On a testé : la montre Rip Curl Search GPS

Matos - On a pu essayer ce petit bijou de technologie quelques mois avant sa sortie sur le marché. De quoi révolutionner le quotidien des surfeurs...

Par Romain Ferrand - @romainferrand - mardi 1 juillet 2014 à 10h38
Partager sur :   

Les objets connectés s'immiscent déjà dans notre quotidien, et ce désormais jusqu'aux line-ups, grâce à la montre Rip Curl Search GPS. On a testé ce petit condensé de technologie - quelques mois avant sa sortie - vendredi dernier, avec un certain Tom Curren, visiblement aussi curieux que nous de découvrir l'objet.

Satellisés

Qui dit GPS dit géolocalisation. Dès l'activation du mode GPS, 7 satellites se chargent de vous localiser, et vous proposent automatiquement les horaires de marées du spot sur lequel vous vous trouvez, grâce à la base de données de près de 1400 spots rentrée en mémoire.

Au moment de rentrer dans l'eau, enclenchez la fonction “Start Session”. Vous n'avez dès lors plus qu'à surfer, puis à indiquer “End Session” à la sortie de l'eau. Easy.

Votre session décortiquée

C'est là que la “magie” opère, puisque la montre vous offre instantanément le résumé de votre session en chiffres, avec une précision déconcertante.

Mais la synchronisation de la montre avec son smartphone (en Bluetooth) ou son ordi (connection USB) permet un affichage optimal des données mis en perspective par des cartes, des graphiques...

Toutes les données de votre session ressortent ainsi sur une appli mobile et un site dédiés (voir captures d'écran en bas d'article) qui affichent :

- durée de la session

- nombre de vagues prises

- distance totale parcourue (à la rame ou sur une vague, grâce à un accéléromètre capable de repérer et d'interpréter les changements soudains de vitesse)

- distance surfée

- vitesse maximum atteinte

- vague la plus longue

- visualisation de vos déplacements au line-up grâce à une map Google Earth

Etc.

Mais ce n'est pas tout. Loin de là.

Partager ses données avec ses potes

L'espace en ligne destiné à collecter ces données permet aussi de les partager avec ses potes, puisqu'il fonctionne aussi comme un réseau social (profil, followers...)

L'utilisateur se crée un profil (nom, ville, photos) sur lequel s'affichent toutes ses statistiques de surf : nombre de sessions sur un mois, depuis le début de l'utilisation de la montre, nombre de vagues surfées, distances parcourues... Des données qu'il peut choisir ou non de partager avec les gens qui le suivent.

L'utilisateur peut aussi présenter son quiver, et attribuer une planche à sa session, avec des commentaires sur la façon dont elle a marché, etc.

Ce réseau social permet aussi de suivre les sessions des top surfeurs du team Rip Curl comme Mick Fanning ou Gabriel Medina, testeurs apparemment déjà addicts à la montre. L'occasion de voir que, le jour du test de la montre, Mick Fanning venait de surfer Nias, qu'il y avait pris 10 vagues et atteint les 34,3km/h...

Pour le moment, seuls 200 personnes (essentiellement de chez Rip Curl) testent la montre depuis 6 mois et s'amusent comme des groms à afficher et comparer leurs données. Mais demain, le surfeur lambada pourra aussi suivre les progressions de Mick Fanning ou Alana Blanchard, mais aussi ses potes, tout en partageant ses sessions sur Facebook à la manière de l'appli Nike Running.

Compétition virtuelle

Mais Jean-Seb Estienne, désormais marketing manager de la marque et déjà addict à la montre, voit plus loin et imagine - dans un futur proche - des compétitions basées sur les performances révélées par la montre : le surfeu (pro ou non) qui passe le plus de temps à l'eau, qui prend le plus de vagues etc, à l'échelle d'un spot, d'un club, voire d'un pays ou même de la planète.

Début d'une nouvelle ère, ou début de la fin ?

Cette petite merveille technologique risque donc fort de bouleverser le quotidien de nombre de surfeurs. Malgré tout, certaines questions se posent à la vue de l'arrivée d'un tel objet au line-up. On imagine déjà s'amuser à se tirer la bourre avec ses potes lors de la session, puis comparer ses résultats une fois de retour sur la plage. Mais cette course à la performance ne risque-t-elle pas de transformer chaque session en heat, au détriment du simple plaisir d'être à l'eau, ou tout simplement des autres surfeurs présents au line-up ?

Quoi qu'il en soit, Rip Curl s'apprête à frapper un grand coup avec la sortie de cette montre high-tech, et nul doute que les surfeurs geek (et pas seulement) se laisseront rapidement séduire par l'objet qui, accessoirement, indique aussi l'heure.

Montre Rip Curl SearchGPS, en vente dès le mois de septembre. Prix public conseillé : 349 €

Le tracé de notre session aux Estagnots vendredi. En blanc, la rame. En bleu et rouge, les vagues prises.

Le profil de Jean-Seb Estienne, testeur de la montre depuis quelques semaines.

Résumé d'une session de Jean-Seb en chiffres.

Le graphique des 12 vagues de la session de Jean-Seb.

Le total des ses sessions sur les 28 derniers jours.

La rubrique quiver. On peut aussi y ajouter des photos des planches et des commentaires par session.

Les perfs de Mick Fanning à Nias ces derniers jours.

Une session de Mick Fanning à Snapper. Ec?urant.

Partager sur :   
COMMENTAIRES (19)
Nicos - le 01/07/2014 à 13:55
Pour moi c'est un pur produite marketing, ou comment faire naître un besoin pour vendre un produit dont on se passait totalement avant. Cela peut sans doute servir au pro, mais pour le reste. Enfin bon de toute façon ceux qui voudront l'acheter pour être "IN" devront également avoir l'Iphone qui va bien pour l'application. Je vous laisse je vais surfer sans ma montre à 30 euros décathlon et plus elle donne l'heure.
Répondre
labuse - le 02/07/2014 à 08:18
Où est passé le simple plaisir d'être a l'eau et de profiter de ce que l'océan a à nous offrir tous simplement...
Répondre
anthony - le 02/07/2014 à 10:30
Ca devait bien arriver ! Je trouve ca interesssant pour 1 session ou 2, histoire d'avoir quelque données sur notre session, maintenant au quotidien, ca doit être hyper lassant. A moins d’être dans une optique compète/dépassement de soit a chaque session. Ca sera sans moi !
Répondre
taapuna - le 02/07/2014 à 20:41
l'application est que pour Iphone !!!
Répondre
Vlam - le 03/07/2014 à 00:20
Pure produit marketing? je ne pense pas... j'ai régulièrement entendus des personnes se demandant ce que pouvais représenter une session en distance à la rame, ou se demander combien de temps sur une heure on passait effectivement debout sur sa planche, ou encore la vitesse max que puisse atteindre un surfeur... Un outil à l'utilité discutable certes, mais qui aura le mérite de mettre certains points au clair!
Répondre
Ronan - le 05/07/2014 à 05:35
C'est un produit en effet, donc un besoin créé dont on se passait. Ca n'en est pas moins un outil révolutionnaire pour la préparation et l'entrainement, donc la performance!!! Bravo à Rip curl de mettre en place un produit visant des sportifs!!! Car oui il y en a, et ils ne sont pas tous pro et moi, je prend plaisir à les regarder performer!!!
Répondre
ugo40 - le 06/07/2014 à 14:48
Perso je n'en vois aucune utilité !
Répondre
daniel - le 07/07/2014 à 14:39
ça existe déjà...même principe
il avait le SYSKY en 2012 de Syride , mais pas en montre; il se fixait sur la planche,si j'ai bon souvenir?
Répondre
Bubz - le 07/07/2014 à 18:43
J'ai été assez c** pour lâcher des sous dans une gopro là je me ferai pas avoir !!
Répondre
Anthony - le 08/07/2014 à 08:44
Ha oui bien vu Daniel, c'est exactement le même concept que Syride!!
Les indicateurs sont d'ailleurs identiques...
Répondre
Jérôme - le 12/09/2014 à 19:38
On a une idée de la précision du GPS ?
Répondre
Martin Stephane - le 08/11/2014 à 09:02
Et bien ça y est, j'en ai acheté une sur glissup , j'ai déjà quelques sessions avec et je suis tellement content que j'avais envie de faire un petit report. Tout d'abord quelques infos sur la montre: elle fait un peu grosse au premier abord, c'est plus une montre sportive que "fashion", elle peut tout de même se porter en montre de tous les jours. Le bracelet semble super solide et l'accroche est ferme. Je l'ai pesée avec une balance electronique de cuisine à 85 grammes. Au poignet c'est pas plus gros que certaines Nixon ou autres. Elle a les mêmes fonctions que les autres montres Rip Curl donnant les marées mais en plus lisible. Les fonctions GPS sont ultra simple à utiliser, au moment de rentrer dans l'eau "Go Surf" c'est parti...Ma première surprise est venu du fait que toutes les infos comme vitesse, calcul du temps ect, sont lisibles en temps réel sur la montre. Je croyais que l'on découvrirait tous ça que grâce à l'appli, mais pas du tout, vous pouvez faire un check des données à tout moment dans l'eau. Par rapport au fait de changer d'état d'esprit à l'eau parce que l'on a la montre au poignet et que ça rendrait la session différente, très franchement, pas du tout. T'es à l'eau tu surfes comme d'habitude, point. Bref la montre est super, mais là ou Rip Curl a fait fort , c'est sur l'appli. Vraiment top, pleine d'options,très précise, la possibilité de tout partager ou pas, ou juste une partie, exemple tu peux masquer ton spot pour le garder secret. Tu peux rentrer toutes les infos sur ta session comme la force du vent , la taille des vague ect, ajouter un commentaire et même une photo. C'est là a mon avis que le concept est vraiment bien car ça permet d'immortaliser ses sessions, de revenir dessus comme un album photo ou un carnet sur lequel on aurait noté toutes ses sessions. Il me tarde que les potes s'équipent pour aller voir ce qu'ils ont fait pendant que je n'ai pas pu surfer.
Répondre
Ouf Hossegor - le 20/11/2014 à 15:19
Dommage quand même ... pas pour Android... 65% à 70% des smartphone sont des android ...
Ils se privent de 65% du marché ... dur ...
Répondre
ridoret - le 30/11/2014 à 01:31
Bonjour, Je souhaite utiliser cette montre pour une utilisation mixte surf et kitesurf. Pouvez vous me dire s'il est possible de calculer la hauteur de mes sauts? si oui en live? avec quelle précision?
Merci d'avance pour vos réponses.
Morgane
Répondre
philippe famechon - le 08/01/2015 à 18:37
Est ce que la montre Rip Curl GPS peut être "couplée" un PC ou seulement avec du APPLE ? (i phone, i pad, Mac...)
Répondre
Syl40 - le 05/07/2015 à 16:36
Bonjour,

Est ce que cette montre peut aussi servir pour des entrainement longue ou courte distance en Paddle / stand up ???
Répondre
Hugo - le 15/12/2015 à 09:28
Ca m'a l'air vraiment précis, j'hésite encore à m'en payer une, je pense que je suis convaincu, reste à voir ce qu'en pense mon porte feuille !
Répondre
Bertrand bibe - le 23/12/2015 à 06:21
Purement génial outil revé
Répondre
Oliveira - le 05/03/2016 à 22:12
Bonjour, j'ai la montre depuis 1 an maintenant et je peux en parler.
Tout d'abord elle n'est pas si précise que ça et les bugs sont courants (vague prise sur la plage?! Ou vagues non comptabilisées etc...)
La vitesse maxi n'est pas non plus indiquée mais seulement la vague avec la vitesse moyenne maxi. Petite nuance qui change tout. Les longueurs de vague sont incompréhensibles. Aucune cohérence entre le plan et le tableau récapitulatif.
Beaucoup d'améliorations sont encore à réaliser ...
Répondre
Articles relatifs
| 1 
20/09 - Matos
La marque a dévoilé hier sa dernière caméra miniature, mais aussi et surtout son drone tant attendu. On fait l...
| 1 
09/09 - Matos
De jeunes surfeurs ont créé un boardbag comprenant de nouvelles caractéristiques et fonctionnalités. Ils lance...
| 6 
08/09 - Matos
Vous avez un peu négligé l'état de votre voiture cet été et voulez récupérer ces sièges pleins de wax. OK, mai...
| 0 
29/08 - Matos
Surface, flex, cant, rake etc. Découvrez l'incidence de chaque paramètre sur le fonctionnement des dérives, po...