Yann Hubert, la Surf Culture sous la mine

Culture - L'artiste dessine avec une précision impressionnante objets et autres symboles de la Surf Culture.

Par Joddy Maguet - @surfsessionmag - mardi 15 novembre 2016 à 14h19
Partager sur :   

Yann Hubert a le sens du détail. Il en a même fait sa spécialité, reproduisant au feutre et au crayon des objets et symboles incontournables de la surf-culture. Originaire des Côtes d'Armor, en Bretagne, il quitte les bords de l'océan pour rejoindre les bancs de l'ESDI (École Supérieure de Design Industriel), à Paris, afin d'y parfaire son coup de crayon. « Quand tu as habité dans une ville comme Paris où tout est compliqué, la simplicité du milieu de la glisse est vraiment très agréable » raconte-t-il. Yann étudie donc le dessin industriel puis en fait son métier, se dégageant du temps pour exercer sa deuxième passion : travailler et dessiner le produit. « La surf culture, ce sont des icônes. Des icônes de surf, mais aussi des icônes de produits, qui sont aussi beaux à regarder et qui définissent bien l'essence de la culture » précise l'intéressé.

Après Paris, c'est dans le Pays Basque que Yann rencontrera sa deuxième patrie : « J'avais des affinités avec cette région. J'ai découvert le surf à Messanges, près d'Hossegor, et je suis tout de suite tombé amoureux de cette culture : l'esprit, l'ambiance... C'est la liberté. Ce lâcher-prise et cette simplicité, même dans les rapports humains, on ne la trouve pas ailleurs. Quand j'ai rencontré les gars de Helder (où Yann expose actuellement, ndlr), le contact est très vite bien passé. Dans des villes comme Paris, cette simplicité n'existe pas. »

Ce qui anime l'artiste, c'est avant tout le surf et son environnement. Yann rate rarement sa session quotidienne, une autre façon pour lui d'aborder l'art et la créativité. « Le surf c'est comme mes dessins, ça parait simple, mais ça ne l'est pas du tout (rires) ». Une simplicité qui en effet se ressent dans son style : un noir et blanc basique mais puissant, un travail majoritaire au feutre à mine fine et au crayon gris pour un résultat très réaliste ; un regard appuyé sur les détails, les textures et les mouvements qui transforme un objet en véritable oeuvre d'art. Et à l'image du surf, c'est le travail et la passion qui sont au coeur de ses créations : 30 heures de travail pour un petit format, des centaines pour un dessin à l'échelle.

Sa toute première exposition est en cours chez Helder Supply Store à Biarritz. Sur les murs du shop, des originaux, uniquement, pour apprécier le travail précis et bluffant de Yann.

« Avec Yann, ça a été le coup de coeur » nous intime Jérémie de chez Helder Supply. « Ses dessins originaux nous ont tout de suite interpellé par le réalisme et l'affection que l'on peut avoir en tant que passionné de surf et de skate à travers les objets qu il a sélectionnés. Son travail est minutieux et considérable en terme de temps passé. Contrairement à une exposition photo, celle-ci apportait vraiment une nouveauté et une originalité ».

© Yann Hubert pour Helper Supply Store Biarritz
© Yann Hubert pour Helper Supply Store Biarritz

Surf On Paper, par Yann Hubert chez Helder Supply Store (Biarritz), jusqu'au 9 décembre 2016.

> Retrouvez le travail de Yann sur son compte Instagram.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (1)
AXEL .R - le 15/11/2016 à 18:51
Magnifique !
Répondre
Articles relatifs
212  | 0 
Il y a 8 jours - Culture
Rencontre avec Delphine Priem, qui taille le verre pour sculpter la vague et les femmes.
| 2 
06/03/2013 - Culture
La marque bretonne a malheureusement tiré sa révérence la semaine dernière... L'occasion de revoir ses campagn...
254  | 0 
Il y a 3 jours - Culture
L'écrivain revient sur le côté culte du film et la façon dont il a abordé la réalisation du livre collector su...
Le mag en cours
Météo Surf
Prévisions et webcam de mon spot
Shop
Livres, Bd, Magazines, Goodies
Dossier // 1
| 0 
La Surf French Tech
Extrait du dossier du mag de septembre, sur ces entrepreneurs français du web, version surf.
Dossier // 2
| 0 
partir pour rester
Extrait du dossier du mois, sur ces Français qui ont choisi de vivre à l'étranger, avant tout guidés par leur envie de s...