et alors que la session battait son plein avec les Garrett McNamara, Andrew Cotton & Co au pic, Sancho a scoré LA bombe de la session à l'inside, avant de prendre une bouffe qui aurait pu lui coûter cher.

Devant le cliché pris par Alex Laurel, certains parlent déjà de la plus grosse vague de l'histoire et sortent les règles pour savoir si - oui ou non - le fameux cap des 100 pieds (30 mètres) a enfin été franchi hier a Nazaré. Le photographe français estime pour sa part qu'on peut dans tous les cas facilement parler de 80 pieds (24 mètres)...

Sancho, lui, sait juste qu'il a pris la plus grosse vague de sa vie. Son plus gros wipe-out aussi. Il revient pour nous sur ce drop de malade déjà historique :

Récit sous la photo.

“On avait déjà surfé le spot le matin, c'était solide mais glassy. Puis j'ai perdu ma planche pendant 3h et on est rentrés à la marina, avant de finalement retourner à l'eau. Garrett McNamara, Andrew Cotton et les autres étaient sur le pic du large, tandis qu'Eric (Rebière, pilote du jet-ski ndlr) et moi on s'est mis plus bas, à l'inside. A cet endroit les vagues doublent et décalent, c'est plus craignos, à la fois pour surfer et pour être récupéré.

Cette énorme vague est arrivée. Garrett et Andrew n'ont pas réussi à la prendre de là où ils étaient, nous oui. Mais avec le courant, le vent et le clapot, les conditions étaient loin d'être optimales. Je suis parti dans la vague, mais elle creusait et je n'arrivais pas à me lancer. J'ai fait un ollie de 2m, la planche à la verticale, le tail ne touchait plus l'eau. Puis je suis retombé dans la pente. Le drop n'en finissait pas mais j'avais l'impression que je n'arriverais jamais en bas. Soudain, j'ai heurté un gros clapot et je suis tombé la tronche en avant. Je n'ai pas réussi à pénétrer dans l'eau, je ricochais, et je me suis vu partir dans le tube.

“Je suis resté un paquet de temps sous l'eau, ça devenait franchement chaud”

En fait, après avoir vu les images, mieux valait ça que de me faire rattraper par la lèvre... Ce n'était pas une vague normale, elle creusait vraiment, le lip est tombé directement en bas de vague. Ca aurait vraiment craint de se faire ramasser à cet endroit-là.

Je suis donc parti dans le tube, sur le dos, et là je me suis fait secouer, démembrer comme jamais. J'avais déjà bien bouffé, à Belharra ou ailleurs, mais comme ça, non. Je suis resté un paquet de temps sous l'eau, ça devenait franchement chaud. J'avais deux gilets de sauvetage sur moi que j'ai failli perdre, ils étaient au niveau de ma tête et je devais les retenir tout en me faisant exploser. Si je les perdais c'était fini.

Je voulais me débattre ou ramer le moins possible pour ne pas brûler d'air, mais il a bien fallu penser à remonter, d'autant que je savais qu'il y en avait une deuxième qui allait arriver. J'ai donc nagé vers la surface et au moment où j'y suis arrivé, la deuxième m'a détruit.

Elle a même été plus violente que la première. J'ai quand même eu de la chance parce qu'elle m'a poussé un peu plus vers le bord. Si j'étais tombé en bas de vague sur la première, elle m'aurait envoyé au fond, et je serais remonté pile à l'endroit de l'impact de la deuxième.

En revenant à la surface, j'ai vu du blanc partout, et surtout les falaises. Et là ça devenait chaud. Si tu finis là-dedans c'est foutu, personne ne peut venir te récupérer.

J'en ai encore pris deux autres dans la tronche, de gros paquets de mousse de 15, 20 pieds... puis Eric a débarqué en jet. Il m'a loupé une fois puis a fini par me récupérer, j'ai grimpé sur le sled et il a tracé sur la plage, pensant que j'étais vraiment très mal. Il a vraiment géré. On a retrouvé ma planche pétée en deux, c'était vraiment une action de malade. [---]

Est-ce que la vague faisait 100 pieds ? Je ne sais pas. Ce que je sais c'est que c'était la plus grosse vague de ma vie, et aussi la plus grosse boite. Et que ça n'était pas une vague normale...”

Si la photo du drop est complètement dingue, l'intéressé nous promet que la vidéo l'est encore plus. Encore un peu de patience avant de la découvrir...

En attendant, un bref aperçu de la session d'hier :



 

Partager sur :   
COMMENTAIRES (5)
DAVID - le 12/12/2014 à 15:02
100 pieds ou pas, ces mecs méritent toute notre admiration car ces vagues sont des monstres.
Bravo à l'équipe des jets car la vie du surfeur est aussi entre leurs mains.
Bravo à ces surfeurs de l’extrême pour ces vidéos et ces images qui nous font très peurs et nous dont nous sommes tous accros!!
RESPECT énorme !!!!
Répondre
Arnaud - le 12/12/2014 à 16:56
Je m'y connais pas trop, mais est-ce qu'il n'existe pas des gilets de sauvetage maintenu au corps par des sangles passant entre les jambes (un peu comme un baudrier) pour éviter que le gilet remonte au niveau de la tête?
Répondre
kelling - le 12/12/2014 à 18:08
et puis un gyrophare sur le casque pour repérer plus vite le gars qd il sort la tête de l'eau au milieu du blanc, utile non ?
Répondre
Arnaud - le 12/12/2014 à 21:18
Et pourquoi pas ?
Répondre
WildMan - le 19/12/2014 à 13:35
Bonjour à tous : ja suis à mon bureau à consulter ces photos et vidéos, et j'en ai le souffle coupé : c'est hallucinant, la hauteur des vagues est très bien ressentie, la durée du déferlement également. Moi qui, jeune, ai joué avec des vagues de 5m environ, je ne peux que m'"époustoufler" devant un tel spectacle !
Répondre
Articles relatifs
| 2 
03/02/2014 - Big Wave
Lors de la session du 2 février sur le spot portugais, le chargeur anglais s'est lancé sur ce que certains dés...
| 1 
12/03/2012 - Big Wave
Une des solides vagues prises par le Britannique Andrew Cotton jeudi 8 mars en Irlande vient d'être nominée po...
| 0 
09/03/2012 - Big Wave
Rebrix revient sur la session d'hier sur le spot de gros irlandais, durant laquelle il s'est blessé aux côtes ...
| 0 
04/05/2015 - Big Wave
La cérémonie consacrée au surf de grosse vagues a révélé ses lauréats. Shane Dorian s'impose dans deux catégor...